Massueville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Montérégie
Cet article est une ébauche concernant la Montérégie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Massueville
Église de Massueville
Église de Massueville
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Subdivision régionale Pierre-De Saurel
Statut municipal Municipalité de village
Maire
Mandat
Denis Marion
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Massuevillois, oise
Population 527 hab. (2014)
Densité 319 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 00″ Nord 72° 56′ 00″ Ouest / 45.916672, -72.933338
Superficie 165 ha = 1,65 km2
Divers
Code géographique 53010
Localisation
Localisation dans la MRC de Pierre-De Saurel
Localisation dans la MRC de Pierre-De Saurel

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Massueville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Massueville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Massueville

Massueville est une municipalité de village dans la municipalité régionale de comté Pierre-De Saurel au Québec, située dans la région administrative de la Montérégie[1]. Elle est nommée en l'honneur du seigneur Gaspard-Aimé Massue (Varennes, 1812 - Saint-Aimé, 1875)[2].

Description[modifier | modifier le code]

Massueville est situé sur le cours de la rivière Yamaska. Plusieurs maisons d'époque le composent. La municipalité compte de nombreux bénévoles qui ont à cœur la qualité de vie des gens qui y habitent. Victime de dévitalisation, phénomène partagé par de nombreuses municipalités rurales du Québec, Massueville se bat pour faire mentir les statistiques qui lui prédisent un avenir sombre. Il faut dire que la municipalité et celle de Saint-Aimé ont vu leur population fondre de près de la moitié entre le début du siècle et 2001[3]. Une des principales causes serait la diminution de l'activité industrielle entre les années 1980 et 2000.

Plusieurs expériences intéressantes sont en cours: un service de garde pour les élèves de l'école primaire, mis en place par des parents regroupés dans un organisme sans but lucratif, Ô Chalet Aimé-Massue, a vu le jour en 2006. Ce service a été modifié en 2016, comme étant une service de loisir intergénérationnel afin de respecter les exigences gouvernementales et d'offrir de nouvelles activités axés sur la famille.Grâce au soutien de personnes de plusieurs municipalités environnantes, une coopérative de santé est à voir le jour. Des activités culturelles à impact touristique, comme la Route des Épouvantails, le Tour cycliste panoramique de la Yamaska ou la Fête des récoltes, font également la renommée de ce village.

C'est aussi dans la municipalité de village de Massueville que les gens de la région fêtent en grand nombre la Fête nationale du Québec chaque année. Le village de Massueville, avec la complicité de sa municipalité-sœur, la paroisse de Saint-Aimé, devient un exemple du renouveau rural qui a vu le jour au Québec depuis l'adoption de la Politique nationale de la ruralité en 2001. Massueville souhaite également prendre une part active dans le développement de la MRC du Bas-Richelieu (aujourd'hui Pierre-De Saurel).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom fut retenu afin d'honorer le seigneur Gaspard-Aimé Massue qui aurait fait don d'un terrain qui servit à l'époque à l'édification d'une église, d'un couvent et d'un collège[2]. Il aurait également fait construire dans la région quatre moulins à farine, deux usines[4],[5]. Fait à noter, les lettres patentes de la municipalité utilisent un « ü ». Toutefois, la forme officielle et le gentilé n'incluent pas le tréma.

Les pompiers de Massueville combattant le feu qui fait rage dans un couvent abandonné, le 27 octobre 2006

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
630 592 557 520 516 -
(Sources : Recensement du Canada)

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Massueville est enclavée dans la municipalité de Saint-Aimé.

Rose des vents Saint-Aimé Rose des vents
Saint-Aimé N Saint-Aimé
O    Massueville    E
S
Saint-Aimé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Massueville », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. a et b Toponymie : Massueville
  3. [PDF]Karl Lussier, « Étude de cas : La communauté de Massueville / Saint-Aimé et l’école Christ-Roi », sur L'école Éloignée en réseau,‎
  4. « Fonds Gaspard-Aimé-Massue », sur Université d'Ottawa (consulté le 5 janvier 2011)
  5. [PDF]Lorraine Gadoury, « Fonds de la famille Massue », sur Direction des archives canadiennes,‎

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]