Martin Gilbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martin Gilbert (homonymie) et Gilbert.
Martin Gilbert
MartinGilbertBGUHonDoctor.jpg

Martin Gilbert (au centre), docteur honoris causa à l'université Ben Gourion du Néguev , Beer-Sheva, Israël.

Fonction
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Martin John GilbertVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Arme
Distinctions
Liste détaillée
Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique
Knight Bachelor
Wolfson History Prize (en) ()
Prix Leopold-Lucas (d) ()
Prix Dan-David (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Martin John Gilbert (né le [1] et mort le [2]) est un historien anglais et l'auteur de plus de 90 ouvrages, principalement sur le judaïsme et l'histoire des juifs[3]. Il est aussi reconnu comme l'un des pionniers des atlas historiques. Il est principalement connu comme le biographe officiel de Winston Churchill et pour ses livres sur lui, et bien qu'il ne l'ait jamais rencontré[4].

Il meurt le 3 février 2015, après un cancer, à Londres. Depuis 1978 il était membre du comité directeur de l'université de Jérusalem.

Martin Gilbert était un sioniste convaincu et un juif fièrement pratiquant[5].

Éducation et famille[modifier | modifier le code]

Martin Gilbert est né à Londres le 25octobre 1936[3]. Sa famille est entièrement d'origine juive russe[3]. Ses grand-parents étaient tous nés dans la Russie tsariste[3]. Son père Peter était bijoutier[3],[4], et sa mère s'appelait Miriam[6] ou Marian[3]. Neuf mois après le début de la Seconde Guerre mondiale, il part avec ses parents vers le Canada dans la cadre du programme de protection des civils britanniques. La traversée en bateau de Liverpool à Québec éveillera l'intérêt du garçon pour cette période de l'histoire[1]. Après la guerre, il rentre à la Highgate School et sert deux années dans le National service. Plus tard, il entre au Magdalen College (Oxford) d'où il ressort en 1960 avec un Baccalauréat en arts d'histoire moderne[6]. Un de ses professeurs fut A. J. P. Taylor[3]. Puis il effectue ses études supérieures au St Antony's College (Oxford).

Vie d'historien[modifier | modifier le code]

Il est chercheur à Oxford à partir de 1960 et publie son premier livre en 1963 : The Appeasers coécrit avec le marxiste Richard Gott[3]. À cette date, il avait déjà commencé à travailler à la biographie de Churchill avec le fils de ce dernier Randolph[3]. En 1965, il publie un autre livre sur les appeasers :  The Roots of Appeasement [3], il y critique particulièrement Baldwin, Chamberlain, Butler et surtout Horace Wilson[3]. S'ensuit une œuvre foisonnante (plus de 90 livres) qui traitent principalement des juifs, de la Seconde guerre mondiale et de Churchill.

Consultant pour les documentaires télévisés[modifier | modifier le code]

Il est consultant historien pour la réalisation des documentaires télévisés de la BBC sur l'empire britannique en 1968[3]. En 1982 il participe à l’écriture du documentaire australien oscarisé Genocide. Il a participé également aux documentaires suivants : Winston Churchill: the Wilderness Years (1980-81, Southern Pictures), Auschwitz and the Allies (1981-82, BBC) et Yalta 1945 (1982-83, BBC). Il est aussi la plume et la voix du documentaire en 4 parties de l a BBC sur Churchill (1989-91).

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Il prend la défense des refuzniks contre l'URSS dans les années 1980[3]. Dans les années 1990, il est conseiller politique auprès du Premier Ministre John Major et l'accompagne dans sa visite en Israël, en Jordanie et aux États-Unis[3]. Dans les années 2000 il compare Georges W Bush et Tony Blair à Roosevelt et Churchill[3]. En 2009 il fait partie de la commission d'enquête britannique sur la guerre en Irak[3] dirigée par John Chilcot. Sa nomination à cette enquête a été critiquée au Parlement par William Hague, à cause de sa comparaison George W. Bush -Tony Blair à Roosevelt - Churchill.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il est commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE) puis anobli et fait chevalier par la Reine en 1995 et bénéficie donc depuis du titre de "Sir"[3]. pour "services rendus à l'histoire britannique et aux relations internationales".

Il se retire du Merton College mais en reste membre honoraire.

En 1999, il devient docteur de l'Université d'Oxford « pour la totalité de ses travaux publiés ».

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Il se marie une première fois en 1963 à Helen Robinson avec qui il a une fille[3].

Il se marie une deuxième fois en 1974 à Susan Sacher, arrière-petite-fille de Lord Marks, le créateur de Marks & Spencer. Ils ont 2 fils ensemble[3].

Enfin, il se marie en 2005 à Esther Poznansky[3],[4] (ou Esther Goldberg[6]), une historienne spécialiste de l'Holocauste[3],[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Chercheur à Oxford (à St Antony puis Merton) de 1960 à 1994. Il a donné des cours à l'université hébraïque de Jérusalem et à l'université de South Carolina[3].

Biographie de Churchill[modifier | modifier le code]

Après deux années à l'université, il commence à aider Randolph Churchill pour la biographie de son père. La même année, il ressort diplômé du Merton College (Oxford). Il consacre les années suivantes à concilier ses propres recherches avec celle de Randolph Churchill à Suffolk. Quand Randolph meurt en 1968, Gilbert est chargé de continuer son ouvrage et il achève donc les six volumes de la biographie. Il y consacre vingt ans. Chaque volume de la biographie de Churchill est accompagné de deux ou trois livres de documents complémentaires, ce qui donne un total de 24 volumes (25 000 pages). Sept autres livres sont prévus.

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, Martin Gilbert participe à la rédaction des premiers atlas historiques. Ses principaux travaux portent sur la rédaction d'un ouvrage sur l'Holocauste et des volumes sur l'histoire de la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale. Il écrit aussi trois livres intitulé : A History of the Twentieth century.

Gilbert se décrit lui-même comme un « historien archiviste » qui fait principalement appel à des sources primaires dans son travail. Interviewé par la BBC sur ses travaux sur l'Holocauste, il répond que « seul le rassemblement inlassable des faits peut répondre aux négationnistes de l'histoire »[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Biographie de Winston Churchill[modifier | modifier le code]

(Les volumes un et deux ont été écrits par Randolph Churchill, qui a aussi édité deux livres complémentaires avec le volume un. Le premier travail de Gilbert a été de superviser la publication posthume des trois livres complémentaires du volume deux, publiés sous le nom de Randolph Churchill.)

  • Winston S Churchill: Volume trois: The Challenge of War: 1914-1916, (1971)
  • Winston S Churchill: Volume quatre: The Stricken World 1917-1922, (1975)
  • Winston S Churchill: Volume cinq: Prophet of Truth 1922-1939, (1979)
  • Winston S Churchill: Volume six: Finest Hour 1939-1941, (1983)
  • Winston S Churchill: Volume sept: Road to Victory 1941-1945, (1986)
  • Winston S Churchill: Volume huit: Never Despair 1945-1965, (1988)

Volumes complémentaires de la biographie[modifier | modifier le code]

  • Winston S Churchill: Volume trois, Documents (en deux volumes), (1972)
  • Winston S Churchill: Volume quatre, Documents (en trois volumes), (1977)
  • Winston S Churchill, The Exchequer Years, 1922-1929, Documents, (1979)
  • Winston S Churchill, The Wilderness Years, 1929-1935, Documents, (1981)
  • Winston S Churchill, The Coming of War, 1936-1939, Documents, (1982)
  • The Churchill War Papers, Volume un: Winston S Churchill, 'At The Admiralty': September 1939-May 1940, (1993)
  • The Churchill War Papers, Volume deux: Winston S Churchill, 'Never Surrender': May-December 1940, (1995)
  • The Churchill War Papers, Volume trois: Winston S Churchill, 'The Ever-Widening War': 1941, (2000)

Autres livres sur Winston Churchill[modifier | modifier le code]

  • Winston Churchill, (1966), une courte biographie à l'intention des écoles
  • Churchill: Great Lives Observed, (1967)
  • Churchill: A Photographic Portrait, (1974)
  • Churchill: An Illustrated Biography, (1979)
  • Churchill's Political Philosophy, (1981)
  • Winston Churchill: The Wilderness Years, (1981)
  • Churchill, A Life, (1991)
  • In Search of Churchill, (1994)
  • Winston Churchill and Emery Reves, Correspondence 1937-1964 (éditeur), (1997)
  • Churchill at War: His 'Finest Hour' in Photographs, 1940-1945, (2003)
  • Continue to Pester, Nag and Bite (2004) plus tard, Winston Churchill's War Leadership
  • Churchill and America (2005)
  • Will of the People (2006)
  • Churchill and the Jews (2007)

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Britain and Germany Between the Wars (éditeur), (1964)
  • The Appeasers (avec Richard Gott), (1965)
  • The European Powers 1900-1945, (1965)
  • Plough My Own Furrow: The Life of Lord Allen of Hurtwood (éditeur), (1965)
  • Recent History Atlas, 1860-1960, (1965)
  • The Roots of Appeasement, (1966)
  • Servant of India (editor), (1966), Une étude de l'impérialisme en Inde de 1905-1910, racontée par le biais de la correspondance et des journaux intimes de Sir James Dunlop-Smith, secrétaire du vice-roi des Indes.
  • Lloyd George: Great Lives Observed (éditeur), (1968)
  • British History Atlas, (1968)
  • American History Atlas, (1968)
  • Jewish History Atlas, (1969)
  • The Second World War, (1970), à l'intention des écoles
  • First World War Atlas, (1971)
  • Russian History Atlas, (1972)
  • Sir Horace Rumbold: Portrait of a Diplomat, 1869-1941, (1973)
  • The Arab-Israeli Conflict: Its History in Maps, (1974)
  • The Jews of Arab Lands: Their History in Maps, (1976)
  • The Jews of Russia: Their History in Maps and Photographs, (1976)
  • Jerusalem Illustrated History Atlas, (1977)
  • Exile and Return: The Emergence of Jewish Statehood, (1978)
  • The Holocaust, Maps and Photographs, (1978), à l'intention des écoles
  • Final Journey: The Fate of the Jews of Nazi Europe, (1979)
  • Children's Illustrated Bible Atlas, (1979)
  • Auschwitz and the Allies, (1981)
  • Atlas of the Holocaust, (1982)
  • Jews of Hope, The Plight of Soviet Jewry Today, (1984)
  • Jerusalem: Rebirth of a City, (1985)
  • The Holocaust: The Jewish Tragedy, (1986)
  • Shcharansky: Hero of Our Time, (1986)
  • The Second World War, (1989)
  • Atlas Of British Charities, (1993)
  • The Day the War Ended: May 8 1945, (1995)
  • Jerusalem in the Twentieth Century, (1996)
  • The Boys, Triumph Over Adversity, (1996)
  • A History of the Twentieth Century, Volume One: 1900-1933, (1997)
  • Holocaust Journey: Travelling in Search of the Past, (1997)
  • A History of the Twentieth Century, Volume Two, 1933-1951, (1999)
  • A History of the Twentieth Century, Volume Three, 1952-1999 (1999)
  • Never Again: A History of the Holocaust, (2000)
  • From The Ends of the Earth: The Jews in the Twentieth Century, (2001)
  • History of the Twentieth Century, (2001), version condensée de A History of the Twentieth Century
  • Letters to Auntie Fori: The 5,000-Year History of the Jewish People and their Faith, (2002)
  • The Righteous: The Unsung Heroes of the Holocaust, (2002)
  • First World War, (2002)
  • D-Day, (2004)
  • Kristallnacht: Prelude to Destruction, (2006)
  • The Somme: Heroism and Horror in the First World War, (2006)
  • The Story of Israel, (2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Martin Gilbert, author's message
  2. http://www.itv.com/news/update/2015-02-04/iraq-inquiry-panel-member-sir-martin-gilbert-dies-aged-78/
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u et v (en) « Sir Martin Gilbert, historian - obituary », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne)
  4. a, b, c et d (en) Margalit Fox, « Martin Gilbert, Churchill Biographer With a Populist Bent, Is Dead at 78 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  5. « Sir Martin Gilbert, historian - obituary », The Telegraph, 4 février 2015, en ligne.
  6. a, b et c Janus: The Papers of Sir Martin Gilbert
  7. BBC NEWS | Europe | The fight against Holocaust denial

Liens externes[modifier | modifier le code]