Mathieu Guidère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mathieu Guidère est un écrivain et un universitaire français[1],[2].

Docteur en linguistique de La Sorbonne et agrégé d’arabe, il a été professeur résident à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (2003-2007), puis professeur à l'université de Genève (2007-2011) et à l'université de Toulouse II (2011-2015), avant d'être nommé professeur à l'Université de Paris 8 (depuis 2016) et directeur de recherches à l'INSERM (depuis 2018).

Biographie[modifier | modifier le code]

Mathieu Guidère passe ses dix-huit premières années dans divers pays du Moyen-Orient. Il y fréquente les écoles locales en plus de l’école française. Dès son arrivée à Paris, à 18 ans, il suit un double cursus en littérature française et en études orientales à la Sorbonne.

En parallèle, il intègre l'École supérieure de cadres interprètes-traducteurs (ESUCA)[3], dont il sort premier en 1995[4]. Mathieu Guidère est également reçu premier à l'agrégation d’arabe [réf. nécessaire]. Enfin, en 1998, il obtient son doctorat en linguistique de la Sorbonne[5].

Titulaire d'une habilitation à diriger les recherches, d'un doctorat en linguistique de l'université Paris Sorbonne-Paris IV, il détient également un diplôme d'études approfondies en études arabes et une maîtrise de lettres[4], une Licence d'études arabes et une Licence de Lettres Modernes.

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1998 à 2003, il a été maître de conférences en linguistique et traduction à l'Université Lyon-II[6]. Après le 11 septembre 2001, le ministère de la Défense le détache de l’Université de Lyon et l’affecte à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Professeur résident à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (France) entre 2003 et 2007, il a été également directeur du Laboratoire d’analyse de l’information stratégique et de veille technologique au CREC Saint-Cyr (ministère de la Défense)[7].

De 2007 à 2011, il a été professeur de veille multilingue et de traductologie à l’Université de Genève (Suisse)[8].

De 2011 à 2016, il a été professeur d'islamologie et expert principal européen pour la prévention de la radicalisation (programme PPREV-UE).

Mathieu Guidère est, depuis 2016, professeur de civilisation contemporaine et traductologie à l'Université de Paris 8. Depuis 2018, il est également directeur de recherches à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)[9].

Autres[modifier | modifier le code]

Linguiste, traductologue et islamologue, il a écrit une quarantaine d'ouvrages sur la langue et la culture arabes, mais aussi sur l'islamisme radical et le terrorisme global.

Il est enfin co-fondateur du Cercle K2[10] et lauréat du Prix Albert Thibaudet[11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Publicité et traduction (L'Harmattan, 2000).
  • Lexique bilingue de l'arabe d'aujourd'hui (Éditions du Temps, 2001).
  • Manuel de traduction français-arabe (Éditions Ellipses, 2002).
  • Kalimât : le vocabulaire arabe (Éditions Ellipses, 2003).
  • Dictionnaire multilingue de la Défense (Éditions Ellipses, 2004).
  • Méthodologie de la recherche (Éditions Ellipses, 2004).
  • La Traduction arabe (Éditions Ellipses, 2005).
  • La Poésie arabe classique (Éditions Ellipses, 2005).
  • Les Martyrs d'Al-Qaida (Éditions du Temps, 2005).
  • Le Manuel de recrutement d'Al-Qaida (Éditions du Seuil, 2006).
  • Al-Qaida à la conquête du Maghreb (Éditions du Rocher, 2007).
  • Riche comme un oignon (Éditions Ellipses, 2008).
  • Introduction à la traductologie (Éditions De Boeck, 2008); nouvelle édition 2010
  • La Communication multilingue (Éditions De Boeck, 2008)
  • Irak in Translation ou De l'art de perdre une guerre sans connaître la langue de son adversaire (Éditions Jacob-Duvernet, 2008).
  • Obama inchallah (Éditions Le Manuscrit, 2009).
  • Les Nouveaux Terroristes, Paris, Autrement, , 156 p. (ISBN 978-2-7467-1433-5).
  • Le Choc des révolutions arabes, Paris, Autrement, (réimpr. Nouvelle édition revue et augmentée, 2012), 210 p. (ISBN 978-2-7467-3029-8)
  • Le Printemps islamiste : Démocratie et charia (Éditions Ellipses, 2012) (ISBN 978-2-7298-7357-8)
  • (en) Historical dictionary of Islamic fundamentalism, Lanham, Md, Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-7821-1, présentation en ligne).
  • Atlas des pays arabes : des révolutions à la Démocratie ? (Éditions Autrement, 2012) (ISBN 2746732068).
  • Les Cocus de la révolution (Éditions Autrement, 2013)
  • Monde arabe - Monde musulman, collection (Éditions De Boeck, 2013)
  • Sexe et Charia (Éditions du Rocher, 2014)
  • Les règles juridiques de l'islam sunnite (Éditions L'Harmattan, 2014)
  • La linguistique prédictive : de la cognition à l'action (Éditions L'Harmattan, 2015) (ISBN 978-2343055121)
  • État du monde arabe] (Éditions De Boeck, 2015) (ISBN 9782804191139)
  • Terreur : la nouvelle ère (Éditions Autrement, 2015) (ISBN 9782746742031)
  • Traductologie et Géopolitique (Editions L'Harmattan, 2015).
  • L’État islamique en 100 questions (Éditions Tallandier, 2016)
  • Le Retour du Califat (Éditions Gallimard, collection Le Débat, 2016)
  • Atlas du terrorisme islamiste (Éditions Autrement, 2017)
  • La Guerre des islamismes (Éditions Gallimard, collection Folio, 2017. Prix Thibaudet 2017[12])
  • L'islamologie appliquée : principes et méthodes (Editions L'Harmattan, 2017) (ISBN 9782343127248)
  • La Traductologie arabe : théorie, pratique, enseignement (Editions L'Harmattan, 2017)[2].
  • Au Commencement était le Coran (Éditions Gallimard, collection Folio, 2018)[3].
  • La Traduction médicale à l'heure de la pandémie (Éditions L'Harmattan, 2020).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF.
  2. Jeune Afrique.
  3. Site de l'ESUCA
  4. a et b Description des diplômes sur le CV en ligne.
  5. Thèse sous la dir. de Georges Molinié : http://www.sudoc.fr/049635794.
  6. Mention du poste de Mathieu Guidère sur le site de l'association des professeurs de langues vivantes.
  7. Bakchich, À prophète, prophète et demi, 16 novembre 2009.
  8. Extrait de point presse du Conseil d'État.
  9. [1].
  10. « Mathieu Guidère Cercle K2 », sur Cercle K2 (consulté le 13 octobre 2020).
  11. « Remise du prix Albert Thibaudet 2017 »
  12. Centre Thucydide, « Remise du prix Albert Thibaudet 2017 », Juin,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]