Les Matelots de la Dendre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Matelots de la Dendre)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Matelots de la Dendre
illustration de Les Matelots de la Dendre
Les Matelots de la Dendre, Valses de Vienne,
Compagnie
Lieu Ath Drapeau de la Belgique Belgique
Statut juridique Association de fait
Date de création
Direction Jean-Claude Papegay
Direction artistique Pascal Chardon (directeur musical), Dominique Papegay (Mise en scène)
Site web http://www.matelots.be
Résidence
Résidence Le Palace
Coordonnées 50° 37′ 52″ nord, 3° 46′ 30″ est
Type Salle de spectacle polyvalente
Architectes Léon Fourdin. Rénovation par Lelubre, Libois, Navez, Noté, Piers et Wellens
Inauguration 1919. Réouverture le
Capacité 550

La société royale les Matelots de la Dendre est une des plus anciennes de Belgique. Elle est aussi une des seules à se consacrer en Région wallonne encore exclusivement au répertoire de l'opéra-comique et de l'opérette. Le siège est à Ath, dans la province de Hainaut. Son grand gala annuel a lieu dans le cadre des festivités de la ducasse d'Ath.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Les origines de la société sont peu connues. Son apparition se situe le 10 avril 1853, dans le cadre des cérémonies en l'honneur du 18e anniversaire du Duc de Brabant, futur Léopold II. (Celui-ci fut d'ailleurs plus tard le premier « parrain » de la société.) Les Matelots de la Dendre sortent costumés dans un cortège où figurent également les géants.

Le président fondateur est Charles Wynant et le directeur musical Alphonse Delcourt.

La même année, les Matelots de la Dendre participent au cortège de Ducasse. Vingt jeunes gens, montés sur une barque, chantent des chœurs pendant tout le trajet. Ce char fut pris en charge, en 1865, par la société des Pêcheurs napolitains puis par les « Braves de la Dendre ».

Le lundi de la Ducasse (29 août 1853), la société donne, à la Salle du Spectacle, leur premier concert, suivi d’un bal.

De 1853 à 1927[modifier | modifier le code]

Durant ces années, les Matelots de la Dendre brillent dans différents concours, connaissent des hauts et des bas, mais survivent à tous les éléments, y compris à la Première Guerre mondiale. Leurs activités consistent en des concerts, généralement à buts philanthropiques, par exemple, lors de la catastrophe minière de l'Agrappe, à Frameries, en 1879, qui fera plus de cent victimes. En 1914, l'intégralité de l'encaisse est versé à la Croix-Rouge.

Il faut attendre 1920 pour que les Matelots de la Dendre renouent avec leurs manifestations traditionnelles : le gala du mardi de la ducasse (24 août) et le bal de fin d’année

De 1927 à 1967[modifier | modifier le code]

1927 : l’approche du 75e anniversaire dope littéralement les Matelots de la Dendre. Le 30 août, mardi de la ducasse, avant le bal traditionnel, ils donnent intégralement pour la première fois les Mousquetaires au couvent, de Louis Varney. Le succès est tel qu’on fait la queue devant le Palace dès 3 heures du matin pour avoir des places numérotées ! De plus, une seconde représentation est programmée le mardi 6 septembre pour satisfaire tout le monde. Le coup d’essai se révèle un coup de maître. Les Mousquetaires sera l’opérette la plus jouée par les Matelots de la Dendre.

De 1928 à 1939 (guerre oblige) puis de 1946 à 1963, ce sont les membres de la société qui tiennent tous les rôles des opérettes représentées, avec un grand succès d'audience. Le gala annuel a lieu le samedi qui suit la Ducasse d'Ath

En 1963, on fait appel à un metteur en scène professionnel, Freddy Colard. Un nouveau comité, très dynamique se crée.

De 1968 à nos jours[modifier | modifier le code]

C'est la période nouvelle pour les Matelots de la Dendre. Pour ses galas d'opérette, si un certain nombre de rôles sont toujours assurés par les membres de la société, il est fait appel à des artistes professionnels de renommée internationale.

On verra sur la scène des Matelots de la Dendre : Rudy Hirigoyen et Mady Mesplé, ses parrain et marraine durant de longues années mais aussi, et non des moindres : Henri Genès, Pierjac, Michel Ferrer, Jacques Taylès, Jean Lafont, Jean-Marie Joye, Marc Grimonprez, Carlo di Angelo, José Todaro, Michel Vaissières, Laurence Janot, Frédérique Varda... et de jeunes chanteurs belges au talent prometteur comme Fabrice Pillet et Lionel Lhote (lauréat du Concours Reine Élisabeth en 2004), etc.

Le répertoire actuel est centré sur l'opérette classique française (Les Mousquetaires au Couvent, La Mascotte, la Fille du tambour-major,...), l'opérette viennoise (L'Auberge du Cheval-Blanc, Rêves de Valse, La Veuve joyeuse, ... et les compositions de Francis Lopez (Le Chanteur de Mexico, Andalousie, Quatre jours à Paris, ...).

Répertoire[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le site des Matelots de la Dendre