Martin Pouret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Martin Pouret
logo de Martin Pouret

Création 1797
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Siège social Fleury-les-Aubrais, Loiret
Drapeau de France France
Direction Jean-François Martin
Activité fabrication de condiments et assaisonnements
Produits épicerie fine (vinaigre, moutarde, cornichons, sel, sauces)
Effectif non renseigné
Site web www.martin-pouret.com

Martin Pouret est une entreprise familiale française de l'agroalimentaire, spécialisée dans l'épicerie fine, basée à Fleury-les-Aubrais dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire.

La maison Martin Pouret est fondée sous la Révolution française en 1797[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, lorsque l'activité marchande est importante sur la Loire, les artisans d'Orléans se font une spécialité de transformer les vins en vinaigre. C'est ainsi que sont fondées de nombreuses maisons vinaigrières dans la région d'Orléans dont Martin Pouret en 1797[2],[3].

Activités[modifier | modifier le code]

L'entreprise produit le vinaigre selon la tradition dite du procédé d'Orléans[4].

La société s'est en outre diversifiée en produisant de la moutarde dite d'Orléans : élaborée à partir d'une recette oubliée de 1580 (date d'un édit qui définit les règles de fabrication[5] et de lettres patentes d'Henri III qui approuve les statuts de la communauté des maîtres vinaigriers d'Orléans[6]), elle est ressuscitée fin 2002 par Jean-François Martin.

Elle commercialise également des cornichons, du sel aromatisé ou des sauces.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérémie Morvan, « Orléans, capitale mondiale du vinaigre », Réponses cuisine,‎ , p. 78-79 (ISSN 1636-1180, lire en ligne)
  2. Site officiel, « Martin Pouret au cœur de l'Histoire », sur www.martin-pouret.com (consulté le 6 septembre 2015)
  3. G. Rumeau, « Des centenaires dans le vent ! », sur www.loiret.fr, Conseil général du Loiret, (consulté le 6 septembre 2015)
  4. « La moutarde d'Orléans retrouve son piquant », sur www.loiret.fr, Conseil général du Loiret, (consulté le 6 septembre 2015).
  5. D'abord du vinaigre d'Orléans, puis du sel de Guérande et des graines de moutarde broyées à la meule de pierre.
  6. Pierre Vican, Les 26 vertus bienfaisantes du vinaigre, esses du Châtelet, , p. 87.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]