Martial Beyrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Martial Beyrand
Martial Beyrand

Naissance
Limoges (Haute-Vienne)
Décès (à 27 ans)
Castiglione (Italie)
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1783-1796
Conflits Campagne d'Italie
Hommages Son nom est gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 28e colonne.

Martial Beyrand, né le à Limoges, mort le à la bataille de Castiglione, est un général de brigade de la Révolution française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de marchand, engagé comme soldat dans l'armée royale en 1783, il quitte le service en 1788. Rentré au service comme capitaine au 2e Bataillon de volontaires de la Haute-Vienne en octobre 1791, il sert à l'armée du Nord, puis devient chef d'état-major du futur maréchal Augereau à l'armée des Pyrénées orientales.

Promu général de brigade à titre temporaire le 24 novembre 1794, puis confirmé à titre définitif le 4 novembre 1795, il passe à l'armée d'Italie et il est tué le 3 août 1796 lors de la bataille de Castiglione.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Napoléon Bonaparte écrit le 19 thermidor an IV (6 août 1796) : « Nous avons perdu le général Beyrand. Celle perte très sensible à l'armée l'a été plus particulièrement pour moi. Je faisais le plus grand cas des qualités guerrières et morales de ce brave homme. »

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste-Pierre Courcelles, Dictionnaire historique et biographique des généraux français, Bertrand, 1821, p. 278-279
  • Joseph Durieux, Un brave homme, le général Martial Beyrand (1768-1796), Éd. de la Limousine, 1914, 15 p.
  • Jules Tintou, Le général Martial Beyrand, héros de Lodi et de Castiglione, Lemouzi n°8, 1963, 7 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]