Martin Villeneuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Martin Villeneuve
Description de cette image, également commentée ci-après
Photo du cinéaste Martin Villeneuve en avril 2015
Naissance (44 ans)
Bécancour, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession Scénariste
Réalisateur
Producteur
Films notables Mars et Avril
Imelda
Site internet https://www.bulbapp.com/MartinVilleneuve

Martin Villeneuve, né le à Bécancour (Québec), est un cinéaste québécois. Il est notamment connu pour la Trilogie Imelda (2020)[1], pour Mars et Avril (2012)[2],[3], et pour son TED Talk : « Comment j’ai réalisé un film impossible », prononcé en Californie en 2013[4]. Il est le premier et seul Québécois à avoir pris la parole à la Conférence TED mondiale[5],[6]. Il est le frère cadet du cinéaste Denis Villeneuve[7].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Martin Villeneuve fait ses études secondaires au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, ses études collégiales en arts, lettres et communication au Collège Brébeuf à Montréal, puis ses études universitaires en cinéma à l’Université Concordia et en design graphique à l’Université du Québec à Montréal[8].

Parallèlement à ses études universitaires, il signe des affiches de cinéma dont celle du film Québec-Montréal qui remporte en 2002 le prix Travelling Laurentides de la meilleure campagne de lancement[9]. En 2002, il remporte également la bourse de l’agence Sid Lee pour la qualité de son portfolio. Au cours des années suivantes, il travaille comme directeur artistique au sein de cette agence, en particulier pour le Cirque du Soleil. À ce titre, il participe à la conception des campagnes publicitaires des spectacles Zumanity, et Corteo, pour lesquels il a par ailleurs trouvé les noms[10]. De plus, lorsque l’agence Diesel change son nom en 2006, c’est lui qui a l’idée de l’anagramme Sid Lee[11]. Il réalise aussi plusieurs publicités télévisuelles pour le Cirque du Soleil[12], ainsi que des courts métrages et vidéoclips[13].

Son photo-roman revisité Mars et Avril, paru en 2002, est récompensé aux Alcuin Society Book Design Awards 2002 et aux Prix Grafika 2003[14]. En lice pour un prix Bédélys, sa bande dessinée La voix du tonnerre est lancée en 2004 au Québec et en Europe[15]. En 2006, Mars et Avril est réédité par Sid Lee et La Pastèque à l’occasion de la sortie du deuxième tome, intitulé À la poursuite du fantasme. Ce dernier remporte un prix Alcuin Society 2006, est finaliste au concours Lux 2007, et obtient un prix Gutenberg 2008[16].

Débuts au cinéma[modifier | modifier le code]

En 2012, Martin Villeneuve complète son premier long métrage en tant que scénariste, réalisateur et producteur, Mars et Avril, adapté de ses romans graphiques éponymes[17],[18],[19],[20]. Mars et Avril est présenté en première mondiale au 47e Festival international du film de Karlovy Vary en République tchèque dans la catégorie “Another View”, et fait l’ouverture de la section FOCUS du 41e Festival du nouveau cinéma de Montréal[21],[22],[23]. Le film de science-fiction, qui met en vedette Jacques Languirand, Caroline Dhavernas, Paul Ahmarani et Robert Lepage, sort en salle en et est présenté dans une vingtaine de festivals internationaux[24],[25]. Mars et Avril reçoit neuf nominations au Canada en 2013 (quatre aux Prix Écrans canadiens et cinq aux Prix Iris), dont celle de la meilleure adaptation, puis il remporte notamment un prix Imaging the Future au Festival international du film fantastique de Neuchâtel en Suisse[13].

Martin Villeneuve est par ailleurs le premier et jusqu’à présent le seul Québécois à avoir donné une conférence TED (Technology, Entertainment and Design) en Californie, en 2013[26],[27].

En 2014, il fait ses débuts comme acteur sous les traits de sa propre grand-mère dans Imelda, rôle pour lequel il remporte le Prix d’interprétation masculine de l’Union des artistes au 12e Gala Prends ça court ! en 2015, le Prix du meilleur court métrage québécois au Festival Images en vues 2014, ainsi qu’une Mention spéciale du jury dans la catégorie Meilleur court métrage canadien au FICFA 2014[28],[29],[30],[31].

