Masquières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Masquières
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Villeneuve-sur-Lot
Canton Le Fumélois
Intercommunalité CC Fumel Vallée du Lot
Maire
Mandat
Thierry Bouquet
2014-2020
Code postal 47370
Code commune 47160
Démographie
Population
municipale
185 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 24′ 29″ nord, 1° 03′ 16″ est
Altitude 230 m (min. : 149 m) (max. : 263 m)
Superficie 12,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Masquières

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Masquières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Masquières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Masquières

Masquières est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans l'est de l'Agenais [1],[2], c'est une commune limitrophe avec le département du Lot.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom vient de la racine celtique mask suivie du suffixe -aria[3][réf. à confirmer]: Le mot signifiant "masque" mais surtout "sorcière" ou "spectre", "démon" comme en latin médiéval et en ancien occitan. Il s'agissait donc d'un lieu de rassemblement de sorcières[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 2014 André Bouyssou   Artisan
mars 2014 en cours Thierry Bouquet   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1876. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 185 habitants, en augmentation de 2,21 % par rapport à 2009 (Lot-et-Garonne : 1,06 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
439 444 417 381 348 350 332 297 242
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
246 219 243 198 180 149 118 96 119
1990 1999 2007 2012 2014 - - - -
126 126 164 193 185 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture fait partie l'aire de production du vin de pays de Thézac-Perricard.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Alignement du bosc

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Les alentours de Masquières sont propices pour l’ornithologie avec une diversité des milieux que l’on peut traverser : bocages, rupestres, bords de cours d’eau etc. Sur les escarpements rocheux nichent faucons pèlerins et grands corbeaux. Demandez notre circuit à l’office de tourisme. En savoir + : http://www.tourisme-fumel.com/

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Laporte, Privilèges et Coutumes des paroisses de Saint-Vincent de Masquières; Saint-Pierre de Bonaval; Saint-Yllary de Troniac, du 9 mars 1279, p. 128-135, Revue de l'Agenais, 1913, tome 40 (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Liens externes[modifier | modifier le code]