Martine Delerm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  une femme de lettres image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delerm.
Martine Delerm
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Auteure de littérature d'enfanceVoir et modifier les données sur Wikidata

Martine Delerm est une auteur de littérature de jeunesse, née le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de français pendant plusieurs années, Martine Delerm pratique le dessin et l'écriture. Elle écrit, illustre des albums pour enfants. Elle est l'auteur de nombreux albums, Zoé en 1999, Les Parapluies mouillés en 2006, Barnabé, peintre d'ombres en 2009. Avec son mari, l'écrivain Philippe Delerm, elle signe Elle s'appelait Marine et Fragiles

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

Meurtre à la romaine[modifier | modifier le code]

  • Roman pour enfants, édité par plusieurs maisons d'éditions, dont Magnard Jeunesse (coll. tipick) en 2005.
  • Personnages :
    • Alice, l'héroïne du roman, élève de 4e.
    • Bruno, le plus jeune cousin de Livia, meilleur ami d'Alice.
    • Livia, belle-mère d'Alice, ancienne amie de la victime.
    • "Papa", le père d'Alice, mari de Livia, grand écrivain.
    • Mademoiselle Garrier, professeur de latin.
    • Gianni, la victime, tué en buvant de la ciguë.
    • Pietro et Marco, des membres de la famille de Bruno.
    • Claudio, un riche vendeur d'œuvre d'art, assassin de Gianni.
  • Intrigue : Alice, élève de 4e, est en période de vacances scolaires. Son père, un grand écrivain reconnu, est invité à Rome pour la promotion de son dernier livre. Avec son épouse, Livia, qui était une ancienne stagiaire des éditions Gallimard et sa fille, il se rend à la capitale italienne. Mais très vite, Alice se lasse des palaces romains, des soirées de gala... Heureusement, son meilleur ami, Bruno (qui est aussi le cousin de Livia) est là. Un soir, Alice apprend que l'un des amis de Bruno, qu'elle avait rencontré la veille, est mort, repêché dans le Tibre. La police dit qu'il est mort en buvant de la ciguë, une herbe empoisonnée, utilisée à l'époque de Néron. Alice mène sa petite enquête, en compagnie de Bruno. Elle apprend que Gianni sculptait de faux bustes romains et les vendaient à prix forts, sous les ordres de Claudio. Elle apprend également que Gianni menaçait Claudio de révéler leur trafic. Devenant trop dérangeant, Claudio le tue en lui faisant de la ciguë. Mais Alice continue d'avoir quelques doutes sur sa belle-mère. Livia finit par avouer qu'elle connaissait très bien la victime, que c'était l'un de ses amis au lycée. Alice a trouvé la clef du mystère qui entourait la mort de Gianni.

Les Parapluies mouillés[modifier | modifier le code]

  • Genre et représentation : pièce de théâtre française pour enfants écrite en 2006 et représentée en 2009.
  • Résumé :
    • Avant la pièce : Une grande catastrophe s'est produite, une catastrophe dont on ne saura jamais rien. Elle à anéanti presque toute la population. Les survivants se sont réunis en petits groupes et forment des "Après-sociétés". Celle qui nous est présentée tout au long de la pièce de théâtre est dirigée par le Contrôleur, personnage tiré d'Intermezzo de Jean Giraudoux. Pour empêcher un nouveau cataclysme, cette société a banni tout ce qu'elle considère comme dangereux : le rêve, l'imagination, l'envie, la pensée personnelle, tous les aliments autres que les pommes de terre, la musique, les lumières, les couleurs, la danse, le théâtre...
    • Pendant la pièce : Le début de la pièce est marqué par l'arrivée d'Agnès chez les Gris. Elle découvrira le secret du jardinier qui fait pousser une plante en cachette mais qui n'arrive pas à grandir.Tout le premier acte aura en fait pour but de démontrer l'absurdité de cette société basée sur le vide et l’absence. Puis, Agnès réussit à convaincre un à un les autres personnages de la pièce, pour finalement réveiller les sentiments enfouis : la joie, représentée par Arlequin, et les larmes, représentées par le Chagrin. Le Contrôleur, dépassé, accepte finalement de jouer dans la pièce de théâtre qui se prépare, de jouer son propre rôle. La pièce dans la pièce se finit sur sa mort, sur sa fausse mort qui fera finalement succomber le chagrin. À la fin de la pièce, le Contrôleur décide de reconstruire une société plus vivante et plus libre. Les gens recommence une vie normale et la plante du jardinier qui est citée au début de la pièce devient un arbre.
  • Personnages :
    • Agnès
    • Madeleine
    • Le jardinier
    • Commère 1
    • Commère 2
    • Le Contrôleur
    • Le Bibliothécaire
    • Le Documentaliste
    • Ondine
    • Dorine
    • Antigone
    • Arlequin
    • Le Chagrin
    • La Folle
    • Peter Puck

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Meurtre au salon du livre (Magnard, coll tipik)
  • Meurtre à Honfleur (Magnard, coll tipik)
  • Marie banlieue
  • Zoé
  • Funambule
  • Abécédaire
  • Somnambulettes (Grasset)

Liens externes[modifier | modifier le code]