Massimo Felisatti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Massimo Felisatti
Naissance
Ferrare,
Nationalité Drapeau : Italie Italienne
Décès
Rome,
Profession Réalisateur, scénariste, écrivain

Massimo Felisatti né à Ferrare le et mort à Rome le est un réalisateur, scénariste et écrivain italien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Massimo Felisatti est né à Ferrare le 12 mai 1932. Diplômé en lettres modernes, il commence à collaborer avec des journaux locaux, en dirigeant également le magazine culturel Ferrara. En 1966, il déménage à Rome, où il travaille comme traducteur et essayiste. Dans les années 1970, il entame une collaboration avec l'écrivain Fabio Pittorru et fait ses débuts en tant qu'écrivain avec le roman à succès (giallo) I violenti di Roma bene et l'écriture de scénarios de nombreux films et séries TV comme Qui squadra mobile[2],[1].

Massimo Felisatti a également été actif en tant que réalisateur (Un altro mondo è possibile) et co-réalisateur avec Sergio Grieco du film policier I violenti di Roma bene (1976[2]).

Il est mort mort à Rome le [1].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Réalisation 
Scénarios 

Publications[modifier | modifier le code]

  • Opere latine: La lingua volgare, La monarchia, Le lettere, Il problema dell'acqua e della terra de Dante Alighieri (traduction), Rizzoli, Milan,1965.
  • Historia Langobardorum de Paul Diacre (traduction), Rizzoli, Milan,1967
  • Violenza a Roma, avec Fabio Pittorru, Garzanti, Milan,1973
  • Gli strateghi di Yalta, avec Fabio Pittorru, Fabbri, Milan,1974
  • La Madama, avec Fabio Pittorru, Garzanti, Milan,1974
  • Un delitto della polizia?, Bompiani, Milan,1975
  • La nipote scomoda, avec Bruno Gambarotta, Mondadori, Milan,1977
  • Per vincere ci vogliono i leoni, avec Fabio Pittorru, Mondadori, Milan,1977
  • Qui squadra mobile, Garzanti, Milan,1978
  • Agave, avec Andrea Santini, Rizzoli, Milan,1981
  • Isabella d'Este, Bompiani, Milan,1982
  • Storia di Ferrara, terra d'acqua e di cielo, Camunia, Milan, 1986
  • O dolce terra addio, avec Marco Leto, Rizzoli, Milan,1987
  • Baruffino buffone, Liberty House, Ferrare, 1991
  • Tutta per gli occhi, in Carlo Bassi et al., Ferrara 1492-1992, Ferrara, Corbo, 1992, p.  294-295
  • Corso di sceneggiatura, con Lucio Battistrada, Sansoni, Milan,1993
  • Rosso su nero, Mondadori, Milan,1996
  • Médée d'Euripide (traduction), Liguori,Naples, 1998
  • A teatro con gli Estensi, Corbo, Ferrare, 1999
  • Inizio di un'avventura, revue UnPoDiVersi, n. 10 (2002), p.  11
  • AA.VV, Dal grande fiume al mare, éditions Pendragon, 2003, p.  320;
  • Sette colli in nero, antologia di racconti a cura di Gian Franco Orsi, Alacran, Milan,2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (it) Redazione, « Addio allo scrittore e sceneggiatore ferrarese Massimo Felisatti », Estense.com,‎ (lire en ligne).
  2. a et b (it) Roberto Poppi, I registi: dal 1930 ai giorni nostri, Gremese Editore, 2002 (ISBN 8884401712), chap. Felisatti, Massimo.

Liens externes[modifier | modifier le code]