Nele Marian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mathilde Idalie Huysmans
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Autres informations
Archives conservées par
Centre d'Archives et de Recherches pour l'Histoire des Femmes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nele Marian (née Mathilde Idalie Huysmans en 1906[1] au Congo et décédée en 2005) est la fille de Jules Jean Huysmans, un officier belge, et d'une femme congolaise dont on ne connaît que le prénom, Ojala. Elle est ramenée très jeune en Belgique par son père.

Elle entame une carrière d'écrivaine et de journaliste sous le pseudonyme de Nele Marian, surtout durant l'entre-deux-guerres et les années 1940[2]. C'est l'une des premières poétesses et écrivaines d'origine africaine en Belgique[3].

Ses archives sont conservées au Centre d'archives pour l'histoire des femmes (Carhif[4]).

Publications[modifier | modifier le code]

Elle rédige en 1935 un recueil de poèmes intitulé Poèmes et chansons[5]. L’ouvrage compte huit poèmes répartis sur 15 pages.

En 1936, elle publie Banjo, un poème qui évoque les souffrances endurées par la diaspora noire en Europe.

En 1944, elle publie un conte, La Légende du vieux Bon Dieu et un essai, Les Grands faits de l’histoire du pays wallon[6], publié aux éditions Maréchal.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Archiefbank Vlaanderen », sur abv.icts.kuleuven.be (consulté le 4 décembre 2020)
  2. ANTOINE TSHITUNGU KONGOLO, « L’aventure des écrivains congolais », La Revue Nouvelle,‎ , p. 88-97 (lire en ligne)
  3. « Nele Marian, première poétesse congolaise ? les aléas d'un bilan patrimonial », sur mukanda.univ-lorraine.fr (consulté le 4 décembre 2020)
  4. « Fonds d'archives : Huysmans, Mathilde Idalie », sur carhif.lescollections.be (consulté le 4 décembre 2020)
  5. « Poèmes et chansons de Nele Marian », sur www.aml-cfwb.be (consulté le 4 décembre 2020)
  6. « Les grands faits de l'histoire du pays wallon, Nele Marian, Maréchal, 1944 - Livres & Belgique », sur Belgicana (consulté le 4 décembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]