En 2016-2017, Martin Villeneuve réalise les premiers épisodes de la 2e saison de la série américaine Real Detective, mettant en vedette Daniel Cudmore et Cristina Rosato, qui est diffusée sur Investigation Discovery Channel et sur Netflix[13].

Carrière[modifier | modifier le code]

En , un court métrage documentaire de 14 minutes portant sur le travail de Martin Villeneuve, réalisé par Jean Benoit, est lancé en ligne, présentant des entrevues avec le metteur en scène Robert Lepage, l’illustrateur François Schuiten et le cinéaste Denis Villeneuve[32].

Martin Villeneuve a tourné deux suites à son court métrage Imelda, lancées en festivals à l’automne 2020. Imelda 2 : le notaire mettant en vedette Robert Lepage est présenté en première mondiale et en ouverture du Festival de Cinéma de la Ville de Québec le 16 septembre 2020, en plus de remporter le prix Cinémental du meilleur court métrage canadien 2020[33],[34],[35]. Imelda 3 : Simone mettant en vedette Ginette Reno est présenté en première mondiale et en ouverture du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue [36]le 31 octobre 2020[37],[38],[39],[40],[41],[42],[43],[44]. La Trilogie Imelda est disponible en ligne depuis le 21 décembre 2020, incluant une entrevue avec la vraie Imelda[45].

Villeneuve a donné une classe de maître pour Goalcast, mise en ligne le 7 janvier 2021[46].

Entre autres projets, il travaille présentement à un long métrage d’animation fantaisiste pour Item 7, Aquarica, dont l’histoire et l’imaginaire visuel sont créés par les bédéistes européens François Schuiten et Benoît Sokal[47],[48],[49]. Et il fait de nouveau équipe avec Schuiten en créant Waternova, un film de science-fiction, en collaboration avec James V. Hart[50],[51].

En 2021, Villeneuve a tourné son deuxième long métrage, Les 12 travaux d’Imelda, mettant en vedette Robert Lepage, Michel Barrette, Lynda Beaulieu, Antoine Bertrand, Marc-François Blondin, Anne-Marie Cadieux et Yves Jacques[52],[53],[54]. Cette comédie dramatique, inspirée de faits réels, est lancée en première mondiale au Festival de Cinéma de la Ville de Québec le 9 septembre 2022, et prendra l’affiche au Québec le 28 octobre 2022[55],[56],[57],[58].

Le projet d’une série d'animation autour du personnage de Red Ketchup, dont on parle depuis plusieurs années, se concrétise. Réalisée par Martin Villeneuve et produite par Jacques Bilodeau chez Sphère Animation, la série sera diffusée sur Télétoon La Nuit en 2023[59].

TED Talk[modifier | modifier le code]

Le , Martin Villeneuve donne un TED Talk[4] à propos de Mars et Avril à la Conférence TED mondiale[60],[61], devenant ainsi le tout premier Québécois invité à prendre la parole lors de cet événement tenu à Long Beach (Californie)[62],[63]. Avant sa conférence, la séquence d’ouverture du film est montrée[64], de même qu’un aperçu d’une durée de trois minutes des étapes menant du fond vert à l’image finale[65]. Le TED Talk de Martin Villeneuve, « Comment j’ai réalisé un film impossible », est mis en ligne sur TED.com le et, un mois plus tard, est ajouté à la liste sur la création de la magie au cinéma de TED, sur laquelle se retrouvent notamment les cinéastes James Cameron et J. J. Abrams[66]. Son TED Talk a été vu plus d’un million de fois sur TED.com, et a été sous-titré en une trentaine de langues. Depuis, Mars et Avril est surnommé le « film impossible », a été vendu aux États-Unis et est disponible sur GaiamTV[67]. Entre autres plateformes, le film est aussi disponible sur iTunes et Amazon aux États-Unis, au Canada, en Europe francophone et au Royaume-Uni[68].

