Masahiro Hasemi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Masahiro Hasemi

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Japon Tokyo, Région de Kantō, Japon
Nationalité Drapeau : Japon japonais
Carrière
Années d'activité 1976
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Kojima Engineering
Statistiques
Nombre de courses 1
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Masahiro Hasemi (長谷見 昌弘?) est un ancien pilote automobile japonais né le à Tokyo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir commencé sa carrière par les courses de moto-cross, Hasemi passe aux compétitions automobiles à partir de 1964. Devenu une valeur sure des épreuves japonaises de GT et de Formule 2, il met à profit le premier Grand Prix du Japon de l'histoire en 1976 pour participer à la seule course de Formule 1 de sa carrière. Au volant de sa Kojima (une marque nippone qui débute également en Formule 1) équipée de pneus Dunlop, il se qualifie à une honorable dixième place et termine onzième ; il se voit officiellement crédité du meilleur tour en course[1].

La validité de ce meilleur tour est immédiatement discutée, tant le déroulement de la course a été confus et la direction de course parfois dépassée. Son meilleur tour a été signé officiellement au 25e tour, et ce, en se faisant dépasser par trois pilotes ce tour là, mettant donc le doute sur sa validité[2]. Quelques jours plus tard, la Fédération automobile japonaise reconnaît une erreur de chronométrage et annonce que le meilleur tour en course a été réalisé par Jacques Laffite[3],[4].

De retour aux compétitions nationales japonaises, Hasemi remporte par la suite le championnat du Japon de Formule 2 en 1980, le championnat du Japon des voitures de Tourisme (JTCC) en 1989, 1991 et 1992 ainsi que le championnat du Japon de Sport-Proto en 1992. En 1992, il remporte également au sein d'un équipage entièrement japonais les 24 heures de Daytona, sa seule grande victoire internationale.

Depuis qu'il a raccroché son casque en 2001, Hasemi n'a pas quitté le milieu du sport automobile puisqu'il a monté sa propre structure (Hasemi Motor Sport), qui engage des voitures dans le championnat Super GT.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques GP disputé Points inscrits Classement
1976 Kojima Engineering KE007 Cosworth V8 Dunlop Japon 0 n.c.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1976 Japanese Grand Prix », sur Formula1.com (consulté le 27 juin 2011)
  2. « Masahiro Hasemi », sur statsf1.com (consulté le 27 juin 2011)
  3. (ja) « F1GP World Championship Round 16 », Japan Automobile Federation (consulté le 27 juin 2011)
  4. https://www.nikkansports.com/ns/sports/motor/japan_gp/history/japan-1976.html

Liens externes[modifier | modifier le code]