Matthäus Judex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Matthäus Judex
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 35 ans)
RostockVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Matthäus Judex, nom latinisé de Matthäus Richter, né le à Dippoldiswalde en Saxe et mort à Rostock le , est un théologien et un réformateur protestant allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richter, malgré des origines modestes, peut suivre des études à Dresde, à Wittemberg et à Magdebourg [1] ; il est placé comme précepteur chez un avocat, qui l'envoie avec son fils à Wittemberg, en 1546. Il prit son grade de maître es arts dans cette université et retourna à Magdebourg, où il fut nommé professeur et prédicateur de l'église de Saint-Ulrich. En 1560, il fut appelé comme professeur de théologie à l'université d'Iéna. Ses opinions théologiques lui firent des ennemis qui le dépouillèrent de sa place; il se retira d'abord à Magdebourg, puis à Wismar ; élu, deux ans après, pasteur à Rostock, il tomba malade et mourut en arrivant à son nouveau poste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Das kleine Corpus Doctrinae, das ist Die Hauptstücke und Summa christlicher Lehre für die Kinder, Rostock, 1564 ; l'ouvrage aura 23 rééditions en Allemagne jusqu'en 1599
  • De typographiæ inventione et de prætorum legitima inspectione libellus brevis et utilis, Copenhague, 1566, in-8°.

Judex prit une large part à la composition des deux premières centuries de Magdebourg. Il était musicien, s'entendait fort bien en mathématiques, connaissait passablement l'astrologie et composait des vers en latin et en grec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. , Selon le Grand Larousse du XIXe siècle, il y arriva « couvert de gale et sans argent » et dut chanter de porte en porte afin d'obtenir quelques secours.

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque universitaire de Pologne • Bibliothèque nationale de Suède • Bibliothèque apostolique vaticane • Bibliothèque nationale tchèque • WorldCat