Publications[modifier | modifier le code]

Photo-romans et bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Mars et Avril tome 1, photo-roman, photographies de Yanick Macdonald, Éd. Les 400 coups, 2002 (réédition : Diesel et la Pastèque, 2006)
  • La voix du tonnerre, bande dessinée, dessins de Daniel Svatek, Éd. Les 400 coups, 2004
  • Mars et Avril tome 2 : À la poursuite du fantasme, photo-roman, photographies de Yanick Macdonald, Éd. Diesel et la Pastèque, 2006[69]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Prix et mentions[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Nomination aux RVCQ pour « meilleur court documentaire expérimental », et finaliste pour le Prix de la Création Vidéo au Festival Vidéo Formes de Clermont-Ferrand (France) : Chrysanthème (court métrage)[70].
  • 2002 : Mention honorable, Alcuin Society Book Design Awards, catégorie « Pictorial » : Mars et Avril tome 1.
  • 2002-2006 : Au sein de l’agence de créativité commerciale Sid Lee, il participe à la création de campagnes publicitaires pour le Cirque du Soleil, et trouve le nom de trois spectacles : Zumanity, et Corteo[81]. De plus, lorsque l’agence Diesel change son nom en 2006, c’est lui qui a l’idée de l’anagramme Sid Lee. Ces campagnes ont remporté plusieurs prix[82],[83].
  • 2002 : Bourse UQAM-Diesel pour la qualité du portfolio.
  • 2002 : Il signe des affiches de cinéma, dont celle de Québec-Montréal, qui présente le pictogramme d’un orignal en érection monté sur une voiture, et pour laquelle il remporte le Prix Travelling Laurentides de la meilleure campagne de lancement[13].
  • 2003 : Finaliste, Prix Grafika, catégorie « Livres » : Mars et Avril tome 1.
  • 2004 : Finaliste, Prix Bédélys : La voix du tonnerre.
  • 2006 : 2e prix, Alcuin Society Book Design Awards, catégorie « Prose Illustrated » : Mars et Avril tome 2.
  • 2007 : Finaliste, concours Lux, catégorie « Livres » : Mars et Avril tome 2.
  • 2008 : We Love Books: A World Tour | The Best in Independent Publishing and Graphic Design : Mars et Avril tomes 1 et 2.
  • 2008 : Prix Gutenberg d’or, catégorie « Livres » : Mars et Avril tome 2.
  • 2011 : Prix Applied Arts, catégorie « Advertising Photography – Series » pour l’exposition « Dieu(X) Modes d’emploi », au Musée de la civilisation de Québec.
  • 2011 : Prix Grafika, catégorie « Affiche culturelle – série » pour l’exposition « Dieu(X) Modes d’emploi », au Musée de la civilisation de Québec.
  • 2012-2014 : Mars et Avril est présenté dans une vingtaine de festivals internationaux[68] et remporte un prix Imaging the Future au Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel en Suisse, ainsi qu’une mention honorable au Boston Science Fiction Film Festival pour le travail de postproduction[68].
  • 2013 : Martin Villeneuve donne une conférence TED à propos de Mars et Avril à TED2013, devenant ainsi le tout premier Québécois invité à prendre la parole lors de cet événement tenu à Long Beach, en Californie[84].
  • 2013 : Mars et Avril reçoit neuf nominations au Canada (quatre aux Prix Écrans canadiens et cinq aux Prix Iris) dont celle de la « meilleure adaptation »[13]. La musique du film composée par Benoît Charest remporte le Félix dans la catégorie « Album de l’année – bande sonore originale » au Gala de l’ADISQ[85].
  • 2014 : Imelda remporte le Prix du meilleur court métrage québécois au Festival Images en vues 2014, ainsi qu’une Mention spéciale du jury dans la catégorie Meilleur court métrage canadien au FICFA[86].
