Massacre d'Ispahan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En 1387, Tamerlan effectue des raids en Iran. Il fit ainsi le siège de la ville perse d'Ispahan. Lorsque les habitants se rendirent, Tamerlan exigea qu'ils lui versent un impôt en échange de leurs vies et de leurs biens. Durant la nuit du 16 novembre[1], un soulèvement se produisit dans la ville et les rebelles massacrèrent de nombreux percepteurs ainsi que des soldats. En représailles, Tamerlan ordonna l'extermination de la population d'Ispahan. Bien qu'on rencontre fréquemment une estimation de 70 000 victimes, des évaluations plus précises chiffrent le massacre à 40 000 morts. Cette comptabilité macabre est établie à partir du récit d'un témoin oculaire évoquant 28 pyramides d'environ 1 500 crânes chacune[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Narrative of the Embassy of Ruy Gonzalez de Clavijo to the Court of Timour at Samarcand, A.D. 1403-6, de Ruy González de Clavijo, Clements Robert Markham
  2. [en] Fisher, W.B.; Jackson, P.; Lockhart, L.; Boyle, J.A. : The Cambridge History of Iran, p. 55.