Massacres d'octobre 2020 à Kumba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Massacres d'octobre 2020 à Kumba
Date 24 octobre 2020
Lieu Kumba
Type Fusillade
Morts 4 à 8 enfants (de 12 à 14 ans)
Blessés 13 enfants de 5 à 12 ans
Auteurs présumés Séparatistes Ambazoniens (d'après les autorités camerounaises)
Guerre Crise anglophone au Cameroun

Le massacre d'octobre 2020 à Kumba est un massacre commis le 24 octobre 2020 par des groupes armés sur des élèves âgés de 12 à 14 ans[1] (5 à 12 ans selon d'autres sources[2]) de la "Mother Franscica School" dans la zone urbaine de Kumba[3], une ville de la partie anglophone du Cameroun touchée par la crise anglophone du Cameroun[4].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le samedi 24 octobre 2020, vers midi[5], les assaillants habillés en civils, armés de machettes et d'armes de guerre arrivent sur trois motocycles et entrent dans une salle de classe où ils tuent des élèves âgés de 12 à 14 ans et blessent grièvement d'autres[6].

Un bilan de six élèves assassinés, 5 filles et un garçon, tous âgés entre neuf et douze ans ; (4 ou 8 morts selon d'autres sources)[7],[8],[9],[10] et treize blessés, soit dix 10 filles et trois garçons, dont sept cas avérés préoccupants est annoncé[11],[12].

Le complexe scolaire privé « Mother Francisca International Bilingual Academy », situé en pleine ville[13], n’a lancé ses 3 activités qu’en ce début d’année scolaire 2020/2021[12].

Dans une tentative de fuite, certains élèves sont blessés en sautant du second étage du bâtiment[3]. Des blessés sont conduits vers l'hôpital de district de la ville[14].

Responsabilité[modifier | modifier le code]

Les autorités du Cameroun accusent des séparatistes armés luttant pour l'indépendance de l'Ambazonie[3]. Les pro-séparatistes accusent le gouvernement d'utiliser de faux séparatistes et groupes infiltrés pour leur attribuer les crimes.

Réactions[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

La nouvelle est reprise par la presse camerounaise et internationale.

Le premier ministre a organisé une réunion d'urgence le 24 octobre 2020 sur la situation à Kumba[15].

Officielles[modifier | modifier le code]

Des leaders politiques, personnalités et artistes, réagissent face à ces massacres.

Maurice Kamto : « Horreur absolue. Ma peine est sans borne. Je condamne cet acte odieux avec la dernière énergie. Combien de morts faut-il encore pour qu'une solution politique ramène la paix dans le NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest, NDLR) »[16].

Sisiku Ayuk Tabé : « J'ai vu des vidéos troublantes de l'attaque barbare contre une école à Kumba. Ces criminels qui ont assassiné nos enfants sont dirigés par Sako Ikome, et non le vrai gouvernement intérimaire de notre révolution »[17].

Akere Muna : « Inimaginable et inacceptable »[18].

Ludovic Lado : « c’est pour que cesse ce carnage stupide que je marchais »[19].

Joseph Dion Ngute : « s’en prendre aux enfants innocents et à des personnes non armées, traduit la lâcheté et la barbarie des assaillants… Sur très hautes instructions du Chef de l’Etat, des mesures seront prises pour assister les familles affectées »[15].

Serge Espoir Matomba : « «aucune excuse et aucun pardon pour les coupables» »[20].

Mbomo Ntimbane : « Le régime Biya, sans être coupable, est responsable de la mort de cette dizaine d'élèves »[21].

Nourane Foster : « Rejetons définitivement le terrorisme de ces séparatistes sans foi ni loi »[22].

