Martine Cadieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cadieu.
Martine Cadieu
Naissance
Tunis
Décès (à 84 ans)
Paris
Activité principale
Auteur
Genres

Martine Cadieu, née le à Tunis et morte le (à 84 ans) à Paris[1], est une journaliste, chroniqueuse musicale, poétesse, essayiste et romancière française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle était l’épouse du comédien Albert de Médina[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • La terre est tendre, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 1955, 273 p. (notice BnF no FRBNF31896535)
  • Les Morts intérieures, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 1956, 259 p. (notice BnF no FRBNF31896533) - prix Del Duca 1957
  • Soleils d’hiver, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Blanche », 1959, 206 p. (notice BnF no FRBNF37064544) - Prix Broquette-Gonin de l’Académie française 1960
  • Pareil au feu, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Blanche », 1961, 222 p. (notice BnF no FRBNF32937814)
  • Un été sans mémoire, Paris, Éditions Robert Laffont, 1971, 239 p. (notice BnF no FRBNF35212722)
  • L’Amoureuse en secret, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Blanche », 1975, 211 p. (notice BnF no FRBNF34565829)

Essais et biographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Renaud Machart, « Martine Cadieu, écrivain et femme de radio », sur Le Monde, (consulté le 2 septembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]