Massage de la prostate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le massage de la prostate, ou massage prostatique[1], est un acte médical ou sexuel qui se caractérise par la palpation ou la stimulation de la prostate. Bien qu'elle y soit étroitement liée, cette pratique ne doit pas être confondue avec le toucher rectal.

Acte médical[modifier | modifier le code]

Le massage prostatique a été utilisé autrefois (fin du XIXe , début du XXe siècle) par certains urologues pour traiter l'hypertrophie de la prostate de forme congestive ou adénomateuse. Cette méthode, appelée « massage scientifique prostato-vésiculaire » ou « compression digitale de Reliquet et Guépin » pouvait se pratiquer de trois façons : en introduisant un doigt graissé dans le rectum du patient allongé sur le dos ; en introduisant une sonde de Béniqué[2] dans l'urètre (en complément ou non de la première méthode) ; en introduisant une bougie rectale piriforme à laquelle on imprimait des mouvements de va-et-vient[3],[4].

De nos jours, le massage de la prostate est parfois pratiqué dans certains examens urinaires, notamment celui du test des 4 verres de Meares-Stamey, pour mesurer l'importance d'une prostatite en récoltant, juste après celui-ci, les 10 premiers cm3 d'urine. Il est cependant contre-indiqué en cas de prostatite aiguë[5].

Acte sexuel[modifier | modifier le code]

Le massage de la prostate peut également être pratiqué comme acte sexuel[6]. Il permettrait à un homme d'atteindre l'orgasme prostatique grâce à des pressions répétées sur une zone érogène hypothétique voisine de la prostate appelée point P[7], par analogie au point G[8]. Cet orgasme serait différent de l'orgasme pénien ressemblant à celui procuré chez la femme car « plus diffus, plus viscéral et profond, et sans éjaculation[8],[9],[10]. »

Le massage prostatique peut être réalisé soit avec un doigt, soit avec un stimulateur prostatique[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Zerbib et Sophie Conquy, La Prostate, Wolters Kluwer France, , 120 p. (ISBN 978-2-7040-1101-8), p. 120.
  2. Pierre-Jules Béniqué (d) (1806-1851), urologue français.
  3. Maurice Pineau, Manuel pratique du traitement de l'hypertrophie prostatique par la méthode conservatrice de Reliquet et Guépin : thérapeutique moderne à l'usage des praticiens, Maloine,
  4. Ange-Jean Guépin, Le Traitement de l'hypertrophie sénile de la prostate, Paris, F. Alcan,
  5. Bernard Lobel et Claude Soussy, Les infections urinaires, Paris/Berlin/Heidelberg etc., Springer Science & Business Media, , 236 p. (ISBN 978-2-287-25172-6, lire en ligne), p. 196
  6. Dr Sylvain Mimoun (Gynécologue), « Qu'est-ce que le massage de la prostate ? », sur Allô Docteurs,
  7. La prostate en elle-même n'est pas innervée et donc ne peut fournir des sensations.
  8. a et b Catherine Maillard, interview du Dr Pierre Desvaux (sexologue), « La vérité sur le point P ou orgasme prostatique », sur Doctissimo,
  9. « L’orgasme prostatique, un vrai bonheur, se réjouit Binge Audio », sur Télérama.fr (consulté le 19 mai 2019)
  10. « Comment initier un homme au massage prostatique ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mai 2019)
  11. Victoire Tuaillon, Les couilles sur la table, Les orgasmes masculins (lire en ligne)