Mathieu III de Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mathieu.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Montmorency.

Mathieu III de Montmorency (né en 1228 - mort à Tunis en 1270), fils de Bouchard VI de Montmorency et de Isabeau de Laval.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Hugues CapetRobert II de FranceHenri Ier de FrancePhilippe Ier de FranceLouis VI de FranceRobert Ier de DreuxAlix de DreuxGertrude de Nesle-SoissonsBouchard VI de MontmorencyMathieu III de Montmorency

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Vers 1250, Mathieu a épousé Jeanne de Brienne-Ramerupt, fille d'Érard de Brienne, sire de Ramerupt et de Vénizy, et de sa deuxième femme[1] Philippe (Philippa) de Champagne-Jérusalem. Jeanne de Brienne est la nièce de Henri de Lusignan, roi de Jérusalem et de Chypre[2]. De ce mariage sont nés :

  • Mathieu IV de Montmorency (v. 1251 - 12 octobre 1305)[1] ;
  • Erard de Montmorency-Breteuil (1260 - 6 septembre 1334), seigneur de Conflans, Grand échanson[2], d'où postérité - dont Agnès de Montmorency qui épouse avec postérité Philippe d'Aunay, impliqué dans le scandale de la Tour de Nesle ;
  • Robert de Montmorency, prieur de l'abbaye de Saint-Denis[3] ;
  • Guillaume de Montmorency, chevalier de l'Ordre du temple[3] ;
  • Jeanne de Montmorency, épouse de Baudouin[3] († après 1293), comte de Guignes, seigneur d'Ardres et chatelain de Bourbourg, fils de Arnoul II de Guines et de sa femme Alix de Coucy[1] ;
  • Sibille (alias Catherine ?) de Montmorency, morte sans descendance[3]

* Marsille de Montmorency, épouse de Mathieu 1er de Trie-Dammartin.[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c MedLands - Bouchard VI.
  2. a et b Desormeaux 1764, p. 32.
  3. a, b, c et d Desormeaux 1764, p. 33.