Match de football Brésil – France (1986)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brésil - France
Image illustrative de l’article Match de football Brésil – France (1986)
Fanion de la rencontre (musée national du sport)
Contexte
Compétition Coupe du monde de football de 1986
Date
Stade Stade Jalisco
Lieu Guadalajara (Mexique)
Drapeau du Mexique Mexique
Affluence 65 000 spectateurs
Résultat
Drapeau : Brésil Brésil 1 - 1 Drapeau : France France
Tirs au but 3 - 4 0
Mi-temps 1 - 1 0
Acteurs majeurs
Buteur(s) Brésil
But inscrit après 17 minutes 17e Careca
France
But inscrit après 40 minutes 40e Platini
Arbitrage Drapeau : Roumanie Ioan Igna

Quart de finale de la Coupe du monde de football 1986, cette rencontre entre la France et le Brésil s'est déroulée le au stade Jalisco de Guadalajara (Mexique) devant près de 65 000 spectateurs. Riche en intensité, ce match fut l'un des plus beaux de la compétition et a notamment marqué les esprits en France.

Repères[modifier | modifier le code]

  • La France, qui a éliminé l'Italie, championne du monde sortante, en huitièmes de finale (2-0), effectue un parcours acceptable : deux victoires (Canada et Hongrie) et un match nul (Union Soviétique) lors du premier tour. Malgré la blessure non parfaitement récupérée de Platini, la France joue un beau jeu, axé sur l'offensive. Son milieu de terrain (le carré magique) est l'un des plus efficaces au monde : Tigana-Giresse-Platini-Fernandez. La France, ayant gagné le Championnat d'Europe deux ans auparavant, fait donc logiquement partie des favoris de cette Coupe du monde.
  • Le Brésil après sa cruelle élimination quatre ans plus tôt en Espagne face à l'Italie au deuxième tour part également favori de cette compétition. Bâtie autour de « survivants » de l'édition précédente (Zico, Sócrates, Falcão) et de jeunes talents (Júlio César, Müller, Branco), la sélection auriverde pratique un jeu que tout le monde apprécie, le « football-samba » basé sur le jeu à une touche de balle et la mise en valeur des qualités techniques des joueurs. Après un premier tour réussi (5 buts marqués/aucun encaissé) les brasileiros se présentent confiants face aux Français.

Feuille de match[modifier | modifier le code]

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Équipe du Brésil[modifier | modifier le code]

Compte rendu du match[modifier | modifier le code]

Careca ouvre rapidement le score 17e. Les Bleus subissent et frôlent à plusieurs occasions (ex : un poteau de Careca) l'asphyxie sous le chaud soleil aztèque. Mais Michel Platini égalise avant la mi-temps 40e. Le match est riche en intensité et en qualité de jeu. L'arbitre laisse beaucoup jouer mais siffle à la 71e un penalty contre la France que Bats détourne. Seul la séance de tirs-au-but départage les deux équipes : Platini (raté) pour la France, Socrates (arrêt) et Júlio César (poteau) pour le Brésil échouent, et c'est Fernandez qui tire le penalty permettant de qualifier les Tricolores[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Gettliffe, « France-Brésil, la symphonie fantastique », Onze Mondial, no 184,‎ , p. 29-30 (ISSN 0995-6921)