Mathieu-Ignace Van Brée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mathieu-Ignace Van Brée
Rubens présenté à Juste Lipse par Mme Moretus fille de Christophe Plantin - Tableau de Mathieu van Brée.jpg

Rubens présenté à Juste Lipse par Mme Moretus fille de Christophe Plantin - Tableau de Mathieu-Ignace Van Brée

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Distinction

Mathieu-Ignace Van Brée (Anvers, le - le ) est un peintre, sculpteur et architecte belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Petrus van Regemorter à l'Académie de peinture d'Anvers.

En 1797 il est lauréat d'un deuxième prix de Rome de l'Académie royale de peinture et de sculpture de Paris pour La mort de Caton d’Utique[1].

Nommé professeur à l'Académie de peinture d'Anvers en 1803, il succède à Guillaume Herreyns à la direction de cet établissement en 1827. Il exerce jusqu'à sa mort cette fonction où lui succède Gustave Wappers.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Portrait de Cuvier.
  • Régulus retournant à Carthage, Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de Belgique.
  • Entrée de Bonaparte et de Joséphine à Anvers, le 18 juillet 1803, Versailles, château de Versailles.
  • Portrait de général Delaitre, comte de Tilly, Paris, musée du Louvre.
  • David parmi les Bergers, 1833.
  • Portrait de Pierre André Pierets von Croonenburg, maire de Malines pour ses 80 ans.

Élèves[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :