Mathias Reynard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reynard (homonymie).

Mathias Reynard
Illustration.
Mathias Reynard en 2019.
Fonctions
Conseiller national
En fonction depuis le
Élection 23 octobre 2011
Réélection 18 octobre 2015
20 octobre 2019
Législature 49e, 50e et 51e
Groupe politique S
Député au Grand Conseil du Canton du Valais
Législature 2009-2013
Biographie
Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Sion
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti socialiste suisse
Diplômé de Université de Lausanne
Profession Enseignant

Mathias Reynard, né le [1], originaire de Savièse, est une personnalité politique suisse, membre du Parti socialiste suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au Lycée-Collège des Creusets à Sion où il obtient une Maturité classique en 2006. Il poursuit ses études en Lettres à l’Université de Lausanne (français, histoire, philosophie) et devient enseignant au cycle d'orientation de Savièse dès septembre 2010.

Président des jeunes socialistes du Valais romand de 2005 à 2009, Mathias Reynard devient député-suppléant au Grand Conseil valaisan en 2009[2]. Cette même année, il accède au poste de rédacteur en chef du Peuple Valaisan.

En mars 2011, il devient député au Grand Conseil valaisan, après la démission d'Anne-Christine Bagnoud.

Le 23 octobre 2011, à tout juste 24 ans, il est élu au Conseil national[3], ce qui en fait le benjamin de la 49e législature.

En 2015, il est réélu au Conseil national avec 33 469 voix[4], soit le deuxième meilleur score du canton. Il s’agit d’un record pour un socialiste en Valais.

En 2019, il est le meilleur élu du canton du Valais au Conseil national avec 34 175 suffrages[5]; devenant le premier candidat non issu des rangs du PDC à cette place. Également candidat au Conseil des États, il se place 3e avec 36 323 voix au premier tour. Il se présente alors au second tour[6],[7], mais échoue à 1 370 voix de Marianne Maret[8], après avoir récolté 47 302 suffrages[9] pour un score de plus de 56% dans le Valais romand[10],[11]. Les statuts du parti socialiste du Valais romand lui interdisent de se présenter à une quatrième législature, sauf dérogation exceptionnelle (art. 40).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Site personnel » (consulté le 23 octobre 2011)
  2. « Site officiel du canton du Valais - Députés » (consulté le 23 octobre 2011)
  3. « Elections au Conseil National 2011 - Résultats provisoires » (consulté le 23 octobre 2011)
  4. « élection conseil national 2015 »
  5. « "Site officiel du canton du Valais" », 22. octobre 2019 (consulté le 11 décembre 2019)
  6. Alexandre Beney, « Conseil des Etats: le match Maret-Reynard », sur lenouvelliste.ch, (consulté le 11 décembre 2019)
  7. Florent Quiquerez, « Au pays des barrages, Mathias Reynard les fait tous sauter », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le 27 octobre 2019)
  8. « Le PDC valaisan maintient ses deux sièges au Conseil des Etats. Marianne Maret devient la première sénatrice du canton. », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le 3 novembre 2019)
  9. « Résultat », sur votel.vs.ch (consulté le 12 novembre 2019)
  10. « Résultat », sur votel.vs.ch (consulté le 12 novembre 2019)
  11. « Résultat », sur votel.vs.ch (consulté le 12 novembre 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :