Massacre d'Awa'uq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Établissement ou camp de Grigori Chelikhov sur l'île Kodiak.

Le massacre d'Awa'uq[1] ou massacre de Wounded Knee d'Alaska[2] se déroule le , lorsque le marchand russe Grigori Chelikhov et 130 promychlenniki locaux sur l'île de Sitkalidak du sud de l'île Kodiak Entre 2 000[3] ou 2 500-3 000[4],[5] alutiiqs de la tribu Qik’rtarmiut Sugpiat de l'île Kodiak (dont plusieurs milliers de femmes et des enfants) sont tués par les promyshlenniki russes de la compagnie russe d'Amérique qui se sont engagés dans la traite de la fourrure maritime de l'Amérique russe. Les promychlenniki ont été encouragés à prendre épouse parmi les populations indigènes[6],[7]. En 1784, peu après la prise de contrôle de l'île de Kodiak par les Russes qui avait entraîné le massacre de centaines de Sugpiat à Awa'uq (Refuge Rock), le marchand russe Grigori Chelikhov prend en otage les enfants de responsables sugpiaq pour les avoir sous son contrôle et, ainsi, contrôler tout leur peuple[8]. Le 22 septembre 1784, Chelikhov fonde la première colonie russe permanente du continent américain sur l'île Kodiak en Alaska[9].

Kodiak est la terre ancestrale des Koniaga ou Qik’rtarmiut Sugpiat, une nation alutiiq. Les premiers habitants vivent de chasse, de pêche, de culture et de cueillette. Les russes sont les premiers européens à l'explorer d'abord en 1763 par le marchand de fourrures Stepan Glotov puis par l'explorateur Grigori Chelikhov, qui crée en 1784 la première colonie sur Kodiak au fond de la baie des Trois-Saints, à côté du village actuel d’Old Harbor.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sven Haakanson, Jr. (2010), Written Voices Become History. In Being and Becoming Indigenous Archaeologists. George Nicholas (éditeur). Left Coast press, Inc., 2010.
  2. (en) John Enders (1992), Archaeologist May Have Found Site Of Alaska Massacre, The Seattle Times, dimanche 16 août 1992.
  3. (en) Ben Fitzhugh (2003), The Evolution of Complex Hunter-Gatherers: archaeological evidence from the North Pacific, Kluwer Academic/Plenum Publishers, New York, 2003.
  4. (en) Afognak Village Timeline
  5. (en) Reuters : Grounded Shell Oil Rig Off Alaska Coast Still Has No Flooding Or Sheening, Despite Damage. De Yereth Rosen (3 janvier 2013, Anchorage).
  6. Gwenn A. Miller, « Russian Routes », (consulté le 18 novembre 2007).
  7. « Alaska History and Cultural Studies: 1743-1867 Era of Russian Violence ».
  8. (fr) Gordon L. Pullar, Ethnographie historique des villages sugpiat de Kodiak à la fin du XIXe siècle. In Giinaquq = Like a Face : Sugpiaq masks of the Kodiak archipelago (éditeurs: Sven Haakanson Jr. and Amy Steffian), 2009. University of Alaska Press.
  9. (en) Dennis Wepman, Immigration, Infobase Publishing, (ISBN 9781438108100, présentation en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]