Mathias Robert de Hesseln

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mathias Robert de Hesseln
Biographie
Naissance
Activité

Mathias Robert de Hesseln ( à Faulquemont - ap. 1780) est un cartographe lorrain puis français du XVIIIe siècle. Il fut censeur royal et géographe de la ville de Paris[1]. Il est connu pour sa proposition en 1780 de découpage de la France par quadrillage dont s'inspireront les révolutionnaires pour la création des départements.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nouvelle topographie contenant la France divisée en IX régions, ses provinces, ses cours seigneuriales, etc. Tableau général des carrés ou portions uniformes du terrein, employés dans cette description détaillée du royaume.
Détail de la carte précédente avec le quadrillage sur Paris et les régions environnantes.

Fils du sieur François Adam Robert, ancien maître d'école de Hestroff, et de Marie Girardin ; Mathieu, ou Mathias, Robert de Hesseln, naît à Falkenburg alias Faulquemont dans le duché de Lorraine (aujourd'hui en Moselle), le 21 mars 1733[2]. D'abord professeur de langue allemande et inspecteur des élèves de l'École royale militaire de Paris, Mathias Robert est anobli par Louis XV. Il est ensuite nommé censeur royal. Mathias Robert de Hessel a laissé des ouvrages de cartographie et de topographie. En 1780, il propose un quadrillage topographique de la France, afin de faciliter sa cartographie et sa description, à différentes échelles[3]. Pour ce faire, il quadrille la France en carrés uniformes, s'orientant astronomiquement à partir du méridien de Paris (déjà mesuré par triangulation par Cassini)[3] et sur une base de multiples de neuf[4]. Le royaume se trouve ainsi découpé en 80 carrés plus Paris, de 18 lieues de côté[4], chaque carré est divisé en neuf districts et chaque district en neuf cantons[4]. Cette proposition irréaliste de redécoupage du royaume fera scandale et sera vite enterrée[4]. Mais elle inspirera quelques années plus tard les révolutionnaires pour les départements français et aussi les cartographes américains[3]. En 1789, le Comité de constitution, présidé par le député normand Jacques-Guillaume Thouret, en reprendra ainsi le principe et l'ordre de grandeur[4], avec 80 départements de taille à peu près similaire, mais en le fondant sur l'accessibilité : tout citoyen du département devant pouvoir se rendre dans le chef-lieu en moins d'une journée de voyage.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Nouvelle topographie ou description détaillée de la France divisée par carrés uniformes... avec le rapport des mesures locales à la toise du Châtelet de Paris,... par Robert de Hesseln,..., Paris : l'auteur, 1780.
  • Dictionnaire universel de la France, contenant la description géographique et historique des provinces, villes... Ensemble l'abrégé de l'histoire de France..., par M. Robert de Hesseln,... Tome 5e, Paris, Desaint, 1771.
  • Nouvelle topographie. Premier degré de détail. La France en ses neuf régions... par M. Robert de Hesseln, Paris : [s.n.], 1784.
  • Plan figuré des cinq premières Divisions de la Nouvelle Topographie du Royaume de France pour servir à reconnoître les Bans dont les souscripteurs voudroient faire lever les Cartes Particulières, Par M. Robert de Hesseln, Censeur Royal ; Gravé par Guill. De la Haye.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Emile-Auguste Bégin, Histoire par ordre alphabétique de toutes les personnes nées dans ce département, qui se sont fait remarquer par leurs actions, leurs talens, leurs écrits..., 1831
  • Vincent Berdoulay, Olivier Soubeyran, Milieu, colonisation et développement durable: perspectives géographiques sur l'aménagement, L'Harmattan, Paris, 2000.
  • Nicolas Toussaint Le Moyne des Essarts, Les siècles littéraires de la France, ou Nouveau dictionnaire, historique, critique, et bibliographique, de tous les écrivains français, morts et vivans, jusqu'à la fin du XVIIIe. siècle, Paris, Chez l'auteur imprimeur-libraire, 1801.
  • Qui est Mathieu ou Mathias Robert de Hesseln? sur « hestroff.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité BNF
  2. Emile-Auguste Bégin, Histoire par ordre alphabétique de toutes les personnes nées dans ce département, qui se sont fait remarquer par leurs actions, leurs talens, leurs écrits..., 1831. (p47-48).
  3. a, b et c Vincent Berdoulay, Olivier Soubeyran, Milieu, colonisation et développement durable: perspectives géographiques sur l'aménagement, L'Harmattan, Paris, 2000 (pp124-126).
  4. a, b, c, d et e Jérôme Gautheret et Thomas Wieder, « 1789-2014, les batailles de l'espace français », Le Monde,‎ , p. 16

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]