Mathilde FitzRoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mathilde d'Angleterre (anglais Maud ou Matilda Fitzroy), fut une duchesse de Bretagne par son mariage avec Conan III de Bretagne.

Duchesse de Bretagne[modifier | modifier le code]

Mathilde ou Maud est une fille illégitime du roi Henri Ier Beauclerc née de ses relations avec une de ses maitresses inconnues.[1] Elle se fiance en mars 1113 à l'époque de l'entrevue d'Ormeteau-Ferré entre Louis VI de France et son père, avec Conan, fils et héritier du duc de Bretagne Alain Fergent. Il l'épouse dans le courant de l'année 1118[2] et elle est réputée être la mère de ses trois enfants[3]ː

Toutefois sur son lit de mort Conan III désavoue Hoël qu'il avait jusqu'alors considéré comme son fils. Ce dernier actait en effet avec son père « signum Hoelli filii comitis » lors d'un jugement de la cour de Conan III relatif au maintien des droits du monastère de Saint-Martin de Vertou contre les hommes de la châtellenie du Palais [4]. Conan III déclare qu'il est un bâtard de son épouse et lui substitue comme héritier Conan le fils de Berthe de Bretagne et de Alain de Richemont. Cette décision demeure mystérieuse. Stéphane Morin estime que la pseudo illégitimité de Hoël avancée par Pierre Le Baud mais ignorée par les chroniqueurs contemporains, les mieux informés, comme Robert de Thorigny[5]est une explication a posterio des historiens des conséquences de manœuvres d'Alain le Noir, descendant en ligne masculine des ducs de Bretagne qui voulait mettre fin à l'« usurpation » de la maison de Cornouaille et qui aurait réussi à circonvenir Conan III. Le refus d'Hoël III d'accepter cette dépossession est à l'origine de la véritable guerre civile qui l'oppose de 1148 à 1154 à Eudon II de Porhoët second époux de Berthe de Bretagne et tuteur du jeune Conan IV et de son expulsion ultérieure de Nantes[6].

Mathilde meurt à une date inconnue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bryan 2016, p. 173.
  2. avant le 9 octobre qui la voit intervenir dans un acte comme uxor de Conan
  3. Joëlle Quaghebeur et Bernard Merdrignac (sous la direction de) Bretons et Normands au Moyen Âge. Rivalités, malentendus convergences Presses Universitaires de Rennes; Rennes (2008) (ISBN 9782753505636) p. 154
  4. Hubert Guillotel Actes des ducs de Bretagne (944-1148)' Presses universitaires de Rennes, acte n°161 p. 513
  5. qui dans sa Chronique le nomme simplement « Hoello comite Britanniæ » AD 1156 p. 298
  6. Stéphane Morin Trégor, Goëlo, Penthièvre. Le pouvoir des Comtes de Bretagne du XIe au XIIIe siècle Presses Universitaires de Rennes & Société d'émulation des Côtes-d'Armor. Rennes 2010 (ISBN 9782753510128) « les ambitions d'Alain le Noir » p. 133-136

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joëlle Quaghebeur et Bernard Merdrignac (sous la direction de) Breton et Normands au Moyen Âge. Rivalités, malentendus convergences Presses Universitaires de Rennes; Rennes (2008) (ISBN 9782753505636) « Havoise, Constance et Mathilde, princesses de Normandie et duchesses de Bretagne » p. 145-163.
  • (en) Elizabeth J. Bryan, The Prose Brut and Other Late Medieval Chronicles, York Medieval Press, , « Matthew Parker and the Middle English Prose Brut »