Martin Villeneuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villeneuve.
Martin Villeneuve
Description de l'image Photo of filmmaker Martin Villeneuve, April 2015.jpg.
Naissance (39 ans)
Gentilly (Bécancour), Québec, Canada
Nationalité Drapeau Québécois (Drapeau du Canada Canadien)
Profession Scénariste
Réalisateur
Producteur
Films notables Mars et Avril
Site internet https://www.bulbapp.com/MartinVilleneuve

Martin Villeneuve, né le à Gentilly au Québec, est un scénariste, un réalisateur, un producteur, un acteur et un directeur artistique canadien. Il est le frère cadet du cinéaste Denis Villeneuve[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier conférencier québécois à TED[2], Martin Villeneuve a étudié en cinéma à l’Université Concordia et en design graphique à l’Université du Québec à Montréal.

Parallèlement à ses études universitaires, il a réalisé des courts métrages et vidéoclips, puis il a signé des affiches de cinéma dont celle du film Québec-Montréal qui a récolté en 2002 le prix Travelling Laurentides de la meilleure campagne de lancement[3]. En 2002, il a aussi remporté la bourse de l’agence Sid Lee pour la qualité de son portfolio. Au cours des années suivantes, il a travaillé comme directeur artistique au sein de cette agence, en particulier pour le Cirque du Soleil. À ce titre, il a participé à la conception des campagnes publicitaires des spectacles Zumanity, et Corteo, qui ont remporté plusieurs prix. Il a d’ailleurs trouvé le nom de ces trois spectacles, de même que celui de la société ONE DROP de Guy Laliberté. De plus, lorsque l’agence Diesel a changé son nom en 2006, c’est lui qui a eu l’idée de l’anagramme Sid Lee. Il a aussi réalisé plusieurs publicités télévisuelles pour le Cirque du Soleil, notamment pour DELIRIUM et Saltimbanco[4].

Son photo-roman revisité Mars et Avril, paru en 2002, lui a valu un accueil enthousiaste de la part des médias et du public[5], en plus d’avoir été récompensé aux Alcuin Society Book Design Awards 2002 et aux Prix Grafika 2003. En lice pour un prix Bédélys, sa bande dessinée La voix du tonnerre a été lancée en 2004 au Québec et en Europe[6]. En 2006, Mars et Avril a été réédité par Sid Lee et la Pastèque à l’occasion de la sortie du deuxième tome, intitulé À la poursuite du fantasme. Ce dernier a remporté un prix Alcuin Society 2006, a été finaliste au concours Lux 2007, et a raflé un prix Gutenberg 2008[7].

En 2012, Martin Villeneuve a complété son premier long métrage en tant que scénariste, réalisateur et producteur, Mars et Avril, adapté de ses romans graphiques éponymes[8]. Mars et Avril a été présenté en première mondiale au 47e Festival international du film de Karlovy Vary en République tchèque dans la catégorie “Another View” (qui présente des films faisant preuve d’une approche artistique hors du commun), et a fait l’ouverture de la section FOCUS du 41e Festival du nouveau cinéma de Montréal[9],[10]. Le film de science-fiction, qui met en vedette Jacques Languirand, Caroline Dhavernas, Paul Ahmarani et Robert Lepage, est sorti en salle en octobre 2012 et fut présenté dans une vingtaine de festivals internationaux[11],[12]. Mars et Avril a reçu neuf nominations au Canada en 2013 (quatre aux Prix Écrans Canadiens et cinq aux Jutra), dont celle de la meilleure adaptation, puis il a notamment remporté un prix Imaging the Future au Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel en Suisse[4].

Article détaillé : Mars et Avril (film).

Martin Villeneuve est par ailleurs le premier et jusqu’à maintenant le seul Québécois en 30 ans à avoir donné une conférence TED (Technology, Entertainment and Design) aux États-Unis, en 2013[13].

En 2014, il a fait ses débuts comme acteur sous les traits de sa propre grand-mère dans Imelda, pour lequel il a remporté le Prix d’interprétation masculine de l’Union des artistes (Québec) au 12e Gala Prends ça court !, le Prix du meilleur court métrage québécois au Festival Images en vues, ainsi qu’une Mention spéciale du jury dans la catégorie Meilleur court métrage canadien au FICFA[14]. Il prépare actuellement la version long métrage qui sera produite par la société montréalaise GO Films[15]. Il travaille également à un long métrage d’animation fantaisiste pour Item 7, Aquarica, dont l'histoire et l'imaginaire visuel ont été créés par les célèbres bédéistes européens François Schuiten et Benoît Sokal[16],[17], à un film de science-fiction pour Pressman Film à Los Angeles, The Other World[18],[19], ainsi qu’à From Beyond, un long métrage d’horreur/science-fiction écrit par Ray Gower et inspiré par la nouvelle de H.P. Lovecraft, qui sera produit par Darius Films et Shoreline Entertainment[20].