  • 2015 : Martin Villeneuve remporte le Prix d’interprétation masculine de l’Union des artistes au 12e Gala Prends ça court ! pour son rôle dans Imelda[29].
  • 2020 : Martin Villeneuve remporte le prix Cinémental du meilleur court métrage canadien 2020 pour Imelda 2 : le notaire, ex æquo avec Scars de Alex Anna[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cédric Bélanger, « Adorable grand-maman pas commode », Le Journal de Québec,
  2. Linda Corbo, « Martin Villeneuve : l’ambition de la science-fiction », Le Nouvelliste,
  3. « Mars et Avril : Entrevue exclusive avec Martin Villeneuve », Z-Télé,
  4. a b et c « Martin Villeneuve : Comment j’ai réalisé un film impossible », TED,
  5. « Martin Villeneuve, premier Québécois invité à la conférence TED », BCTQ Montréal,
  6. « Martin Villeneuve prononcera une conférence TED », La Presse canadienne,
  7. Thomas Destouches, « Martin Villeneuve : un futur déjà grand », Films et séries du Québec,
  8. « Le diplômé Martin Villeneuve, premier Québécois à donner une conférence TED », Actualités UQAM,
  9. « Mars et Avril : Aucune improvisation en amont » | Alexis Gagnon | Magazine Convergence | Octobre 2012 | Couverture + pages 8 à 11
  10. Diane Bérard, « J’ai compris que j’allais me retrouver sur l’une des scènes les plus prestigieuses du monde », Les Affaires,
  11. Angelique Gay, « Martin Villeneuve: The Dreammaker », The Cozy Sweater Café,
  12. a et b « Cirque du Soleil – Advertising (2003-2013) », Vimeo
  13. a b c d et e « Martin Villeneuve », IMDb
  14. « Martin Villeneuve – Interviews (2002-2004) », Vimeo
  15. Éric Paquin, « Divine comédie », Voir,
  16. Tristan Malavoy, « Mars et Avril, Tome II », Voir,
  17. a et b « L’Expérience Mars et Avril – Making of », Vimeo,
  18. « Mars et Avril – Interviews (2011-2013) », Vimeo
  19. Iris Gagnon-Paradis, « Mars et Avril : romance cosmique dans un Montréal futuriste où téléportation et disques vinyles co-existent », Nightlife.ca,
  20. « Alignement des planètes » | Stéphane Defoy | Magazine Ciné-Bulles | Automne 2012 | pages 44 à 49
  21. Brendan Kelly, « An unforgettable ride through a futuristic Montreal », The Gazette,
  22. Boyd van Hoeij, « Mars and April / Mars & Avril », Variety,
  23. Mark Adams, « Mars and April », Screen Daily,
  24. Esther Inglis-Arkell, « Spend the weekend watching the impossible (and beautiful) Mars & Avril », io9,
  25. Shelagh Rowan-Legg, « Sci-Fi London 2013 Review: MARS ET AVRIL Deserves Greater Attention », Screen Anarchy,
  26. « Martin Villeneuve : de la science-fiction à l’hommage familial », Culture club,
  27. Kayla Marie Hillier, « Quebec’s first TED Talk », Cult Montreal,
  28. « Martin Villeneuve, prix d'interprétation à Prends ça court et plus », CTVM.info
  29. a b et c « Imelda : Un court métrage drôle et touchant », BULB,
  30. « Imelda : l'hommage inoubliable de Martin Villeneuve à sa grand-mère », Radio-Canada,
  31. « [À visionner] Imelda, le court métrage de Martin Villeneuve », VOIR,
  32. Geneviève Bouchard, « Sur les traces de Martin Villeneuve », Le Soleil,
  33. « En ouverture au FCVQ, Imelda 2 : le notaire de Martin Villeneuve », CTVM.info,
  34. « Quoi voir au 10e Festival de Cinéma de la Ville de Québec », La Presse,
  35. a et b « Tournée en festivals pour IMELDA de Martin Villeneuve », CTVM.info,
  36. « Les Imelda de Martin Villeneuve | Avec Ginette Reno et Robert Lepage », sur lafabriqueculturelle.tv, (consulté le )
  37. « Ginette Reno dans la suite du court métrage Imelda », La Presse,
  38. « « Je suis une femme entière » − Ginette Reno », 7 Jours,
  39. « Ginette Reno est allée chanter en France pour la première fois en 11 ans », Le Journal de Québec,
