Masako Watanabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Masako Watanabe
Nom de naissance 渡辺雅子
Naissance (88 ans)
Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau : Japon Japonaise
Activité principale
Distinctions
16e prix Shōgakukan (1971)

Masako Watanabe (わたなべまさこ, Watanabe Masako?), née le à Tokyo, est une mangaka et une illustratrice japonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Masako Watanabe commence sa carrière en 1949, comme illustratrice de livres. Elle s'oriente ensuite vers la création de shōjo manga, après avoir lu les œuvres d'Osamu Tezuka, et débute en 1952 avec Namida no Sanbika. Rapidement, avec Hideko Mizuno et Miyako Maki, elle devient l'une des shōjo mangaka de sexe féminin les plus populaires[1].

Dans les années 1960, elle est réputée pour utiliser des couleurs secondaires pastel, au lieu des primaires ordinaires, et pour être une pionnière des shōjo manga d'horreur tels que Blue Foxfire en 1967 ainsi que des histoires surnaturelles telles que Glass no shiro en 1969[2]. En 1971, elle reçoit le 16e Prix Shôgakukan pour Glass no shiro[3]. À partir de 1979, elle se tourne vers le redikomi, l'ancêtre du josei manga, avec, généralement, d'explicites passages à connotation sexuelle. Elle adapte aussi sous la forme de manga des classiques de la littérature, tels que Kinpeibai, basé sur un roman érotique chinois du XIXe siècle[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Toku 2007] (en) Masami Toku, « Shojo Manga! Girls' Comics! : A Mirror of Girls' Dreams », Mechademia, Université du Minnesota, vol. 2,‎ .
  • [Toku 2015] (en) Masami Toku (éditeur), « Profile and Interview with Masako Watanabe », dans International Perspectives on Shojo and Shojo Manga : The Influence of Girl Culture, Routledge, (ISBN 978-1-31761-075-5), p. 144-151.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Toku 2007, p. 23.
  2. a et b Toku 2015, p. 145.
  3. (ja) « 小学館漫画賞:歴代受賞者 » (consulté le 1er août 2017).