Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue.

Masmouda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Masmouda
مصمودة
ⵉⵎⵙⵎⵓⴷⵏ
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Haut Atlas fief des Masmouda

Populations significatives par région
Autres
Régions d’origine Drapeau du Maroc Haut Atlas
Langues Berbère (ghomari, chleuh), arabe
Religions Islam
Ethnies liées Chleuh, Ghomara, Berghouata

Les Masmouda ou Imesmouden[1] (en berbère : ⵉⵎⵙⵎⵓⴷⵏ, Imesmuden, en arabe : مصمودة) forment l'un des grands groupes berbères (tels que les Zénètes et les Sanhaja). Il s'agit d'une grande confédération originaire du Haut Atlas marocain et des régions qui l'entourent[2]. Ils sont les fondateurs des dynasties almohade et hafside.

Histoire

Selon Ibn Khaldoun, les Masmouda seraient issus de la branche des branis ou berr[3]. Il explique qu'il s'agit d'une grande famille, dont font notamment partie les Berghouata, les Ghomara et les peuples de l'Atlas[3].

Les Masmouda s'installèrent dans de vastes régions du Maroc où ils étaient largement sédentaires et pratiquaient l'agriculture. La résidence de l'aristocratie Masmouda était Aghmat, dans le Haut Atlas. À partir du xe siècle, les tribus berbères des groupes Sanhadja et Zénète ont envahi les terres des Masmouda, suivies à partir du xiie siècle par les bédouins arabes (voir Banou Hilal).

Carte de l'empire almohade
Carte du sultanat hafside vers 1400.

Les Masmouda sont à l'origine des Almohades. Ibn Toumert de la tribu masmoudienne des Hargha réussit à fédérer les tribus Masmouda au début du xiie siècle en fondant le mouvement et l'État almohade[4], qui par la suite unifia l'ensemble du Maghreb et de l'Andalousie[5].

À la chute des Almohades, le gouveneur almohade de Tunis de la tribu masmoudienne des Hintata venu du Maroc mater une rébellion dans la région finit par s'émanciper des Almohades devenus faibles et crée l'État et la dynastie des Hafsides qui englobe l'Ifriqiya dans l'est du Maghreb. Ils en resteront les maîtres jusqu'à l'arrivée de l'empire ottoman.

Sous-tribus

Tinmel première capitale des Masmouda sous l'État almohade

L'auteur du livre "Mafakhir al-Barbar" (se traduit à peu près comme : La gloire des Berbères) cite les sous-tribus des Masmouda comme suit[6] :

Rajoutons les Hargha qui est la tribu d'origine d'Ibn Tumart[7].

Références

  1. Louis Rinn, Les origines berbères: études linguistiques & ethnologiques, A. Jourdan, (lire en ligne)
  2. Auteur inconnu 1312, p. 77.
  3. a et b Ibn Khaldoun (trad. William Mac Guckin de Slane), Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, tr. par le baron de Slane, , 650 p. (lire en ligne), p. 124
  4. Almohades, Encyclopédie Larousse[1]
  5. (en) Harold D. Nelson, Morocco, a country study, Washington D.C, The American University, (lire en ligne), p. 14
  6. Auteur inconnu 1312, p. 172.
  7. Gouverner l'empire: La nomination des fonctionnaires provinciaux dans l'empire almohade, Pascal Buresi, Hicham El Aallaoui [2]

Bibliographie

  • Auteur inconnu, Mafakhir Al-Barbar, Université Hassan II de Casablanca, Abdelkader Boubaya,

Annexes

Articles connexes