Mathilde Vischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mathilde Vischer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Traductrice, poète, professeure

Mathilde Vischer Mourtzakis, née en est une poétesse, traductrice et universitaire suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Genève en 1974, elle est professeure associée à la Faculté de traduction et d'interpretation[1] de l'Université de Genève depuis 2013. Elle a consacré sa thèse de doctorat (publiée aux éditions Kimé en 2009[2],[3]) au rapport entre traduction et écriture chez les poètes Philippe Jaccottet et Fabio Pusterla[4]. Ses principales publications portent sur la traduction de la poésie et sur les liens entre écriture, traduction et autotraduction[5],[6],[7],[8]. Elle-même a traduit des poètes contemporains[9] de l'allemand (Felix Philipp Ingold[10]) et de l'Italien (Fabio Pusterla[11], Alberto Nessi, Pierre Lepori, Massimo Gezzi, Elena Jurissevich, Leopoldo Lonati[12]) vers le français. De 2001 à 2011, elle fait partie du Comité de rédaction de la Revue de Belles-Lettres et collabore aux revues Culturactif.ch, Feuxcroisés et Viceversa littérature ; de 2001 à 2006, elle est assistante au Centre de traduction littéraire de Lausanne et de 2009 à 2011, elle travaille pour les éditions Metropolis.

En 2014, elle publie son premier livre de poèmes en prose, Lisières[13], qui reçoit le Prix Terra Nova[14] de la Fondation Schiller 2015 et le Prix Louis-Guillaume: « Construit en trois parties, Lisières évoque un deuil, celui d’un enfant à naître dont le cœur soudain s’est arrêté. La lisière, c’est celle entre la vie et la mort, la pensée et le corps, le monde familier et celui, sauvage, de la forêt toujours proche »[15]. En 2019, paraît Comme une étoile qui tombe dans la nuit[16],[17],[18], qui « fait d’une expérience très intime un récit qui touchera chacun dans ce qu’il a d’essentiel » (« Le Courrier », 5 décembre 2019[19]).

Elle est membre du Comité scientifique de Babel, festival de littérature et de traduction, du Comité scientifique de la collection des « Cahiers de poésie bilingue » (Presses Sorbonne Nouvelle-Paris 3), du Jury du Prix Pittard de l’Andelyn, du PEN suisse romand et de l’Association des autrices et auteurs de Suisse (AdS).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Lisières, Dijon, p.i.sage intérieur, 2014 (Prix Terra Nova; Prix Louis-Guillaume)
  • Comme une étoile tombe dans la nuit, Orbe, Samizdat, 2019.
  • Poèmes publiés dans les revues N47, Arpa, Le Courrier, Recours au poème, Terre à ciel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Collaborateurs », sur www.unige.ch (consulté le 2 janvier 2021)
  2. MUGURAȘ CONSTANTINESCU, « Pour une poétique de la traduction », sur fabula.org, (consulté le 23 janvier 2021)
  3. « La traduction : du style vers la poétique. Philippe Jaccottet et Fabio Pusterla en dialogue », sur Éditions Kimé (consulté le 2 janvier 2021)
  4. « L'inquiétante traduction du poème, entretien avec Mathilde Vischer », sur Poésie romande, (consulté le 24 janvier 2021)
  5. « Traduire, écrire: Fabio Pusterla et Philippe Jaccottet en dialogue », sur www.unil.ch (consulté le 17 juillet 2020)
  6. « L’œuvre d’Andréas Becker, ou la langue « traduite » », sur www.archivescontemporaines.com (consulté le 17 juillet 2020)
  7. « La traduction comme déstabilisation ? Écriture bilingue et autotraduction dans l’œuvre de Pierre Lepori »
  8. « La traduction de la poésie aujourd’hui 97 : quelles perspectives théoriques ? Quelques repères »
  9. « Mathilde Vischer sur le site de la Maison des écrivains étranger et des traducteurs »
  10. « Felix Philipp Ingold - De nature », sur www.culturactif.ch (consulté le 2 janvier 2021)
  11. « La fatalité joyeuse de Fabio Pusterla », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 2 janvier 2021)
  12. « Mathilde Vischer sur le site des Editions d'en bas »
  13. « Collection 3,14 g de poésie | Paysage Intérieur - », sur www.p-i-sageinterieur.fr (consulté le 2 janvier 2021)
  14. « 2015 – Fondation Schiller » (consulté le 2 janvier 2021)
  15. « 2015 – Fondation Schiller » (consulté le 17 juillet 2020)
  16. « (Note de lecture) Mathilde Vischer, Comme une étoile tombe dans la nuit, par Stéphane Lambion », sur Poezibao (consulté le 19 août 2020)
  17. « Littérature », sur Le Regard Libre (consulté le 24 janvier 2021)
  18. « Lectures de Françoise Delorme - Terre à ciel », sur www.terreaciel.net (consulté le 24 janvier 2021)
  19. Anne Pitteloud, « Obscure et éblouissante naissance »