En août 2016, Martin Villeneuve a réalisé les premiers épisodes de la 2e saison de la série américaine Real Detective, mettant en vedette Daniel Cudmore et Cristina Rosato, qui sera diffusée en 2017 sur Investigation Discovery Channel et sur Netflix[21]. En septembre 2016, il a été annoncé que Villeneuve planchait avec les auteurs Pierre Fournier et Réal Godbout sur l'écriture d'un scénario de long métrage basé sur le personnage de bande dessinée Red Ketchup. Le film sera produit par GO Films à Montréal[22],[23].

TED Talk[modifier | modifier le code]

Le 27 février 2013, Martin Villeneuve a donné une conférence TED[24] à propos de Mars et Avril à TED2013[25],[26], devenant ainsi le tout premier Québécois invité à prendre la parole lors de cet événement prestigieux tenu à Long Beach (Californie)[27],[28]. Avant sa conférence, la séquence d’ouverture du film fut montrée, de même qu’un aperçu d’une durée de trois minutes des étapes menant du fond vert à l’image finale. Le TED Talk de Martin Villeneuve, « Comment j’ai réalisé un film impossible », a été mis en ligne sur TED.com le 7 juin 2013, et un mois plus tard a été ajouté à la liste sur la création de la magie au cinéma de TED, sur laquelle on retrouve des cinéastes célèbres tels que James Cameron et J. J. Abrams[29]. Son TED Talk a été vu plus plus d’un million de fois sur Internet, et a été sous-titré en 30 langues. Depuis, Mars et Avril est surnommé le « film impossible », a été vendu aux États-Unis et est maintenant disponible sur GaiamTV[30]. Entre autres plateformes, le film est aussi disponible sur iTunes et Amazon aux États-Unis, au Canada, en Europe francophone et au Royaume-Uni[31].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mars et Avril tome 1, photo-roman, photographies de Yanick Macdonald, Éd. Les 400 coups, 2002 (réédition : Diesel et la Pastèque, 2006).
  • La voix du tonnerre, bande dessinée, dessins de Daniel Svatek, Éd. Les 400 coups, 2004.
  • Mars et Avril tome 2 : À la poursuite du fantasme, photo-roman, photographies de Yanick Macdonald, Éd. Diesel et la Pastèque, 2006.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Prix et mentions[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Imelda remporte le Prix du meilleur court métrage québécois au Festival Images en vues 2014, ainsi qu’une Mention spéciale du jury dans la catégorie Meilleur court métrage canadien au FICFA[32].
  • 2013 : Martin Villeneuve donne une conférence TED à propos de Mars et Avril – premier film de science-fiction québécois – à TED2013, devenant ainsi le tout premier Québécois invité à prendre la parole lors de cet événement prestigieux tenu à Long Beach, en Californie[33].
  • 2013 : Mars et Avril reçoit neuf nominations au Canada (quatre aux Prix Écrans Canadiens et cinq aux Jutra) dont celle de la « meilleure adaptation »[4]. La musique du film composée par Benoît Charest remporte le Félix dans la catégorie « Album de l’année – bande sonore originale » au Gala de l’ADISQ[34].
  • 2012-2016 : Mars et Avril est présenté dans plus de vingt festivals internationaux parmi les plus prestigieux (Karlovy Vary, Mumbai, FNC Montréal, Mill Valley, Whistler, Brussels International Fantastic Film Festival, Sci-Fi London, etc.[31]) et remporte un prix Imaging the Future au Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel en Suisse, ainsi qu’une mention honorable au Boston Science Fiction Film Festival pour « l’incroyable travail de postproduction »[31].
  • 2011 : Prix Applied Arts, catégorie « Advertising Photography – Series » pour l’exposition « Dieu(X) Modes d’emploi », au Musée de la civilisation de Québec.
  • 2011 : Prix Grafika, catégorie « Affiche culturelle – série » pour l’exposition « Dieu(X) Modes d’emploi », au Musée de la civilisation de Québec.
  • 2008 : We Love Books: A World Tour | The Best in Independent Publishing and Graphic Design : Mars et Avril tomes 1 et 2.
  • 2007 : Finaliste, concours Lux, catégorie « Livres » : Mars et Avril tome 2.
  • 2006 : 2e prix, Alcuin Society Book Design Awards, catégorie « Prose Illustrated » : Mars et Avril tome 2.
  • 2004 : Finaliste, Prix Bédélys : La voix du tonnerre.