Cabral Libiih : « quelle cause au monde justifie la décapitation des enfants? »[23]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Hombres armados invaden escuela en Camerún, matan al menos a seis niños », sur 24 Horas, (consulté le 24 octobre 2020)
  2. « Cameroun/horreur dans un établissement : plusieurs élèves abattus par des hommes armés », sur AfrikMag, (consulté le 24 octobre 2020)
  3. a b et c (en-GB) « Cameroon: Children killed in attack on school in Kumba », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 24 octobre 2020)
  4. « Cameroun/Crise anglophone: des élèves assassinés dans une école privée à Kumba ce 24 octobre », sur Journal du Cameroun, (consulté le 24 octobre 2020)
  5. Zone Bourse, « Cameroun-Des hommes armés tirent dans une école, 6 enfants tués », sur www.zonebourse.com (consulté le 24 octobre 2020)
  6. (en) « Attackers storm Cameroon school, kill several children », sur www.aljazeera.com (consulté le 24 octobre 2020)
  7. (en) « Four Children Killed In Cameroon School Attack: Local Official », sur UrduPoint (consulté le 24 octobre 2020)
  8. http://www.china.org.cn/world/Off_the_Wire/2020-10/24/content_76840065.htm
  9. Agence France-Presse, « Cameroun : au moins huit enfants tués dans l’attaque de l’école dans une zone anglophone (bilan ONU) », sur Mediapart (consulté le 24 octobre 2020)
  10. « Cameroun : huit enfants tués par des hommes armés inconnus dans le Sud-Ouest (presse) - Xinhua | Actualités Chine & Afrique », sur french.xinhuanet.com (consulté le 24 octobre 2020)
  11. « About ‘six’ students die, odas injure for Mother Francisca International Kumba afta gunmen attack », BBC News Pidgin,‎ (lire en ligne, consulté le 24 octobre 2020)
  12. a et b « Assassinat de Kumba : dépassé, le gouvernement appelle à l’aide internationale (intégralité) », sur www.camerounweb.com, (consulté le 25 octobre 2020)
  13. « Un massacre de jeunes enfants dans leur classe choque le Cameroun », sur www.msn.com (consulté le 25 octobre 2020)
  14. « Samedi sanglant à Kumba : Cinq élèves ont perdu la vie ce jour, lâchement assassinés par les ambazoniens - actualité du Cameroun - Agence Cameroun Presse », sur agencecamerounpresse.com (consulté le 24 octobre 2020)
  15. a et b « Cameroon-Info.Net:: Cameroun – Tuerie en milieu scolaire à Kumba: Le Premier ministre convoque une réunion de crise. », sur www.cameroon-info.net (consulté le 24 octobre 2020)
  16. « Cameroon-Info.Net:: Cameroun - Massacre des enfants à Kumba/Maurice Kamto (opposant, leader du MRC): «Combien de morts faut-il encore pour qu'une solution politique ramène la paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest» », sur www.cameroon-info.net (consulté le 25 octobre 2020)
  17. « Cameroon-Info.Net:: Cameroun - Massacre dans une école à Kumba: Ayuk Tabe (leader séparatiste) condamne et accuse un autre leader sécessionniste », sur www.cameroon-info.net (consulté le 25 octobre 2020)
  18. recevez nos alertes infos, « Meurtre des élèves à Kumbo/Akere Muna : «quel instinct barbare peut pousser quiconque à aller dans une école et tirer au hasard sur des enfants» (vidéo) », sur Actu Cameroun, (consulté le 24 octobre 2020)
  19. recevez nos alertes infos, « Meurtre des élèves à Kumbo/Père Lado : «c’est pour que cesse ce carnage stupide que je marchais» », sur Actu Cameroun, (consulté le 24 octobre 2020)
  20. « Assassinat des élèves à Kumba/Matomba: «aucune excuse et aucun pardon pour les coupables» - actualité du Cameroun - Agence Cameroun Presse », sur agencecamerounpresse.com (consulté le 24 octobre 2020)
  21. Lebledparle.com, « Bomo Ntimbane : « Le régime Biya, sans être coupable, est responsable de la mort de cette dizaine d'élèves » », sur Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne (consulté le 24 octobre 2020)
  22. « Honorable Nourane Foster : « Rejetons définitivement le terrorisme de ces séparatistes sans foi ni loi » - actualité du Cameroun - Agence Cameroun Presse », sur agencecamerounpresse.com (consulté le 24 octobre 2020)
  23. « Meurtre des élèves à Kumbo/Cabral Libii: «quelle cause au monde justifie la décapitation des enfants?» - actualité du Cameroun - Agence Cameroun Presse », sur www.agencecamerounpresse.com (consulté le 24 octobre 2020)

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Articles liés[modifier | modifier le code]