Marwan Rashed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marwan Rashed
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Marwan Rashed est un philologue et historien de la philosophie grecque et arabe né le 26 juin 1971 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en France (École normale supérieure, agrégation de lettres classiques) et en Allemagne où il a soutenu sa thèse de doctorat, il a été successivement chargé de recherche au CNRS, professeur de philologie grecque à l’École normale supérieure et professeur d’histoire de la philosophie grecque et arabe à l’Université de Paris-Sorbonne. Il est directeur adjoint du Centre Léon-Robin.

Marwan Rashed a découvert, édité et commenté plusieurs textes antiques perdus, dans le domaine de la logique, de la physique et de la cosmologie, aussi bien en grec qu’en traduction arabe. Il s’est aussi intéressé à certains aspects méconnus de la transmission des savoirs entre Byzance, le monde arabe et le monde latin médiéval.

Il a été professeur invité au département de philosophie de l'Université Rice, à Houston (mars-avril 2008), de l’Université de Turin (mai 2009), de l’Université Humboldt de Berlin (juin-juillet 2013) et de l’Université de Cologne (avril-juillet 2015). Il a prononcé les Nellie Wallace Lectures à l’invitation de la Faculté de philosophie de l’Université d’Oxford en octobre-décembre 2013.

Il est le fils de l’historien des mathématiques Roshdi Rashed.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications principales[modifier | modifier le code]

  • Die Überlieferungsgeschichte der aristotelischen Schrift De generatione et corruptione, Wiesbaden, Dr Ludwig Reichert Verlag, 2001, 386 p., 48 planches (ISBN 3895002127 et 9783895002120).
  • Aristote. De la génération et la corruption. Édition, traduction et commentaire, Paris, Les Belles Lettres, 2005, 530 p. (ISBN 2-251-00527-7 et 978-2-251-00527-0).
  • L’Héritage Aristotélicien. Textes inédits de l’Antiquité, Paris, Les Belles Lettres, 2007, 601 p. (ISBN 2251181059 et 978-2-251-18105-9).
  • Essentialisme. Alexandre d’Aphrodise entre logique, physique et cosmologie, Berlin/New York, Walter de Gruyter, 2007, 356 p. (ISBN 978-3-11-090130-6).
  • Alexandre d’Aphrodise, Commentaire perdu à la Physique d’Aristote (Livres IV-VIII). Les scholies byzantines, Berlin/New York, Walter de Gruyter, 2011, 660 p. (ISBN 978-3-11-021646-2).
  • Al-Ḥasan ibn Mūsā al-Nawbakhtī, Commentary on Aristotle On Generation and Corruption, edition, translation and commentary, Berlin/New York, Walter de Gruyter, 2015.

Cf. la liste des publications complète sur le site du Centre Léon Robin.

Notes et références[modifier | modifier le code]