  • 2003 : Finaliste, Prix Grafika, catégorie « Livres » : Mars et Avril tome 1.
  • 2002 : Mention honorable, Alcuin Society Book Design Awards, catégorie « Pictorial » : Mars et Avril tome 1.
  • 2002-2006 : Au sein de l’agence de créativité commerciale Sid Lee, il participe à la création de nombreuses campagnes publicitaires pour le Cirque du Soleil, et trouve le nom de trois spectacles : Zumanity, et Corteo, de même que celui de la fondation ONE DROP de Guy Laliberté[35]. De plus, lorsque l’agence Diesel change son nom en 2006, c’est lui qui a l’idée de l’anagramme Sid Lee[36],[37]. Ces campagnes ont remporté de nombreux prix.
  • 2002 : Bourse UQAM-Diesel pour la qualité du portfolio.
  • 2002 : Il signe des affiches de cinéma controversées, dont celle de Québec-Montréal, qui présente le pictogramme d’un orignal en érection monté sur une voiture, et pour laquelle il remporte le Prix Travelling Laurentides de la meilleure campagne de lancement[4].
  • 2001 : Finaliste, Prix de la Création Vidéo, Festival Vidéo Formes de Clermont-Ferrand (France) : Chrysanthème (court métrage).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Martin Villeneuve : un futur déjà grand », Thomas Destouches, Films et séries du Québec, 31 octobre 2015
  2. « How I made an impossible film »
  3. « Mars et Avril : Aucune improvisation en amont » | Alexis Gagnon | Magazine Convergence | Octobre 2012 | Couverture + pages 8 à 11
  4. a, b, c et d « Martin Villeneuve »
  5. « Mars et Avril, Tome II », Tristan Malavoy, Voir, 19 octobre 2006
  6. « Divine comédie », Éric Paquin, Voir, 5 mai 2004
  7. Les photo-romans Mars et Avril sur le site des Éditions de la Pastèque
  8. « Alignement des planètes » | Stéphane Defoy | Magazine Ciné-Bulles | Automne 2012 | pages 44 à 49
  9. « An unforgettable ride through a futuristic Montreal », Brendan Kelly, The Gazette, 12 octobre 2012
  10. « Mars and April / Mars & Avril », Boyd van Hoeij, Variety, 16 juillet 2012
  11. « Mars et Avril », Jay Seaver, eFilmCritic, 14 février 2013
  12. Rowan-Legg, « Sci-Fi London 2013 Review: MARS ET AVRIL Deserves Greater Attention »,
  13. « Martin Villeneuve : de la science-fiction à l’hommage familial », Martin Villeneuve en entrevue à Culture club, 5 avril 2015
  14. « Martin Villeneuve, prix d'interprétation à Prends ça court et plus - CTVM.info »
  15. a et b « Un court métrage drôle et touchant »
  16. « An animated fantasy feature film »
  17. « Martin Villeneuve : 'On ne peut pas penser un film comme un objet fini' Cinephilia »
  18. « The Other World »
  19. « Martin Villeneuve : à Hollywood, on l’écoute », François Houde, La Presse, 24 janvier 2015
  20. « Martin Villeneuve - Filmmaker »
  21. Martin Villeneuve sur IMDb
  22. « Red Ketchup bientôt au cinéma », Maxime Demers, Le Journal de Montréal, 21 septembre 2016
  23. « Martin Villeneuve adapte pour le cinéma la BD culte Red Ketchup », Thomas Destouches, Daily Mars, 24 septembre 2016
  24. (en) Martin Villeneuve, « How I made an impossible film » (consulté le 30 mars 2017)
  25. « 10 jaw-dropping images from the film “Mars et Avril,” and how the magic was created »,
  26. « A sci-fi film with a $2 million budget: Martin Villeneuve at TED2013 »,
  27. « Martin Villeneuve, un Québécois à la conférence TED », Martine Côté, Huffington Post, 28 février 2013
  28. « Martin Villeneuve, réalisateur et premier conférencier québécois à TED », Diane Bérard, Les Affaires, 9 mars 2013
  29. « 10 talks about the making of movie magic »,
  30. « Mars et Avril vendu aux États-Unis », Maxime Demers, Le Journal de Montréal, 19 septembre 2013
  31. a, b et c « A futuristic tale of fantasy and desire »
  32. « Imelda (14 min., English subtitled) »
  33. « L’effet TED », Martin Villeneuve en entrevue à Désautels le dimanche, 15 septembre 2013
  34. « Ben Charest: How music can set you free »
  35. « , l’épopée d’un titre » | Ève Dumas | La Presse | 17 septembre 2004 | Cahier arts & spectacles | page 4
  36. « Mars et Avril, de la pub au film », Odile Tremblay, Le Devoir, 27 septembre 2012
  37. « Rencontres éclair à Ciné-Québec » | Sandra Cliche | Magazine Primeurs | Juin 2012 | page 17

Liens externes[modifier | modifier le code]