Martial Debriffe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martial Debriffe, né le , est originaire de Phalempin en France, Alsacien depuis 1994 pour ses études[1],[2], est cadre commercial à la SNCF[3] et auteur de biographies historiques et de romans, comédien et dramaturge français[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1995, lancé par André Castelot, son « parrain de plume[2] », il publie son premier ouvrage, La Duchesse du Maine ou la Conspiration de Cellamare.

Martial Debriffe a publié six biographies de femmes des XVIIe et XVIIIe siècles : Louise-Bénédicte de Bourbon, Élisabeth de France, La duchesse de Bourgogne mère de Louis XV, Madame de Pompadour, Ninon de Lenclos, Charlotte Corday.

Ses biographies sur Madame de Pompadour, Ninon de Lenclos et Charlotte CordayCaen à l'été 2005) ont été adaptées sur scène[4]. Par sa création de la troupe Histoire et Spectacles, sa pièce sur Madame de Pompadour a été jouée plus de 450 fois[5],[6]. Ses spectacles, avec l'association Talents de Cosswiller et Suisse d'Alsace, sont : Le Secret de la Villa Marianne, Ninon de Lenclos, la belle insoumise (50 minutes), Le souper des Princes (Dîner-Spectacle), Madame de Pompadour : Histoire d'un mécénat devenu Osez Pompadour en 2013 mis en scène par Catherine Marchal[7].

Il est membre de la Société des gens de lettres, de la Société des écrivains d'Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort, et membre depuis octobre 2015 de l'Académie des sciences, lettres et arts d'Alsace.

La campagne de la région de Wasselonne est le cadre de l'inspiration littéraire[8] de ses romans du terroir, et également ses visites de l'île de la Guadeloupe[1] (en particulier île La Désirade). L'Alsace se prête dans certains romans à une exposition des troubles lors de la Seconde Guerre mondiale entre Allemands et Français. Ses romans du terroir sont écrits dans le respect de la vérité historique en faisant un travail de mémoire par les témoignages des personnes qui ont traversé la Seconde Guerre mondiale[9].

Après ses études secondaires au lycée Marguerite de Flandres, Martial Debriffe est devenu historien de formation puis diplômé en droit des assurances[6],[1], et a obtenu le MBA Digital Marketing & Business à l'École des nouveaux métiers de la communication (EFAP), cet écrivain continue ses tournées de dédicaces[10].

Réception de ses œuvres[modifier | modifier le code]

Critique littéraire et historiographique[modifier | modifier le code]

Ses romans et biographies historiques « sont encensés par la critique » littéraire[11].

Mais du côté des historiens, ses biographies reçoivent une critique mitigée. Sur la biographie Marie-Adélaïde de Savoie : mère de Louis XV, l'historien Claude Michaud dit : « Le mérite principal de cet aimable livre est de ne point tomber dans l'hagiographie si courante dans ce genre de littérature »[12]. À propos de la biographie Madame Élisabeth, la princesse martyre, l'historienne Annie Duprat dit : « Petit livre agréable à lire comme un roman. [… Mais] on regrettera le ton presque uniment hagiographique et l'absence d'informations nouvelles sur le sujet »[13].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Il a reçu le prix de la Société des écrivains d'Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort pour l'ensemble de son œuvre en 2013, et la médaille d'or de l'Alliance française en 2006[14].

Deux de ses œuvres ont été sélectionnées au prix Hugues Capet et Le Secret de la villa Marianne a été récompensé à la fête du livre de Saint-Étienne et a obtenu le prix Terres de France.

Il a reçu le prix du Lys en 2018 pour le pinceau du roi.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La liste suivante ne fait pas état de toutes les éditions différentes.

Auteur[modifier | modifier le code]

