Martin Pickford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Martin Pickford
Image dans Infobox.
Martin Pickford en novembre 2011.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Martin Pickford, né le à Trowbridge, dans le Wiltshire, en Angleterre, est un paléoprimatologue britannique et kényan. Avec son équipe, il est le co-découvreur en 2000 au Kenya de l'espèce d'Hominina Orrorin tugenensis, datée d'environ 6 millions d'années.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Martin Pickford est né en 1943 dans le Wiltshire, en Angleterre. Il est le quatrième enfant d'Austin Joseph Pickford et d'Eleanor Margery Holman. La famille s'installa au Kenya en 1946[1]. Martin Pickford a fréquenté le lycée de Nairobi, au Kenya, avec son contemporain Richard Leakey.

Il a accompli ses premiers cycles universitaires de 1967 à 1971 à l'université Dalhousie, et a obtenu son PhD en 1975 à l'université de Londres[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1978 à 1984, Martin Pickford a travaillé pour les Musées nationaux du Kenya, comme directeur du département Sites et monuments. En 1984, il rejoint le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. Puis il est professeur à l'université Johannes-Gutenberg de Mayence, en Allemagne, jusqu'en 2003. Il a ensuite eu des postes de professeur invité dans différents établissements universitaires[1].

Hominoïdes d'Afrique[modifier | modifier le code]

Martin Pickford a fait équipe avec la chercheuse française Brigitte Senut, devenue sa compagne de vie[2]. Ils ont fait ensemble plusieurs découvertes de grand singes fossiles en Afrique.

Martin Pickford est notamment le co-auteur des découvertes suivantes :

  • Otavipithecus namibiensis, 13 à 12 Ma, Namibie (Glenn Conroy et al., 1992) ;
  • une dent d'hominoïde datée de 18 Ma en Afrique du Sud (1997), la première trace d'un grand singe du Miocène inférieur trouvée en Afrique australe ;
  • Kogolepithecus morotoensis, 17,5 Ma, Ouganda (Pickford et al., 2003) ;
  • Proconsul gitongai, 14,5 Ma (Pickford & Kunimatsu, 2005) ;
  • Proconsul legetetensis, 20 à 19 Ma (Pickford et al., 2009) ;
  • un crâne exceptionnellement bien conservé de Proconsul major (2011).

Orrorin[modifier | modifier le code]

En 1974, Martin Pickford avait trouvé un premier fossile dans les collines Tugen (district de Baringo), au Kenya, dans la formation de Lukeino (datée d'environ 6 millions d'années), une molaire inférieure d'un Hominina indéterminé. Elle avait été publiée en 1975 dans la revue Nature.

26 ans plus tard, en 2000, Martin Pickford, Brigitte Senut, et leur équipe mirent au jour dans le même secteur 12 fragments fossiles supplémentaires d'Hominina, qu'ils attribuèrent à une nouvelle espèce, dénommée en 2001 Orrorin tugenensis[3]. Les fossiles ont été trouvés dans trois localités des collines Tugen[4]. Ils sont datés d'environ 5,9 millions d'années, et représentent ainsi le deuxième plus ancien Hominina connu à ce jour, après Sahelanthropus tchadensis.

Autres travaux[modifier | modifier le code]

En 2010, Martin Pickford clarifie la liste des espèces valides appartenant au genre Sivapithecus, et affirme la validité du genre Indopithecus, auparavant confondu avec le genre Gigantopithecus, tous trois des genres de ponginés éteints, dont les deux premiers ont été trouvés depuis la fin du XIXe siècle en Inde du Nord et au Pakistan[5].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Brigitte Senut, Martin Pickford, Dominique Gommery, Pierre Mein, Kiptalam Cheboi et Yves Coppens, « First hominid from the Miocene (Lukeino Formation, Kenya) », Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences, Paris, vol. 332,‎ , p. 137-144 (lire en ligne)
  • Martin Pickford, « Contexte géologique et faunique des restes d'hominidés du Miocène supérieur de Lukeino, Kenya », Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences, série IIA Sciences de la Terre et des Planètes, Paris, vol. 332, 2,‎ , p. 145–152
  • (en) Martin Pickford, Brigitte Senut, Dominique Gommery et E. Musiime, « Distinctiveness of Ugandapithecus from Proconsul », Estudios Geológicos, vol. 65, no 2,‎ , p. 183–241 (DOI 10.3989/egeol.39926.071, lire en ligne)
  • (en) Martin Pickford et B.N. Tiwari, « Precisions concerning the distribution and identfification of Miocene hominoid from India », Revista Española de Paleontología, 25, (2),‎ , p. 107-121 (ISSN 0213-6937, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Université Johannes-Gutenberg de Mayence : Dr. Martin Pickford
  2. « Brigitte Senut, la fièvre des fossiles ! », sur France Culture, Aurélie Luneau, La marche des sciences, , 15 min 30 s
  3. (en) Brigitte Senut, Martin Pickford, Dominique Gommery, Pierre Mein, Kiptalam Cheboi et Yves Coppens, « First hominid from the Miocene (Lukeino Formation, Kenya) », Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences, vol. 332,‎ , p. 137-144 (lire en ligne)
  4. Photos de l'ensemble des fossiles d'Orrorin tugenensis
  5. (en) Martin Pickford et B.N. Tiwari, « Precisions concerning the distribution and identfification of Miocene hominoid from India », Revista Española de Paleontología, 25, (2),‎ , p. 107-121 (ISSN 0213-6937, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]