Maryam Madjidi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maryam Madjidi
Description de cette image, également commentée ci-après
Maryam Madjidi en 2017.
Naissance
Téhéran (Iran)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Maryam Madjidi, née le à Téhéran, est une écrivaine française d'origine iranienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de l'Iran, Maryam Madjidi quitte son pays en 1986. Sa famille s'installe en France, à Paris puis à Drancy. Elle entreprend des études de lettres à la Sorbonne et rédige un mémoire de maîtrise en littérature comparée qui porte sur deux auteurs iraniens : le poète Omar Khayyâm et le romancier Sadegh Hedayat.

Elle enseigne ensuite les lettres et la langue française à des collégiens et lycéens[1],[2]. À l'âge de vingt-trois ans, Maryam Madjidi décide de retrouver son pays natal en y retournant durant l'été 2003, puis s'installe plusieurs années en Chine et en Turquie où elle enseigne le FLE (français langue étrangère) avant de revenir vivre en France[3].

Dès son retour à Paris, elle intervient à la maison d'arrêt de Nanterre pour y enseigner le français aux détenus. Depuis , elle travaille en tant qu'enseignante de FLE pour la Croix-Rouge française auprès des mineurs non accompagnés.

Se consacrant à l'écriture, son premier roman, Marx et la Poupée [4] paraît en aux éditions Le Nouvel Attila. De sa naissance à ses premières années d'exil en France, le roman évoque la révolution iranienne, l'abandon du pays et l'éloignement de sa famille[5]. En mai 2017, l'ouvrage est récompensé du prix Goncourt du premier roman[6],[7], puis du prix du roman Ouest-France Étonnants Voyageurs en juin de la même année[8], ainsi que du prix Soroptimist de la romancière francophone 2018[9]. Le roman est traduit dans quatorze langues[réf. nécessaire].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Maryam Madjidi est numéro 8 de la liste du Parti communiste français menée par Ian Brossat pour les élections européennes de mai 2019[10]. N’étant pas adhérente au PCF, elle se présente à ces élections sous l'étiquette société civile.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gladys Marivat, « Maryam Madjidi apprend les langues nées de l’exil », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. La Franco-Iranienne Maryam Madjidi remporte le prix Goncourt du premier roman sur Radio France internationale le 3 mai 2017.
  3. Sophie Joubert, « Maryam Madjidi : naître et renaître entre Paris et Téhéran », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  4. « Maryam Madjidi - Le nouvel Attila »
  5. « Marx et la poupée - France Culture », sur France Culture (consulté le 12 mars 2018)
  6. Liste des prix Goncourt du premier roman sur le site de l'académie Goncourt.
  7. « Le Goncourt du premier roman à Maryam Madjidi, le chanteur Raphaël récompensé », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  8. Anne-Laure Walter, « Maryam Madjidi, lauréate du prix Ouest-France Étonnants voyageurs 2017 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2017).
  9. « prix soroptimist », sur http://www.prixromansorop.fr
  10. « Élections européennes : le PCF dévoile sa liste », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]