Marthe de Florian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marthe de Florian
Image dans Infobox.
Giovanni Boldini, Portrait de Marthe de Florian (1900-1910),
localisation inconnue.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Mathilde Héloïse Beaugiron
Nationalité
Activité

Marthe de Florian (née Mathilde Héloïse Beaugiron à Paris 18e le et morte à Trouville-sur-Mer le [1]) est une comédienne et demi-mondaine française de la Belle Époque.

Elle est connue pour ses amours avec Georges Clemenceau (avant qu'il ne devienne président du Conseil), Pierre Waldeck-Rousseau, Paul Deschanel, Gaston Doumergue et l'artiste peintre italien Giovanni Boldini. Son histoire a été redécouverte en 2010, avec son appartement parisien du 2, square La Bruyère, resté fermé pendant des décennies[2].

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Marthe de Florian est née dans le 18e arrondissement de Paris, fille aînée de Jean Beaugiron (1837-1875) et d'Henriette Éloïse Bara (1844-1891), couple marié en 1864. Elle a deux frères, Jules Louis Beaugiron (1866-1866) et Jules Beaugiron (1870-1871) et une sœur, Henriette Joséphine Beaugiron (née en 1868).

Le , elle donne naissance à Henri Beaugiron (1882-1883), de père inconnu. L'enfant est né au 69, rue Condorcet à Paris et meurt à trois mois.

Le , Marthe de Florian donne naissance à un second fils appelé aussi Henri Beaugiron (1884-1966), né au 100, rue Saint-Lazare à Paris[3]. Son père est probablement Auguste Albert Gaston Florian Mollard, qui aurait donné à Marthe son nom de scène « de Florian ». Marthe de Florian rivalise avec Émilienne d'Alençon parmi les beautés de son temps.

L'appartement[modifier | modifier le code]

Le dernier appartement de Marthe de Florian est situé 2, square La Bruyère à Paris, près de l'église de la Sainte-Trinité. Son fils, Henri Beaugiron, écrivain et témoin du décès de sa mère, vivait dans l'appartement en 1939[2]. La petite-fille de Marthe de Florian, Solange Beaugiron (1919-2010), fille d'Henri, aurait hérité de l'appartement qu'elle aurait quitté pour le Sud de la France sous l'Occupation. Elle est morte en 2010[4] et l'appartement est devenu célèbre pour avoir été fermé pendant 69 ans[5].

Le portrait[modifier | modifier le code]

Parmi les objets de l'appartement se trouvait un portrait de l'actrice dans une robe en mousseline rose, peint par Giovanni Boldini. Ce tableau, ni répertorié ni exposé, date des années 1900-1910[6]. Il a été vendu aux enchères par l'étude Choppin de Janvry et associés à Paris à l'hôtel Drouot le [6] pour 2,1 million .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]