Maryanne Trump Barry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trump et Famille Trump.

Maryanne Trump Barry
Illustration.
Maryanne Trump Barry en 1992
Fonctions
Juge de la cour d'appel des États-Unis
pour le troisième circuit
Prédécesseur H. Lee Sarokin
Successeur Patty Shwartz
Juge de la cour de district du New Jersey
Prédécesseur Henry Curtis Meanor
Successeur Joel A. Pisano
Biographie
Nom de naissance Maryanne Trump
Date de naissance (81 ans)
Lieu de naissance New York (État de New York)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Père Fred Trump
Mère Mary Anne MacLeod
Fratrie Donald Trump
Conjoint David Desmond (1960-1980)
John Barry (1982-† 2000)
Diplômé de Mount Holyoke College
Columbia University
Maurice A. Deane School of Law
Religion Presbytérianisme
Résidence Philadelphie (Pennsylvanie, États-Unis)

Maryanne Trump Barry, anciennement Desmond, née le à New York, est une juge et procureure américaine. Elle est nommée juge fédérale des États-Unis pour le district du New Jersey par Ronald Reagan en 1983, puis à la cour d'appel du troisième circuit en 1999 par Bill Clinton. Elle est la sœur aînée de Donald Trump, 45e président des États-Unis.

Enfance[modifier | modifier le code]

Maryanne Trump est née le 5 avril 1937 à New York du promoteur immobilier Fred Trump et Mary MacLeod Trump.

Elle obtient en 1958 un bachelor en science politique au Mount Holyoke College[1], université d'arts libéraux pour femmes, située à South Hadley (Massachusetts). En 1962, elle obtient un Master of Arts à l'université Columbia de New York. Maryanne Trump Barry passe son doctorat de droit à l'université Hofstra en 1974[2]. Avant de devenir juge, elle occupe d'autres postes de la fonction publique, dont assistante du procureur fédéral pour le district de New Jersey, le représentant du gouvernement des États-Unis dans les cours de district ou les cours d'appel.

Carrière[modifier | modifier le code]

Maryanne Trump Barry est nommée par le président Ronald Reagan[3] à un siège de la United States District Court du New Jersey, tribunal fédéral américain de droit commun de première instance, le , à 46 ans. Elle remplace alors Henry Curtis Meanor. Le Sénat des États-Unis confirme la nomination le , et elle prend ses fonctions le lendemain.

Elle est nommée juge à la cour d'appel du troisième circuit par le président Bill Clinton[3] le . Elle prend la place de H. Lee Sarokin, parti à la retraite en 1996. Clinton avait nommé Robert Raymar en 1998, mais cette désignation n'ayant jamais été examinée par la Commission judiciaire du Sénat, et la nomination de Raymar expirant à la fin de l'année, le président Clinton choisit de ne pas renommer Raymar au siège de la cour d'appel pour le nouveau mandat du congrès, et nomme Maryanne Trump Barry, malgré ses opinions politiques opposées.

Elle est confirmée à l'unanimité par le Sénat des États-Unis le , et prend ses fonctions le . « Je suis profondément honorée et très reconnaissants pour la nomination » (« I am deeply honored and very grateful for the nomination »), confie-t-elle au New Jersey Law Journal en 1999. « Je suis surprise d'avoir été approchée. Je suppose que mon dossier est assez bon en tant que juge du tribunal de district pour cela, et je suis heureuse que la politique n'ait pas été une priorité cette fois-ci. » (« I am surprised I was approached on it. I assume that my record is good enough as a district court judge to be reached out to, and I'm glad that politics weren't a priority here. »)[4]

Maryanne Trump Barry a alors une réputation de juge difficile, et sa salle d'audience est pleine[3]. En 1989, comme juge de tribunal de district dans le Comté d'Essex, New Jersey elle refuse une négociation de plaidoyer qui aurait libéré deux détectives de comté accusés d'avoir protégé un trafiquant de drogue, et envoie le cas au tribunal, où les détectives sont reconnus coupables et reçoivent des peines de prison. Elle a également présidé la déclaration de culpabilité de Louis Manna, chef de la famille Genovese, une des Cinq familles mafieuses de New York, accusé d'organiser un complot pour assassiner son rival John Gotti[3].

En janvier 2006, elle témoigne en faveur de la nomination de son collègue Samuel Alito à la Cour suprême des États-Unis.

Marianne Trump Barry prend sa retraite le , à 74 ans.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

En 2004, elle reçoit le prix Justice Sandra Day O'Connor de la Cour Suprême des États-Unis de la Seton Hall University School of Law, un prix qui récompense les femmes qui excellent dans la loi et de la fonction publique. Lors de la cérémonie de présentation, Barry déclare, « I say to the women out there, remember how difficult it was for women like Justice O'Connor starting out [...] Even though she graduated with top grades, she had to take a job as a legal secretary. Remember how far we have come », en français : « Je dis aux femmes : lancez-vous, rappelez-vous combien il était difficile pour des femmes comme le juge O'Connor de commencer », ajoutant, « Même en ayant obtenu les meilleurs diplômes, elle dû prendre un emploi de secrétaire juridique. Souvenez-vous du chemin parcouru depuis lors. »[3]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1960, Barry épouse David Desmond, un lieutenant de l'armée de l'air, l'United States Air Force[5]. Ils divorcent en 1980. En 1982, elle épouse John Joseph Barry, un avocat du New Jersey[3],[6]. Ce dernier meurt le 9 avril 2000[7],[8].

Elle a un fils de son premier mariage, David William Desmond (né en 1960), psychologue de profession[9],[10].

Elle vit maintenant à Philadelphie, Commonwealth de Pennsylvanie, au sud de New York[11].

Ascendance[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Christian Johannes Drumpft/Trump
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
4. Friedrich Trump
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Katharina Kober
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. Frederick Christ Trump
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Elisabeth Christ
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Maryanne Trump Barry
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6. Malcolm Vermeulen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Mary Anne MacLeod
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7. Bastien Vermeulen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]