  40. « Entrevue avec Ginette Reno à Cette année-là », Vimeo,
  41. « L’heure est aux révélations ! », FCIAT,
  42. « Les vieux chums et Imelda 3 au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue », Radio-Canada,
  43. « EN COMPÉTITION AU FCIAT, IMELDA 3 : SIMONE DE MARTIN VILLENEUVE », L'Initiative,
  44. « Imelda 3 : Simone de Martin Villeneuve présenté en Abitibi », La Presse,
  45. « TRILOGIE IMELDA AVEC ROBERT LEPAGE & GINETTE RENO », Vimeo On Demand,
  46. « Goalcast Storytelling Mastermind – Martin Villeneuve », Vimeo,
  47. « Aquarica », BULB
  48. « François Schuiten, la dernière BD », RTBF
  49. « Aquarica – Entrevues avec Benoît Sokal & François Schuiten (2017-2018) », Vimeo
  50. « Waternova: A Quest to Restore Balance », BULB,
  51. « Waternova », Alta Plana
  52. « Martin Villeneuve : l’imagination plutôt que l'argent », François Houde, Le Nouvelliste, 13 février 2022
  53. « Martin Villeneuve ajoute cinq chapitres à sa série Imelda », André Duchesne, La Presse, 28 janvier 2022
  54. « Gentilly transformé en plateau de tournage pour le grand écran », Stéphanie Paradis, Le Courrier Sud, 24 août 2021
  55. « Les nouvelles frontières du cinéma québécois », Olivier Du Ruisseau, Le Devoir, 9 septembre 2022
  56. « Les 12 travaux d’Imelda bientôt à l’affiche », Stéphanie Paradis, Le Courrier Sud, 6 septembre 2022
  57. « FCVQ : une cuvée québécoise », Yves Leclerc, Le Journal de Québec, 9 août 2022
  58. « Lancement du ‘teaser’ LES 12 TRAVAUX D’IMELDA de Martin Villeneuve », CTVM.info, 2 juin 2022
  59. « Red Ketchup renaîtra à Télétoon la nuit », Richard Therrien, Le Soleil, 26 avril 2022
  60. Kate Torgovnick May, « 10 jaw-dropping images from the film “Mars et Avril,” and how the magic was created », TED,
  61. Kate Torgovnick May, « A sci-fi film with a $2 million budget: Martin Villeneuve at TED2013 », TED,
  62. Martine Côté, « Martin Villeneuve, un Québécois à la conférence TED », Huffington Post,
  63. Diane Bérard, « Martin Villeneuve, réalisateur et premier conférencier québécois à TED », Les Affaires,
  64. « Mars et Avril – Opening Sequence (TED2013) », Vimeo
  65. « Mars et Avril – Creating the Visual Effects (TED2013) », Vimeo
  66. Kate Torgovnick May, « 10 talks about the making of movie magic », TED,
  67. Maxime Demers, « Mars et Avril vendu aux États-Unis », Le Journal de Montréal,
  68. a b et c « A futuristic tale of fantasy and desire », BULB
  69. « “Mars et Avril” leaps off the pages of graphic novels », BULB
  70. a et b « Chrysanthème », IMDb,
  71. « Jouisseland », Vimeo,
  72. « Deux immortels : Prélude à Mars et Avril », Vimeo,
  73. « Mars et Avril », IMDb,
  74. « Épisode de Real Detective », Vimeo,
  75. « The Crab: Prelude to Aquarica », BULB,
  76. « More Of The World by Summersett », YouTube,
  77. « Il était une fois Martin Villeneuve », Vimeo,
  78. a et b « Imelda est de retour, avec Robert Lepage et Ginette Reno ! », BULB,
  79. « Imelda 2 : le notaire (14 min, English subtitled) », Vimeo,
  80. « Imelda 3 : Simone (14 min, English subtitled) », Vimeo,
  81. « , l’épopée d’un titre » | Ève Dumas | La Presse | 17 septembre 2004 | Cahier arts & spectacles | page 4
  82. Odile Tremblay, « Mars et Avril, de la pub au film », Le Devoir,
  83. « Rencontres éclair à Ciné-Québec » | Sandra Cliche | Magazine Primeurs | Juin 2012 | page 17
  84. « L’effet TED », Désautels le dimanche,
  85. « Ben Charest: How music can set you free », BULB
  86. « Imelda (14 min, English subtitled) », Vimeo,

Liens externes[modifier | modifier le code]