Mastigas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mastigas ou Mastinas (en grec: Μαστίγας ou Μαστίνας, fl. 535-540), était un roi berbère d'Altava. Après la chute du royaume vandale, il prend en main une partie de la Césarée[1].

D'après l'historien byzantin Procope, qui est la seule source à son sujet, Mastigas était un dirigeant indépendant, qui a contrôlé l'ancienne province romaine, sauf la capitale, Caesarea (actuelle Cherchell, en Algérie), qui a été prise par les byzantins, sous Bélisaire, pendant la guerre des vandales, en 533.

Pour l'historien français Pierre Morizot, il pourrait s'agit du roi Masties, qui exerçait à cette même époque un pouvoir quasi souverain sur la Maurétanie césarienne. Il note à juste titre que le son "g" en chaoui se prononce souvent "y", dans la vallée d’Ighzar Amellal (Arris). Phonétiquement, il n'y a donc aucune différence entre Masties, et Mastigas. Enfin, si ces deux personnages n’en faisaient qu’un, l’on comprendrait mieux le silence de Procope, grâce à qui nous connaissons Mastigas, sur son quasi-homonyme, l’imperator Masties.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Recueil des notices et mémoires de la Société archéologique du département de Constantine, vol. 17, L. Arnolet, , 546 p. (lire en ligne), p. 308

Sources[modifier | modifier le code]

  • Martindale, John Robert; Jones, Arnold Hugh Martin; Morris, John, The Prosopography of the Later Roman Empire - Volume III, AD 527–641. Cambridge, United Kingdom: Cambridge University Press. p. 851, (1992).

Articles connexes[modifier | modifier le code]