Matière étrange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La matière étrange est une forme particulière de la « matière à quarks », habituellement imaginée comme une « soupe » de quarks up, down et strange. Elle contraste avec la « matière nucléaire », qui est une « soupe » de neutrons et protons (qui sont eux-mêmes composés de quarks up et down), et avec la « matière non-étrange de quarks », qui est une soupe de quarks ne contenant que des quarks up et down. À une densité suffisante, la matière étrange pourrait être un supraconducteur. La matière étrange ne peut exister que dans des conditions de pression et de température très particulières, comme (hypothétiquement) dans le cœur des étoiles à neutrons, en amas dont la taille varie du femtomètre (on parle alors de strangelets) jusqu'à plusieurs kilomètres (dans les hypothétiques étoiles étranges).

Matière étrange stable sous haute pression[modifier | modifier le code]

Dans sa définition au sens large, la matière étrange existe probablement dans le cœur des étoiles à neutrons, si la pression dans le cœur est suffisante (par exemple, au-dessus de la pression critique nécessaire à sa formation). À la densité à laquelle on peut s'attendre au cœur d'une étoile à neutrons, la soupe de quarks qui s'y trouve doit probablement être de la matière étrange. La soupe de quarks pourrait être de la « matière non-étrange de quarks » si la masse propre du quark strange était trop élevée. Les quarks charm et d'autres encore plus massifs ne pourraient exister qu'à des densités encore plus grandes.