Marya Delvard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marya Delvard
Thomas Theodor Heine Marya Delvard 1911.jpg
Marya Delvard en 1911
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité

Marya Delvard, alias Maria Joséphine Billère[1] ( à Réchicourt-le-Château - à Pullach im Isartal) est une chansonnière et artiste de cabaret franco-allemande[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Maria Joséphine Billère naît le 11 septembre 1874, à Réchicourt-le-Château, en Lorraine annexée[3]. Elle étudie le chant à Metz, puis à Nancy, avant de suivre des cours au conservatoire de Munich. Elle participe à la création d'un périodique, la Revue Franco-Allemande[4] à Munich.

À partir de 1897, Maria Billère fait carrière dans la chanson sous le nom de scène de Marya Delvard. Elle se spécialise dans le répertoire de la chanson populaire française[2]. Elle se distingue d'abord à Munich, au cabaret "Die Elf Scharfrichter". Le cabaret « Des Onze Bourreaux » est l'un des premiers cabarets politiques en Allemagne. À cause de la censure, décriée par Apollinaire[5], le cabaret ferme à l'automne 1904 avec des dettes considérables. Avant guerre, Maria Billère effectue une tournée internationale avec son partenaire Marc Henry[2]. Son répertoire se base sur les chansons populaires françaises et Allemandes[6].

Pendant la première Guerre mondiale, Maria Billère se met au service de la Croix-Rouge. De retour à Munich en 1927, elle séjourne ensuite à Vienne, de 1930 à 1939. Maria Billère revient en France en 1939. Après guerre, elle retourne en Bavière, où elle publie de nouveau la Revue Franco-Allemande.

Maria Billère décède le 25 septembre 1965, à Pullach im Isartal[2], en Bavière.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Vieilles chansons de France, alte Fransözische Volkslieder. 7 recueils. Scharfrichter Verlag, Leipzig, (Recueil I : 1910)
  • Huit chansons enfantines. Répertoire Marya Delvard- Marc Henry, Leipzig, 1911.
  • Revue Franco-Allemande / Deutsch-Französische Rundschau : Fondée à Munich en 1897 par Marya Delvard, Marc Henry, Fritz Holl, J.G. Prod'homme. Continuée à Munich en 1964 par Marya Delvard, Fritz Holl, Hans K.E.L. Keller sous les auspices de la Société Franco-Bavaroise, Bayerisch-Französische Gesellschaft, Grotius-Stiftung, Munich, 1964.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Billère, patronyme orthographié parfois Biller en allemand.
  2. a b c et d Große Bayerische Biographische Enzyklopädie, 4 tomes, Walter de Gruyter, Berlin, 2005 (p.343 ).
  3. François Roth : La Lorraine annexée, Serpenoise, 2007.
  4. Revue franco-allemande sur gallica.bnf.fr.
  5. Apollinaire en fait le sujet d’un article « Français à Munich » dans la « Grande France » en octobre 1902 (Brunet, 1994).
  6. Des affiches, de Fritz Boscovitz ou Thomas Theodor Heine, la représentent sur scène en femme fatale.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Hans-Michael Körner (dir) : Große Bayerische Biographische Enzyklopädie, 4 tomes, Walter de Gruyter, Berlin, 2005.
  • Michael Buhrs, Barbara Lésak, Thomas Trabitsch : Kabarett Fledermaus. Ein Gesamtkunstwerk der Wiener Werkstätte, Christian Brandstätter, Vienne, 2007.