Massacre des prisonniers du NKVD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le massacre des prisonniers du NKVD est une série d'exécutions de masse commises par les soviétiques du NKVD contre des prisonniers en Europe de l'Est, principalement en Pologne, en Ukraine, dans les pays baltes, en Bessarabie ainsi que d'autres parties de l'Union soviétique où l'Armée rouge se retirait durant l'invasion allemande de 1941.

Les estimations sur le nombre de morts varient, passant de près de 9 000 dans l'ensemble de l'Ukraine à 100 000, avec 10 000 dans l'Ouest ukrainien. Tous les prisonniers n'ont pas été assassinés, certains d'entre eux ont été abandonnés ou ont réussi à s'échapper.

Voir aussi[modifier | modifier le code]