Marvin (Donjon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marvin.
Marvin
Personnage de fiction apparaissant dans
Donjon.

Alias Le Roi Poussière
Sexe Masculin
Espèce Dragon
Activité Employé du Donjon puis opposant au Grand Kahn

Créé par Lewis Trondheim, Joann Sfar
Séries Donjon Zénith
Donjon Crépuscule
Donjon Parade
Donjon Monster
Albums DZ 1 à 6
DC 101 à 106
DP 1 à 5
DM 1, 2, 3, 4, 7, 10
Première apparition Cœur de canard (Donjon Zénith tome 1)

Marvin est un des héros de la série de bande dessinée Donjon écrite par Lewis Trondheim et Joann Sfar. C'est le seul personnage de la série que l'on retrouve dans les trois périodes.

Marvin pendant la période Potron-minet[modifier | modifier le code]

On croise Marvin pour la première fois (chronologiquement parlant) à l'époque Potron-Minet dans l'épisode Mon fils le tueur (DM 7) où, jeune dragon ailé, il se rend avec sa mère en ville, à Antipolis. Là, ils se feront jeter en prison, puis entreront comme gardes du corps au service de Hyacinthe de Cavallère. Au contact de celui qui n'est autre que La Chemise de la Nuit, célèbre bandit masqué, le jeune Marvin est entraîné dans un complot des magiciens de la ville qu'il parviendra à déjouer. Cet épisode marque en fait la première rencontre entre le jeune saurien et celui qui deviendra plus tard le gardien du donjon dans lequel Marvin sera embauché en tant que guerrier.

Marvin pendant la période Zénith[modifier | modifier le code]

Durant cette période, Marvin est un des meilleurs soldats du donjon. Grand saurien fier et puissant, il est végétarien et de religion Draconiste. Il sera envoyé en mission avec Herbert de Vaucanson qui deviendra son ami. Durant cette tâche, il perdra ses ailes, mais gagnera un pouvoir, le Tong Deum, qui consiste à cracher, après ingestion et digestion de petits champignons bleus qui poussent entre les orteils des gobelins-sous-pierre, un puissant jet de suc gastrique ultra-corrosif.

Marvin est un soldat d'honneur. Il est très à cheval sur les convenances, n'hésitant pas à menacer Herbert lui même quand celui-ci courtise la fiancée du gardien. Sa religion très astreignante, son Maître (que l'on voit dans le DZ 2), son honneur et son végétarisme font de lui un être strict, rigide, parfois tiraillé entre son amitié et son sens du devoir, souvent handicapé par tant de prescriptions. Sa religion lui interdit par exemple de se battre contre quelqu'un qui l'a insulté, ce qui peut se retourner contre lui. Cependant, et malgré son air farouche, certains éléments, comme sa relation avec Sonia la géante et son idylle avec Pirzuine peuvent faire penser qu'au fond de lui-même, il n'aspire qu'à l'amitié, à l'amour et à la tranquillité.

Marvin ne sait pas lire, ce qui le handicape notamment lorsqu'il décide d'écrire une lettre d'amour à Pirzuine. Il a honte de son analphabétisme, et il est très timide avec les filles.

Malgré sa religion, Marvin est très impulsif. Ainsi, après que les lapins de Zautamauxime l'ont humilié, il jure de réduire en cendres leur ville, sans autre forme de procès. La destruction de la ville n'est narrée dans aucun album, mais on sait que Marvin tiendra sa promesse, puisque le lapin Marvin Rouge dit avoir reçu son nom « en mémoire du Marvin qui a détruit Zautamauxime ».

Marvin pendant la période Crépuscule[modifier | modifier le code]

Durant cette époque, Marvin, devenu aveugle, est connu sous le nom de Roi Poussière. Il est le plus farouche opposant de Herbert qui est devenu Le Grand Kâhn, despote cruel de Terra Amata. Il rencontre Marvin Rouge, jeune lapin, qui deviendra son disciple. Après plusieurs aventures et l'explosion de Terra Amata en une multitude d'îlots flottant au-dessus de la lave, il retrouve sa femme, Pirzuine, et son fils, Bâal. Puis, il recouvrera la vue, et enfin se réconciliera avec Herbert, libéré de l'Entité Noire.

Ayant perdu la vue à cause des lois imposées par son culte, il est beaucoup plus souple moralement que durant sa jeunesse. La vieillesse semble lui avoir amené la sagesse nécessaire pour prendre du recul sur la religion[1], ce qui choque les autres draconistes et en particulier son ami Orlondow[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. «Je me suis pourri l'existence toute ma vie avec ces conneries. À présent, je m'en fous.» (DC 104)
  2. "Ma parole, tu voudrais carrément que je devienne un hérétique!" (DC 104)