Martin Turnovský

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Martin Turnovsky)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Martin Turnovsky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Martin Turnovsky (né le à Prague) est un chef d'orchestre tchèque naturalisé autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à l'Académie de musique de Prague auprès de l'ancien chef d'orchestre principal de l'Orchestre philharmonique tchèque Karel Ančerl, et plus tard auprès de George Szell. En 1958, il gagne le premier prix du concours international de direction d'orchestre à Besançon (France).

De 1963 à 1966, il est chef d'orchestre principal de la Radio-Sinfonie-Orchesters de Pilsen, et par la suite il est pour deux saisons chef d'orchestre principal de la Staatskapelle de Dresde et directeur musical général du Semperoper de Dresde (1966-1968). De 1960 à 1968, il est également chef invité permanent de l'Orchestre philharmonique tchèque et chef d'orchestre permanent du Philharmonique de Brno.

Martin Turnovsky compte parmi les chefs d'orchestre les plus célèbres de Tchécoslovaquie. Il a fait des enregistrements sur disque avec l'Orchestre Philharmonique Tchèque et l'Orchestre symphonique de Prague ; son enregistrement de la Quatrième Symphonie de Bohuslav Martinů a d'ailleurs reçu le « Grand Prix du Disque »[1].

Après l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie à la suite du Printemps de Prague en août 1968, il émigre en Autriche où il se fait naturaliser. Il dirige là-bas plusieurs orchestres et devient directeur de l'Opéra d'Oslo (1975-1980) et directeur musical de l'Opéra de Bonn (1979-1983)[2]. Il a participé entre autres à des productions d'opéra du Deutsche Oper Berlin, du Staatsoper Stuttgart, de l'Opéra royal de Stockholm, du Théâtre du Capitole de Toulouse et de l'Opéra national du pays de Galles.

Turnovsky a collaboré entre autres avec :

Après la Révolution de velours de 1989, il retourne à Prague et devient chef d'orchestre principal de l'Orchestre symphonique de Prague de 1992 à 1996.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]