Mathieu Guidère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guidère.
Mathieu Guidère
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Site web

Mathieu Guidère, né en 1971 en Tunisie[1],[2], est un écrivain et islamologue français.

Il est un spécialiste de géopolitique et d'histoire immédiate du monde arabe et musulman.

Il a été professeur résident à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (2003-2007), puis professeur à l'université de Genève (2007-2011) et à l'université de Toulouse II (2011-2015), avant d'être nommé professeur à l'Université de Paris 8 (depuis 2016).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Tunisie[3], Mathieu Guidère a passé ses dix-huit premières années dans divers pays du Moyen-Orient. Il y fréquente les écoles locales en plus de l’école française.

Formation[modifier | modifier le code]

Dès son arrivée à Paris, à 18 ans, il suit un double cursus en littérature française et en études orientales à la Sorbonne.

En parallèle, il intègre l’École supérieure de cadres interprètes-traducteurs (ESUCA),, dont il sort premier en 1995[4]. Mathieu Guidère est également reçu premier à l’agrégation d’arabe en 1997[5]. Enfin, en 1998, il obtient son doctorat en linguistique de la Sorbonne[6].

Titulaire d'une habilitation à diriger les recherches, d'un doctorat en linguistique de l'université Paris Sorbonne-Paris IV, il détient également un diplôme d'études approfondies ès études arabes et une maîtrise de lettres et de l'agrégation d'arabe[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1998 à 2003, il a été maître de conférences en linguistique et traduction à l'université Lyon-II[7].

Après le 11 septembre 2001, le ministère de la Défense le détache de l’université de Lyon et l’affecte à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Professeur résident à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (France) entre 2003 et 2007, il a été également directeur du Laboratoire d’analyse de l’information stratégique et de veille technologique au CREC Saint-Cyr (ministère de la Défense)[8].

Entre 2004 et 2007, il a été chargé de mission à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en qualité de « tuteur académique » du fils de l’émir du Qatar[3], à l'époque élève-officier saint-cyrien[9]. Mais cette expérience n'a pas été concluante : il est depuis indésirable au Qatar par les autorités qataries.[réf. nécessaire]

De 2007 à 2011, il a été professeur de veille multilingue et de traductologie à l’université de Genève (Suisse)[10].

De 2011 à 2016, il a été professeur d'islamologie et pensée arabe et expert principal européen pour la prévention de la radicalisation (programme PPREV-UE).

Mathieu Guidère est, depuis 2016, professeur de civilisation contemporaine et traductologie à l'Université de Paris 8.

Autres[modifier | modifier le code]

Traductologue et islamologue, il a écrit une trentaine d'ouvrages sur la langue et la culture arabes, mais aussi sur l'islamisme radical et le terrorisme global.

En parallèle il fut un des cofondateurs du Radicalization Watch Project (en) (RWP)[11] et directeur de ce programme de veille sur la radicalisation dans le monde (basé à Washington D.C.) de 2006 à 2010[12].

Il est enfin co-fondateur du Cercle K2[13].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Publicité et traduction (L'Harmattan, 2000).
  • Lexique bilingue de l'arabe d'aujourd'hui (Éditions du Temps, 2001).
  • Manuel de traduction français-arabe (Éditions Ellipses, 2002).
  • Kalimât : le vocabulaire arabe (Éditions Ellipses, 2003).
  • Dictionnaire multilingue de la Défense (Éditions Ellipses, 2004).
  • Méthodologie de la recherche (Éditions Ellipses, 2004).
  • La Traduction arabe (Éditions Ellipses, 2005).
  • La Poésie arabe classique (Éditions Ellipses, 2005).
  • Les Martyrs d'Al-Qaida (Éditions du Temps, 2005).
  • Le Manuel de recrutement d'Al-Qaida (Éditions du Seuil, 2006).
  • Al-Qaida à la conquête du Maghreb (Éditions du Rocher, 2007).
  • Riche comme un oignon (Éditions Ellipses, 2008).
  • Introduction à la traductologie (Éditions De Boeck, 2008); nouvelle édition 2010
  • La Communication multilingue (Éditions De Boeck, 2008)
  • Irak in Translation ou De l'art de perdre une guerre sans connaître la langue de son adversaire (Éditions Jacob-Duvernet, 2008).
  • Obama inchallah (Éditions Le Manuscrit, 2009).
  • Les Nouveaux Terroristes, Paris, Autrement, (ISBN 9782746714335).
  • Le Choc des révolutions arabes, Paris, Autrement, (réimpr. Nouvelle édition revue et augmentée, 2012) (ISBN 9782746730298)
  • Le Printemps islamiste : Démocratie et charia (Éditions Ellipses, 2012) (ISBN 978-2-7298-7357-8)
  • (en) Historical dictionary of Islamic fundamentalism, Lanham, Md, Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-7821-1, présentation en ligne).
  • Atlas des pays arabes : des révolutions à la Démocratie ? (Éditions Autrement, 2012) (ISBN 2746732068).
  • Les Cocus de la révolution (Éditions Autrement, 2013)
  • Monde arabe - Monde musulman, collection (Éditions De Boeck, 2013)
  • Sexe et Charia (Éditions du Rocher, 2014)
  • Les règles juridiques de l'islam sunnite (Éditions L'Harmattan, 2014)
  • La linguistique prédictive : de la cognition à l'action (Éditions L'Harmattan, 2015) (ISBN 978-2343055121)
  • État du monde arabe] (Éditions De Boeck, 2015) (ISBN 9782804191139)
  • Terreur : la nouvelle ère (Éditions Autrement, 2015) (ISBN 9782746742031)
  • L’État islamique en 100 questions (Éditions Tallandier, 2016)
  • Le Retour du Califat (Éditions Gallimard, collection Le Débat, 2016)
  • Atlas du terrorisme islamiste (Éditions Autrement, 2017)
  • La Guerre des islamismes (Éditions Gallimard, collection Folio, 2017. Prix Thibaudet 2017[14])
  • L'islamologie appliquée : principes et méthodes (Editions L'Harmattan, 2017) (ISBN 9782343127248)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF.
  2. Jeune Afrique.
  3. a et b Mathieu Guidère, Les Cocus de la révolution : voyage au cœur du Printemps arabe, Éditions Autrement, (ISBN 2746734125).
  4. a et b Description des diplômes sur le CV en ligne.
  5. http://archives.tdg.ch/TG/TG/-/article-2010-11-3339/apeine-assis-mathieu-guidere-commence-son-expose
  6. Thèse sous la dir. de Georges Molinié : http://www.sudoc.fr/049635794.
  7. Mention du poste de Mathieu Guidère sur le site de l'association des professeurs de langues vivantes.
  8. Bakchich, À prophète, prophète et demi, 16 novembre 2009.
  9. Article de la Tribune de Genève.
  10. Extrait de point presse du Conseil d'État.
  11. Source à préciser : http://radicalisation-france.blogspot.fr/
  12. Brain Sciences Foundation, Dr. Mathieu Guidère, consulté en novembre 2013.
  13. https://www.cercle-k2.fr/users/single/380/Mathieu-Guidère
  14. Centre Thucydide, « Remise du prix Albert Thibaudet 2017 », Juin,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]