Matteo Rosselli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Matteo Rosselli
Matteo-rosselli-portrait.jpg
Naissance
Décès
Activité
Triomphe de David, toile, Palais Pitti, Florence.

Matteo Rosselli (Florence, - ) est un des premiers peintre italiens baroques de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle, dont l'œuvre se rattache à l'école florentine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matteo Rosselli se forme à l'atelier de Gregorio Pagani.

En 1599, il est inscrit à l'Accademia del Disegno et, en 1605, il part à Rome pour travailler avec Domenico Passignano pour 6 mois.

Il complète quelques fresques pour l'ordre des Servites de Marie de 1614 à 1618 au Palais Pitti et au cloître de la Basilica della Santissima Annunziata.

À la mort d'Henri IV de France, il est commissionné pour peindre des tableaux commémoratifs de sa vie : Visite de Nantes et de Gaudabec (1610).

Il peint pour la Casa Buonarroti plusieurs fresques illustrant la vie de Michel-Ange, dont les Fortifications de San Miniato (1615) et deux autres en 1627 et 1628, commissionnées par Michelangelo Buonarroti le Jeune, le neveu du grand peintre toscan.

Il compte au nombre de ses élèves Lorenzo Lippi et Baldassarre Franceschini, Giovanni da San Giovanni, Jacopo Vignali et Volterrano. Vers 1621, il accueille également dans son atelier Francesco Furini[1].

Il dirige la décoration du pavillon des Médicis du couvent San Marco (1621-1623), à laquelle participent ses élèves[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Giuseppe Cantelli & Francesco Furini, Disegni di Francesco Furini: e del suo ambiente, Firenze, Olschki, 1972
  2. Riccardo Spinelli, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 646
  3. a et b Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 388-389
  4. Vincent Pomarède, 1001 peintures au Louvre : De l’Antiquité au XIXème siècle, Musée du Louvre Editions,‎ , 589 p. (ISBN 2-35031-032-9), p. 351

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Rudolf Wittkower, Pelican History of Art, Art and Architecture Italy, 1600–1750, Penguin Books Ltd,‎ , p. 344

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :