Masahisa Fukase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Masahisa Fukase
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
深瀬昌久Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Masahisa Fukase (dans l’ordre japonais Fukase Masahisa 深瀬 昌久, né le , mort le ) est un photographe japonais.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Né à Bifuka dans l’île de Hokkaidō dans une famille de photographes de studio, il entre à l’âge de dix-huit ans à l’université Nihon qui est l’une des premières au Japon à proposer un cursus de photographie artistique.

En 1956, il entre comme photographe dans une agence de publicité.

Quelques années plus tard, parallèlement à son activité professionnelle, il commence à publier et exposer des photographies de reportage, comme « Tuez les porcs ! » (Buta wo korose !) en 1961.

Après un passage en 1967-1968 comme directeur de la photographie aux éditions Kawade, il poursuit son activité en free-lance.

En 1971, il publie son premier album de photographies. Son style intimiste, froid au niveau des compositions, mais très riche au niveau de la texture, l’impose alors comme l’un des principaux photographes de sa génération.

Entre 1974 et 1976, il collabore avec Araki Nobuyoshi, Tōmatsu Shōmei, Hosoe Eikō et Moriyama Daidō à l’école de photographie Workshop, un des hauts lieux de la création artistique japonaise des années 1970.

En 1992, il subit un très grave accident vasculaire cérébral et il est maintenu en soins intensifs pendant vingt ans jusqu’à sa mort en 2012.

Ses tirages et ses albums comptent parmi les plus chers sur le marché de la photographie japonaise contemporaine.

Albums[modifier | modifier le code]

  • Yūgi (遊戯?) / Homo Ludence). Eizō no Gendai 4. Tokyo : Chūōkōronsha, 1971.
  • Yōko (洋子?) / Yohko). Sonorama Shashin Sensho 8. Tokyo : Asahi Sonorama, 1978.
  • Biba! Sasuke (ビバ! サスケ?) / Viva Sasuke). Tokyo : Pet-Life-sha, 1979.
  • Sasuke, Itoshiki Neko yo (サスケ、いとしき猫よ?) / Sasuke, My Dear Cat). Tokyo : Seinen-shokan, 1979.
  • Neko no Mugi Wara Boshi (猫の麦わら帽子?) / The Strawhat Cat). Tokyo : Bunka Shuppankyoku, 1979.
  • Kūkai to Kōyasan (空海と高野山?) / Kūkai and Mount Kōya). Nihon no Seiiki 2. Tokyo : Kōsei Shuppansha, 1982. (ISBN 4-333-01042-X).
  • Karasu (?) / Ravens). Yokohama: Sōkyūsha, 1986. En japonais et anglais.
  • Kazoku (家族?) / Family). Tokyo: IBC, 1991. (ISBN 4-87198-832-5).
  • The Solitude of Ravens: a Photographic Narrative. San Francisco: Bedford Arts, 1991. (ISBN 0-938491-23-7). Réimpression américains du livre de 1986, uniquement en anglais.
  • Chichi no Kioku (父の記憶?) / Memories of Father). Tokyo: IBC, 1991. (ISBN 4-87198-833-3).
  • Fukase Masahisa (深瀬昌久?). Nihon no Shashinka 34. Tokyo: Iwanami Shoten, 1998. (ISBN 4-00-008374-0).
  • Bukubuku (家族?) / Bubbling). Tokyo: Hysteric Glamour, 2004.
  • Fukase Masahisa (深瀬昌久?). Hysteric Twelve. Tokyo: Hysteric Glamour, 2004.
  • Karasu (?) / The Solitude of Ravens). Tokyo: Rat Hole Gallery, 2008. Réimpression du livre de 1986, avec postface en japonais et anglais.
  • Ravens. Londres: Mack, 2017. Réimpression du livre de 1986, avec textes en japonais et anglais.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ollman, Arthur. The model wife: photographs by Baron Adolph de Meyer, Alfred Stieglitz, Edward Weston, Harry Callahan, Emmet Gowin, Lee Friedlander, Masahisa Fukase, Seiichi Furuya, Nicholas Nixon. Boston : Little, Brown, 1999. (ISBN 0-8212-2170-1).
  • Charrier, Philip "'Becoming A Raven': Self-Representation, Narration, and Metaphor in Fukase Masahisa's Karasu Photographs," Japanese Studies, Volume 29, Issue 2, September 2009, pages 209-234.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]