Aller au contenu

Mary Catherine Bateson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mary Catherine Bateson
Portrait de Mary Catherine Bateson
Mary Catherine Bateson lors d'une conférence du Festival della Scienza, Gênes, Italie, 2004.
Biographie
Naissance
New York
Décès
Cambridge
Nationalité Américaine
Père Gregory Bateson
Mère Margaret Mead
Conjoint J. Barkev Kassarjian
Enfants Sevanne Margaret
Thématique
Formation Radcliffe College, Université Harvard
Profession Anthropologue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université Harvard et université George-MasonVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts Moyen-Orient, Changements culturels, Rythmes du cycle de vie, Interactions générationnelles
Œuvres principales With a Daughter's Eye: A Memoir of Margaret Mead and Gregory Bateson (1984), Full Circles, Overlapping Lives : Culture and Generation in Transition (2000)
Distinctions Bourse GuggenheimVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de International Leadership Forum, Institute for Intercultural Studies

Mary Catherine Bateson, née le à New York et morte le [1] à Cambridge (Massachusetts), est une anthropologue culturelle américaine.

Mary Catherine Bateson est la fille des anthropologues Margaret Mead et Gregory Bateson[2]. Elle est la cousine de Jeremy Steig et la nièce de William Steig et Leo Rosten[3],[4]. Elle obtient un bachelor du Radcliffe College en 1960, puis son doctorat à l'Université Harvard en 1963[5].

En 1960, elle épouse Barkev Kassarjian, professeur de gestion au Babson College. Leur fille Sevanne Margaret, actrice, a tenu quelques rôles dans des séries télévisées sous le pseudonyme de Sevanne Martin[5].

Diplômée de la Brearley School, elle a notamment enseigné à l’Université Harvard, au Amherst College, à Northeastern au Spelman College, ainsi qu'à l'étranger, aux Philippines et en Iran. De 1987 à 2002, elle est membre du Clarence J. Robinson Professors program, et enseigne l’anthropologie et l’anglais à l'Université George-Mason[6].

Mary Catherine Bateson est membre de l'International Leadership Forum. Elle est la présidente de l'Institute for Intercultural Studies à New York jusqu'en 2010[7]. Elle prend sa retraite de l'enseignement mais continue à travailler comme chercheuse invitée au Center on Aging and Work du Boston College. Elle vit dans le sud du New Hampshire[4].

Elle s'intéresse tout d'abord au Moyen-Orient, puis à la manière dont les femmes et les hommes s'adaptent au changement culturel, en apprenant de leur entourage et en improvisant de nouvelles façons d'être. Elle étudie également l'allongement de la durée de vie et l'apprentissage tout au long de la vie modifient les rythmes du cycle de vie et l'interaction entre les générations[6],[5].

Elle a publié de nombreuses monographies scientifiques, mais son ouvrage le plus connu est le récit de son éducation par deux parents célèbres et spécialistes dans leurs domaines d’études, sous le titre With a Daughter's Eye : A Memoir of Margaret Mead and Gregory Bateson[8].

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

Textes originaux

[modifier | modifier le code]

Traductions françaises

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en) « Mary Bateson Obituary - Cambridge, Massachusetts - Tributes.com », sur www.tributes.com (consulté le )
  2. (en) John Horgan, « Margaret Mead's bashers owe her an apology », sur Scientific American Blog Network (consulté le )
  3. (en) Brinthaupt, Thomas M., 1958- et Lipka, Richard P., Understanding early adolescent self and identity : applications and interventions, State University of New York Press, (ISBN 0-585-46373-5, 978-0-585-46373-5 et 0-7914-5333-2, OCLC 52856194, lire en ligne), p. 132
  4. a et b (en) Banner, Lois W., Intertwined lives : Margaret Mead, Ruth Benedict and their circle, Knopf, (ISBN 0-679-45435-7 et 978-0-679-45435-9, OCLC 50937149, lire en ligne)
  5. a b et c (en-US) Penelope Green, « An Anthropologist’s Take on Homemaking », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  6. a et b Les Éditions du Portrait, « Composer sa vie - Mary Catherine Bateson », sur Les Éditions du Portrait, (consulté le )
  7. (en) « Views Of A Culture Heroine », sur movies2.nytimes.com, The New York Times, (consulté le )
  8. (en-US) « Mary Catherine Bateson — Composing a Life », sur The On Being Project (consulté le )
  9. (en) Bateson, Mary Catherine,, Peripheral visions : learning along the way, HarperCollins Publishers, (ISBN 0-06-016859-5, 978-0-06-016859-9 et 0-06-092630-9, OCLC 29521541, lire en ligne)
  10. (en) Bateson, Mary Catherine., Full circles, overlapping lives : culture and generation in transition, Random House, (ISBN 0-375-50101-0, 978-0-375-50101-2 et 0-345-42357-7, OCLC 43640604, lire en ligne)
  11. (en) Bateson, Mary Catherine., Willing to learn : passages of personal discovery, Steerforth Press, (ISBN 1-58642-080-1 et 978-1-58642-080-2, OCLC 55678866, lire en ligne)
  12. Bateson, Mary Catherine., Composing a further life : the age of active wisdom, Alfred A. Knopf, (ISBN 978-0-307-59422-8 et 0-307-59422-X, OCLC 698447508, lire en ligne)