Matthew Baillie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Matthew Baillie
Matthew Baillie by William Owen.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Université de Glasgow
Hamilton Academy (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Fratrie
Autres informations
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Croonian Lecture ()
Goulstonian Lectures (en) ()
Harveian Oration (en) ()
Fellow of the Royal College of Physicians of LondonVoir et modifier les données sur Wikidata

Matthew Baillie ou Mathieu Baillie est un anatomiste écossais, né le à Shotts, North Lanarkshire, en Écosse, et mort le à Duntisbourne, Gloucestershire, .

Biographie[modifier | modifier le code]

Neveu de William Hunter (1718–1783), Mathieu Baillie fut médecin de la princesse de Galles et de George III, établit avec George Cruikshank un cours d'anatomie à Londres, y fonda le cabinet d'anatomie pathologique. Matthew Baillie est devenu membre de la Royal Society le .

Il rédigea un remarquable manuel d'anatomie pathologique (1795), traduit en français par Denis François Noël Guerbois sous le titre de Anatomie pathologique des organes les plus importants du corps humain (1815). Il fit paraître An anatomical Description of the human gravid uterus... (Londres, 1794) et The Morbid Anatomy of some of the most important parts of the human body (J. Johnson et C. Nicol, Londres, 1797).

Sa sœur est la poétesse Johanna Baillie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externes[modifier | modifier le code]