Biographies
Romans
  • Le Secret de la villa Marianne, [Sayat], De Borée, 2009, 327 p. (ISBN 978-2-84494-991-2)
    • Ce roman est son premier. Il a été récompensé de plusieurs manières : prix Terres de France 2010, sélection France loisirs, désigné « coup de cœur » d'Anna Gavalda, récompensé à la fête du livre de Saint-Étienne
    • Réédité sous le titre : L'Enfant des deux terres, City Edition, 2017, 320 p.
  • Les Peyrie, [Sayat], de Borée, 2010, 343 p. (ISBN 978-2-8129-0190-4)
  • La malédiction des Freudeneck, éditions Belfond, 2011
  • Le Serment de la Saint-Jean, de Borée, 2012
  • Les Adieux à Carola, éditions Belfond, 2012
  • La Fleur de l'ombre, 2013
  • Le Poison de la vengeance, éditions De Borée, 2014, 328 p. (ISBN 978-2-8129-1301-3)
  • La Rivière du pardon, Calmann-Lévy, 2014, 376 p. (ISBN 978-2-7021-4479-4)
  • Le Cahier des blessures secrètes, [Paris], Presses de la Cité, 2015, 363 p. (ISBN 978-2-258-11752-5)
  • Le Pinceau du roi, [Bernay], Éditions Terre d'histoires, 2017, 266 p. (ISBN 978-2-8246-1064-1)
  • Le Temps des illusions, [Saint-Victor-d'Épine], Éditions Terre d'histoires, 2017, 300 p. (ISBN 978-2-8246-0875-4)[15]
Écrits divers
  • Rois et Reines de France racontés aux enfants, Grrr... art éditions, 2010, 144 p. (ISBN 291357484X) (ISBN 9782913574847) (ou Martial Debriffe raconte Rois et Reines de France aux enfants)
  • Avec Pierre Adam, L'étonnante histoire de l'Alsace, Quimperlé, La Ligne pourpre, 2010, 159 p. (ISBN 978-2-918305-15-6)
  • Strasbourg Nostalgie de 1950 à nos jours, Le Petit Fûté, 2012
  • Avec Pierre Adam, Étonnantes histoires d'Alsace, éditions du Donon, 2012, 210 p. (ISBN 978-2-914856-90-4)[16],[17]
  • Avec Pierre Adam, Conte-moi l'Alsace. Sage mir das Elsass, Editions De Borée, 2013, 410 p. (ISBN 978-2-8129-0868-2)
  • Avec Pierre Adam, Étonnantes histoires de Bretagne, éditions du Donon, 2013, 256 p. (ISBN 978-2-914856-98-0)
  • Avec Pierre Adam, Conte-moi la Bretagne, Editions De Borée, 2014, 396 p. (ISBN 978-2-8129-1093-7)
  • Avec Marie-France Hascoët, Le TGV Duplex, un voyage inédit. Lifting total pour une métamorphose, Est Libris, 2015, 192 p. (ISBN 2909449319)
  • Avec Pierre Adam, Conte-moi les Alpes, Editions De Borée, 2015, 405 p. (ISBN 978-2-8129-1306-8)

Préfacier[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Martial Debriffe sur www.sgdl-auteurs.org
  2. a b et c Présentation de Martial Debriffe aux éditions Presses de la Cité
  3. Auteur: Martial Debriffe sur www.lecteurs.com
  4. « Charlotte Corday a-t-elle séjourné à Montmorency, deux jours avant d’assassiner Marat ? », François Jeannin, 12/03/2011
  5. « Oser la nouveauté », Dernières Nouvelles d'Alsace, décembre 2013, p.46
  6. a et b Biographie de Martial Debriffe sur evene.lefigaro.fr
  7. « La Pompadour n’est-elle qu’une courtisane ? », Le Républicain lorrain, 16/03/2017
  8. « Rencontre avec Martial Debriffe, écrivain alsacien » sur france3-regions.francetvinfo.fr
  9. Interview de Martial Debriffe sur Radio Est FM, le 10/03/2017, à 8:00
  10. « Plaine - Un auteur sincère et passionné. Secret historique de famille », Dernières Nouvelles d'Alsace, 11/03/2017
  11. « Quarante auteurs attendus », Dernières Nouvelles d'Alsace, 27/09/2017
  12. Claude Michaud, « Martial Debriffe : Marie-Adélaïde de Savoie. Mère de Louis XV. Paris, Le Sémaphore, 2000, 197 p. », dans : Dix-huitième Siècle, n° 33, 2001. Lire en ligne
  13. Annie Duprat, « Martial Debriffe : Madame Élisabeth, la princesse martyre. Préface de Christiane Marciano-Jacob, 1997. Paris, Le Sémaphore, 1997, 200 p. », dans : Dix-huitième Siècle, n° 30, 1998. Lire en ligne
  14. Fiche sur Martial Debriffe sur calmann-levy.fr
  15. « Martial Debriffe sort "Le Temps des Illusions" », Alsace20, 17/02/2017
  16. Présentation des Étonnantes Histoires d'Alsace sur www.lalibrairie.com
  17. Reportage sur Étonnantes histoires d'Alsace sur france3-regions.francetvinfo.fr
  18. « Un livre rend hommage aux pionniers du TGV », 18/12/2015 sur france3-regions.francetvinfo.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :