Martin Hansson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Martin Hansson
Martin Hansson IMG 4013.jpg
Martin Hansson lors du match Spartak Moscou-MŠK Žilina de Ligue des champions de l'UEFA 2010-2011, le 28 septembre 2010.
Fonction
Arbitre FIFA (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
HolmsjöVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Martin Hansson, né le est un arbitre suédois de football. Il habite à Holmsjö en Suède.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pompier de formation, il a commencé l'arbitrage à l'âge de 15 ans. À 30 ans, il obtient l'accord de la FIFA pour arbitrer des matchs internationaux.

Il est principalement connu comme étant l'arbitre ayant validé le but décisif de William Gallas, lors de France-Irlande, match de barrage retour des éliminatoires de la Coupe du monde 2010, malgré une faute de main de Thierry Henry[1]. Martin Hansson s'est depuis justifié, estimant qu'il était impossible de voir la main, à moins d'être derrière le but[2]. En 2019, dans le documentaire Transversales : Erreur diffusé sur RMC Sport, l'arbitre explique avoir cru prendre la bonne décision dans un premier temps. Toutefois, sa position - qui était la bonne - ne lui permis pas de distinguer la main du joueur français et ce n'est qu'après le match qu'il apprit son erreur. Cette dernière provoqua de vives réactions en Irlande où la Fédération demanda de rejouer le match, en vain. Ce fait de jeu entraîna également la mise en place des « arbitres de surface », voulus par le président de l'UEFA Michel Platini, puis plus tard de la Video assistant referee (VAR)[3].

Son arbitrage est une nouvelle fois l'objet de critiques, quelques mois plus tard, lors de la Ligue des champions. Au cours du huitième de finale aller opposant Arsenal et le FC Porto, il siffle un coup franc indirect dans la surface de réparation de l'équipe d'Arsenal, alors que son positionnement gêne le défenseur Sol Campbell et que le gardien Lukasz Fabianski est en train de se replacer, ce qui permet au FC Porto de marquer le but victorieux[4],[5].

Martin Hansson participa tout de même à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud[6].

Il est également au centre du documentaire The referee[2] de Mattias Löw, qui l'a suivi pendant un an (avant et après le controversé France-Irlande).

Carrière[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Henry : « Il y a main, mais je ne suis pas l'arbitre », Le Point.fr, 19 novembre 2010.
  2. a et b Documentaire The referee de Mattias Löw (Suède, 2010)
  3. Documentaire Transversales : Erreur, RMC Sport, 2019, à partir de 1h31', Lien web
  4. Ligue des Champions : Wenger n'en finit plus de râler chronofoot.com, 19 février 2010.
  5. Quand Arsenal joue au Père Noël..., football365.fr, 17 février 2010.
  6. Site de la FIFA L'arbitre de France-Irlande officiera au Mondial Le Monde.fr, 19 novembre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Martin Hansson fait sa loi sur le terrain », interview publiée dans Le Monde Magazine, no 39, supplément au Monde no 20336, , p. 32-37