Matthew Baillie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baillie.

Matthew Baillie (Mathieu Baillie), né le à Shotts, North Lanarkshire, en Écosse, et mort le à Duntisbourne, Gloucestershire, est un anatomiste écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Neveu de William Hunter (1718–1783), Mathieu Baillie fut médecin de la princesse de Galles et de George III, établit avec George Cruikshank un cours d'anatomie à Londres, y fonda le cabinet d'anatomie pathologique. Matthew Baillie est devenu membre de la Royal Society le 3 juin 1790.

Il donna un excellent manuel d'anatomie pathologique (1795), traduit en français par Denis François Noël Guerbois sous le titre de Anatomie pathologique des organes les plus importants du corps humain (1815). Il fait paraître An anatomical Description of the human gravid uterus... (Londres, 1794) et The Morbid Anatomy of some of the most important parts of the human body ( J. Johnson et C. Nicol, Londres, 1797).

Sa sœur est la poétesse Johanna Baillie.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.