Mary Habsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mary Habsch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Mary Habsch, née le à Welkenraedt, est une artiste-peintre belge[1],[2],[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mary Habsch naît en 1931 à Welkenraedt en région Liégeoise[1]. De 1950 à 1959, elle est élève du professeur Léon Devos à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles et sort diplômée avec une Maitrise et une Grande Distinction du Cours supérieur de Peinture d'après nature et Composition. De 1958 à 1964, elle suit les enseignements des peintres Albert Philippot (en) (1899-1974), Joseph De Smedt (1894-1970) et Georges Rogy (1897-1981), et le cours d'histoire de l'art d'Armand Paulis (1884-1979) à l'Ecole des Arts et Métiers de la commune d'Etterbeek (aujourd'hui, Académie Constantin Meunier)[2]. Elle obtient un régendat en Arts décoratifs et Arts plastiques en 1962 et professe dans le secondaire tout en peignant. Finalement, Mary Habsch complète sa formation à l'Académie des Beaux-Arts de Watermael-Boitsfort, où elle se perfectionne en techniques lithographiques[3].

Mary Habsch, "Orage sur la mer", 1972, Lithographie

"Mary Habsch tantôt intimiste, tantôt lyrique, observe, compose, agrandit l'espace conquis pour y introduire un sentiment philosophique ou y cultiver le merveilleux" (Paul Caso, critique d'art)[5]. Son œuvre comprend de nombreux portraits, paysages ésotériques, compositions d'inspiration religieuses ou bibliques, mais aussi de grandes scènes en hommage au folklore belge[2]. Selon l'historienne de l'Art, Brigitte De Clercq, "L'homme et la nature sont ses thèmes de prédilection. Elle s'attache à pénétrer l'âme du personnage dans ses portraits et à rendre l'atmosphère des paysages."[4] Mary Habsch dit d'elle même que "ce qui l'intéresse avant tout, c'est la recherche de lumière et d’infini".

Mary Habsch, "Retour", 1973, Lithographie

Elle réalise ou participe à de nombreuses expositions en Belgique (« Les Arts en Europe », à la Galerie Baron Steens, aux Palais des Beaux-Arts de Charleroi, au Musée Charlier, à la Chapelle des Brigittines, à l’Hôtel de ville de Bruxelles; exposition Simenon (1993) à Liège, plusieurs expositions à l’Abbaye de Forest, aux Ateliers Mommen et au Salon Mommen, à la galerie Lesbrouss’Art …) et à l'étranger (au Canada, en France, en Suisse, en Écosse, en Italie).

Mary Habsch fait également partie de nombreux collectifs d'artistes, entre autres: L'Association royale des Artistes professionnels de Belgique (depuis 1973), le groupe Gryday (dès 1977), L'Association des Artistes Forestois, Le Cercle des Amis de Thomas Owen, L'Association des Copains du Ça M'dit (1996-1998), La Fédération Féminine Artistique de Belgique[5].

Son atelier d'artiste se trouve à la "Cité Mommen" (artiste résident) à Saint-Josse-Ten-Noode[6].

Prix et médailles[modifier | modifier le code]

  • Plusieurs médailles d'or et la Médaille du gouvernement (Académie royale des Beaux-arts de Bruxelles)
  • Prix Célestin Jacquet pour l'aquarelle (Académie royale des Beaux-arts de Bruxelles) 1954,
  • Prix Godecharles (partagé), 1959
  • Finaliste du Prix de Rome (Académie royale des Beaux-arts d'Anvers)
  • Premier Prix Conrad Chapman pour Les Arts en Europe, 1973
  • Prix Société Générale de Banque, 1974
  • Médaille Vermeil C.E.A.E. (Conseil Européen d’Art et d'Esthétique, Bruxelles), 1975
  • Premier prix (partagé) Fondation Edmond Deglumes (Bruxelles), 1975
  • Médaille d’or (hors concours) pour Les Arts en Europe, 1976
  • Prix artistes Gryday, 1985
  • Premier prix 10ème Biennale du Musée Vivant de Saint-Gilles, 1986
  • Premier prix Fondation Edmond Deglumes (Bruxelles), 1991
  • Prix SWIFT de l'asbl M.A.E. (Mérite Artistique Européen), 1993

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) "Habsch, Mary" in Allgemeines Künstlerlexikon, De Gruyter, , 537 p. (ISBN 9783598230349, lire en ligne), vol. 67, p. 120
  2. a b et c (en) « Habsch, Mary », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  3. a et b Paul Piron, Dictionnaire des Artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles, Lasne, Editions Art in Belgium, , 800 p. (ISBN 2-930338-11-3), tome I/II, p. 671.
  4. a et b Brigitte De Clercq, Notice sur Mary Habsch, in Le Dictionnaire des Peintres Belges du XIVe siècle à nos jours, Bruxelles, La Renaissance du Livre, , 1175 p. (ISBN 2-8041-2012-0, lire en ligne), tome I/II, p. 507
  5. a et b Laurence Moréchand-Peeraer, « Mary Habsch », Femmes Artistes International (F.A.I.), Arts plastiques N°29,‎ , p. 43-55 (lire en ligne)
  6. « Ateliers Mommen », sur ateliersmommen.collectifs.net (consulté le 18 août 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]