Martina Anderson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Irlande du Nord
Cet article est une ébauche concernant l’Irlande du Nord.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Martina Anderson
Image illustrative de l'article Martina Anderson
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
Élection 22 mai 2014
Législature 7e et 8e
Groupe politique GUE/NGL
Prédécesseur Bairbre de Brún
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Derry, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Parti politique Sinn Féin

Martina Anderson (née le à Derry, dans le Bogside) est une femme politique nord-irlandaise du Sinn Féin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancienne volontaire de l'Armée républicaine irlandaise provisoire (IRA), elle a été députée nord-irlandaise entre 2007 et 2012 dans la circonscription de Foyle. Elle est devenue députée européenne en 2012, en remplacement de Bairbre de Brún, avant d'être réélue le 22 mai 2014 lors élections européennes de 2014 au Royaume-Uni, dès le premier décompte des voix.

Polémique[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Le 25 mai 2016, Martina Anderson déclare lors d’une séance au Parlement européen à propos des Israéliens : « Nous pouvons vous donner une liste de tout ce que nous avons essayé de faire, les Israéliens se répandent ici comme une éruption cutanée. »

Le président du Congrès juif européen, Moshe Kantor a appelé le président du Parlement européen, Martin Schulz à prendre des mesures disciplinaires contre elle :

«Encore une fois, nous entendons des déclarations profondément offensantes sur les Juifs proférées par personnage public européen et nous exigeons l’action », a déclaré Kantor dans un communiqué. « La comparaison des Israéliens, ou plus précisément des juifs, à une maladie constitue une incitation à la haine et a ses racines dans le discours néo-nazis et d’extrême droite »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]