Matsudaira Ietada (Fukōzu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Matsudaira Ietada
Matsudaira Ietada.jpg
Rouleau avec un portrait de Matsudaira Ietada
Fonction
Daimyo
Titre de noblesse
Daimyo
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
松平家忠Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Fukōzu-Matsudaira clan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Matsudaira Koretada (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Matsudaira Tadatoshi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Matsudaira Ietada (松平 家忠?, 1555[1],[2]-)[2], est un samouraï japonais de la période Sengoku aussi appelé Matsudaira Tomomo no Suke[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la province de Mikawa, Ietada est le fils ainé de Matsudaira Koretada qui se trouve à la tête de la branche Fukōzu du clan Matsudaira. Ietada est au service de Tokugawa Ieyasu dès son jeune âge[3] et prend part à de nombreuses campagnes de Ieyasu, dont celle contre Takeda Katsuyori[3].

En 1590, Ietada reçoit le domaine d'Oshi d'un revenu annuel de 100 000 koku dans la province de Musashi. Il est transféré au domaine de Kashira en 1592 et au domaine d'Omigawa en 1594[1]. En 1599, il reçoit le commandement du château de Fushimi, près de Kyoto[1].

Il est tué avec Torii Mototada le en défendant le château contre Ishida Mitsunari (siège de Fushimi)[2], quelque temps avant la bataille de Sekigahara[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

Ietada est connu pour son journal, Ietada nikki (家忠日記?), tenu pendant dix-sept ans entre 1575 et le mois d'[4].

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Louis Frédéric, Le Japon. Dictionnaire et civilisation, Paris, R. Laffont, , 1419 p. (ISBN 2-221-06764-9 et 9782221067642, OCLC 413900254, lire en ligne), p. 714.
  2. a b et c (ja) « 松平家忠 », sur www.page.sannet.ne.jp (consulté le ).
  3. a et b (en) Louis-Frédéric Nussbaum, Japan Encyclopedia, (lire en ligne), « Matsudaira Ietada », p. 616.
  4. (en) « Matsudaira Ietada », Kodansha Encyclopedia of Japan, Kodansha, 1983, vol. 5, p. 131 ; extraits, Ietada's diary, Ietada nikki, précieuses sources historiques pour les années 1577-1594.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]