Maryam Touzani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maryam Touzani
Description de cette image, également commentée ci-après
Maryam Touzani au Festival de Cannes 2019.
Naissance (39-40 ans)
Tanger, Maroc
Nationalité Drapeau du Maroc Marocaine
Profession Actrice

Maryam Touzani, née en 1980, est une actrice, une scénariste et une réalisatrice marocaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maryam Touzani est née en 1980 à Tanger où elle passe sa jeunesse. Elle est dans un premier temps journaliste, spécialisée dans le cinéma, après des études à Londres[1]. Puis elle devient scénariste et réalisatrice de courts-métrages et de documentaires. En 2011, son court-métrage Quand ils dorment, est sa première réalisation cinématographique[2]. En 2014, elle filme un documentaire, Sous Ma Vieille Peau / Much Loved, consacré à la prostitution au Maroc. Ce documentaire donne lieu au film Much Loved, sorti en 2015 et réalisé par Nabil Ayouch, pour lequel Touzani participe au scénario[3]. Elle réalise ensuite son second court-métrage en 2015, Aya va à la plage, sur le thème de l’exploitation des jeunes enfants comme domestiques[4],[5],[6].

Elle est pour la première fois une actrice dans le film Razzia, sorti en 2017, qu’elle co-écrit avec le réalisateur Nabil Ayouch, son époux, et dans lequel elle interprète Salima, l’un des rôles principaux[1],[7].

En 2019, elle réalise son premier long-métrage Adam[8]. Ce dernier est sélectionné pour le festival de Cannes, dans la section Un certain regard, en compétition pour la Queer Palm, et au 12e festival du film francophone d'Angoulême[9],[10],[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisatrice et scénariste[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Quand ils dorment (court-métrage 17')
  • 2014 : Sous Ma Vieille Peau / Much Loved (documentaire)
  • 2015 : Aya va à la plage (court-métrage)
  • 2019 : Adam (long-métrage)

Scénariste et actrice[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aziza Mehdid et Fatima B, « Ils font le cinéma méditerranéen: Maryam Touzani, du journalisme au cinéma », Huffpost,‎ (lire en ligne)
  2. « Touzani Maryam », sur Africiné
  3. Elle est créditée au générique au titre des « recherches et suivi d'écriture ».
  4. « FCMMT 2016. Deux courts-métrages marocains en compétition officielle », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  5. « Le film choc sur Aya, petite bonne marocaine », Plurielle,‎ (lire en ligne)
  6. Thomas Brimberg, « L’actrice et réalisatrice Maryam Touzani a les femmes dans la peau! », Farouche,‎ (lire en ligne)
  7. Philippe Lefait, « "Razzia" de Nabil Ayouch avec Maryam Touzani: Une urgence à tout dire tout de suite d'une société sous tensions… », France Info,‎ (lire en ligne)
  8. « Maryam Touzani nous parle de son film "Adam", sélectionné au Festival de Cannes 2019 », sur Al HuffPost Maghreb, (consulté le 20 août 2019)
  9. « 72ème Festival de Cannes : quels sont les films au fort potentiel queer », Komitid,‎ (lire en ligne)
  10. Salma Khouja, « "Adam", premier long-métrage de Maryam Touzani, décroche un distributeur français », HuffPost,‎ (lire en ligne)
  11. « "Adam" de la Marocaine Maryam Touzani en compétition au 12e Festival du Film Francophone d'Angoulême », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne)