Martin Berteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin Berteau
Martin Bertaud, by Michel-Nicolas-Bernard Lépicié.jpg

Martin Berteau par Nicolas-Bernard Lépicié

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Mouvement
Instrument
Maître
Francesco Alborea (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Martin Berteau (baptisé le à Valenciennes[1] - mort le à Angers) est un violoncelliste, pédagogue et compositeur français, fondateur de l'école française de violoncelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur de basse de viole, Berteau marque très vite son intérêt pour un instrument apparu en Italie au cours du XVIIe siècle : le violoncelle. Travailleur acharné, il approfondira la technique de jeu de cet instrument, notamment la manière de tenir l'archet, et révolutionnera ainsi la manière de « toucher la basse. »

Très justement considéré comme le fondateur de l'École française de violoncelle, il transmettra son savoir avec générosité et excellence, en grand pédagogue, à ses illustres élèves : le Dauphin, fils de Louis XV ; aux frères valenciennois Jean-Baptiste Janson (1742-1804) et Louis Auguste Joseph (1749-1815) ; Joseph Rey (1738-1811) ; Jean-Pierre Duport, dit "l’Aîné" (1741-1818), ou encore Joseph Tillière, "violoncelliste ordinaire de l'Académie royale de musique", auteur d'une Méthode pour le violoncelle parue en 1764 et Jean-Baptiste Bréval (1753-1823), très certainement son dernier élève, auteur d'un Traité de violoncelle paru à Paris chez Imbault en 1804.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]