Matamp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Matamp
Création 1964
Fondateurs Mat Mathias
Siège social Royaume-Uni
Produits amplificateurs pour guitares électriques
Site web www.matamp.co.ukVoir et modifier les données sur Wikidata

Matamp est un fabricant anglais d'amplificateurs pour guitares électriques, créé en 1964.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le créateur de Matamp, Mat Mathias, créa une entreprise nommé RadioCraft en 1945. Celle-ci fini par créer des amplificateurs pour la scène musicale bourgeonnante au début des années 1960. Son atelier se trouvait derrière le magasin de son épouse. Par la suite, son atelier devint un studio d'enregistrement, ce qui devint plus tard MAT Records.

Au début des années 1960, Tony Emerson, un ami de long terme de Mat et designer d'amplificateurs hi-fi, rejoignit Mat afin de créer MATAMP (venant de "Mat and Tony Amplifiers"). L'entreprise se vit collaborer avec Peter Green de Fleetwood Mac[1].

Après le départ de Tony, l'entreprise créa un partenariat avec Clifford Cooper, qui avait un magasin de musique à Londres appelé Orange, et commença à produire des amplificateurs sous le nom Orange Matamp. En 1971, Orange Matamp dépassa les ventes de Marshall dans le domaine d'amplificateurs pour guitares. Néanmoins, Mat ne voulait pas renoncer à la haute qualité des amplificateurs afin de pouvoir les produire en masse. Le partenariat s'arrêta ainsi et Clifford Cooper continua à produire des amplificateurs sous le nom Orange Music Electronic Company[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Matamp History : matamp.de – Custum Tube Amplification since 1946 – Service Deutschland », sur www.matamp.de (consulté le 5 août 2016)
  2. « Mat Mathias 1923 - 1989 - Tube Amp Legend », sur www.matamp.com (consulté le 4 août 2016)
  3. « Welcome to the official MATAMP Amplification Factory Website », sur www.matamp.co.uk (consulté le 4 août 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]